Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/03/2017

"L'accabadora", le film de Enrico Pau

ACCABADORA.jpg

En 2010, j'ai fait une note sur "S'Accabadora la femme qui donne la mort", lorsque j'étais enfant dans le village à mes parents, j'ai assisté à un rite sur la mort qui m'avait beaucoup choquée (pas ce rite...), vous le lirez dans la note suivante :

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2010/11/06/s-accabbadora-l-euthanasie-en-sardaigne.html

MICHELA MURGIA A LA COMÉDIE DU LIVRE A MONTPELLIER EN 2016

(elle a écrit le livre "Accabadora" elle est venue présenter ses livres,

le film n'a rien à voir avec le livre de Michela MURGIA)

1 DSCN4862.jpg

Voici la bande annonce officielle du film L'Accabadora, un film de Enrico PAU, il dit d'ailleurs que, même si ce sont des faits historiques, ils gardent néanmoins un aspect légendaire et visionnaire. Dans le film on y retrouve quelques acteurs sardes mais, les acteurs principaux sont italiens, le film est en italien et non en sarde. Le film va sortir dans les salles le 20 avril 2017. Enrico PAU est né à Cagliari (capitale de la Sardaigne au Sud) en 1956. Le film se passe à Cagliari en arrière plan, les bombardements 1943.

SYNOPSIS DU FILM :

A la fin des années 40, Annetta 35 ans, une femme solitaire et silencieuse, toujours habillée de noir, vit dans un petit village dans la campagne sarde. Elle garde un terrible secret du passé, elle passe ses journées dans l'attente d'un appel et, lorsque cela survient, elle ouvre un vieux sac contenant : una mazzuola in legno - sorte de marteau en bois, un vieux coussin et un petit miroir de poche cassé. A partir de ce moment là, quelque chose d’imprévu va l'amener à Cagliari (capitale de la Sardaigne) et lui changera la vie, en lui faisant découvrir qu'elle peut s'éloigner de son rôle de (Accabadora), c'est l'image de la tradition sarde dont le travail consistait à aider les mourants à partir lorsque les souffrances étaient insupportables. 

ACCABADORA ENRICO PAU.jpg

MON POINT DE VUE SUR LA QUESTION :

Je suis POUR L'EUTHANASIE, pourquoi encore au XXIe siècle laisser souffrir pour rien des êtres humains, les laisser mourir dans d'atroces souffrances. Ici en France mais dans d'autres pays comme l'Italie et tant d'autres... Il faudrait vraiment légiférer rapidement sur la question en mettant de bons gardes fous pour bien encadrer tout ça. Moi j'ai laissée un testament et mes volontés, en cas de problème grave, hélas ça peut arriver à n'importe qui et en une seconde tout peut basculer. Si vous n'avez pas laissé vos volontés, on ne sait pas qui prendras les décisions vous concernant, moi j'ai prévu (le plus tard possible...) bien évidemment ! 

J'ai suivi la fin de vie tragique de DJ Fabo qui a du quitter son pays l'Italie pour la Suisse pour accéder à une fin de vie médicalisée, HONTE A VOUS LES POLITIQUES ET A L'EGLISE CATHOLIQUE voir son histoire ci-dessous :

https://www.letemps.ch/opinions/2017/02/28/lhistoire-poignante-dj-italien-tetraplegique-venu-se-suicider-suisse

LE STAND AVEC LES LIVRES DE MICHELA MURGIA

à la Comédie du Livre à Montpellier en 2016

DSCN4745.jpg

J’ACHÈTERAIS LE DVD LORSQU'IL SORTIRA

POUR VOIR QUELLE EST SA VERSION

J'AI LU QUELQUES LIVRES SUR LA QUESTION

N'OUBLIEZ PAS LE 20 AVRIL 2017

LA SORTIE DU FILM

L'ACCABADORA 

 

30/04/2016

La 360e édition de la Sagra - fête de Sant'Efisio à Cagliari le 1er mai 2016

CAGLIARI SANT'EFISIO 2016.jpg

Cette année à Cagliari, on va fête la 360e édition de la Sagra - Fête de Sant'Efisio, en effet du 1er mai jour du départ du Saint de son église du quartier de Stampace, il ny reviendra que le soir du 4 mai avant minuit. Il lui faudra absolument revenir le soir du 4 mai avant minuit afin que la promesse faite le 11 juillet 1656 soit honoré par la ville de Cagliari, capitale de la Sardaigne.

PHOTO MARIO BARRUI

(magnifique rosaire sarde ancien)

MARIO BARRUI FACEBOOK.jpg2.jpg

En 1656, la peste faisait rage à Cagliari, les autorités invoquèrent l'aide à Sant'Efisio en faisant le fameux vœu. La ville promettait de porter chaque année la statue du Saint en procession depuis le lieu (prison) ou il fut incarcéré, dans le quartier de Stampace jusqu'à la plage de Nora ou il fut martyrisé et la peste cessa.

SANT'EFISIO LE SAINT - GUERRIER 

280139_103164873115510_5571942_o.jpg

C'est un très long pèlerinage avec des milliers de participants qui va de Cagliari à Nora, à pied, à cheval sur les traccas elles suivent le carrosse de Saint Efisio jusqu’à Nora son lieu de martyr. 

A6.jpg

Vous pourrez assister en direct à cette très belle est grande fête sur la chaîne de VIDEOLINA, voir ci-dessous :

http://www.videolina.it/live.html 

Vous verrez sur la note de mon blog ci-dessous, l'histoire de cette grande et magnifique fête dont je suis très fière, elle en est à sa 360e édition. Vous y verrez les différentes facettes de cette grande fête qui rend hommage à Sant'Efisio qui fit un Saint - Guerrier qui mourut en martyr à Nora. 

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2015/04/07/359e-edition-de-la-fete-de-sant-efisio-a-cagliari-830872.html

VOICI LA TRÈS BELLE HISTOIRE DE LA SAGRA - FÊTE DE SANT'EFISIO

(en partie en Sarde, avec les traditions d'il y a bien longtemps)

Voici dans cette vidéo l'arrivée très émouvante de Sant'Efisio à Pula qui se trouve le long de la côte Sud-Ouest du Golfo degli Angeli - Golfe des Anges. J'ai enregistré sur mon portable l'année dernière, à son arrivée le moment ou on lui souhaite la bienvenue en Sarde dans sa ville, un moment très émouvant et exceptionnel, j'essayerais de vous la mettre avec sa traduction, des larmes coulent toujours lors de ces moments si importants. Ce village est surtout très connu et visité car on y découvre la plus ancienne villes antique de Nora. Voir la note sur Nora sur mon blog ci-dessous :

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2010/05/04/nora-site-archeologique-2.html

SA TRACCA LE CHAR AVEC DE MAGNIFIQUE BŒUFS

(je me souviens dans le village à mon père Burcei,

ils passaient en plein village, ils nous faisaient un peu peur)

VILLA SAN PIETRO.jpg 

Pour un Sarde, la messe ainsi que la sortie de Sant'Efisio de son église est un moment de foi très émouvant, puis la procession permet d'admirer combien les sardes, mais aussi la foule venue depuis divers pays de l'Europe et parfois du monde, restent ébahis par tant de beauté et dévotion. 

Lors de la traditionnelle et émouvante Procession du 1er mai, outre les groupes folkloriques habillées des costumes traditionnels colorés des villes et villages venant de toute la Sardaigne, on peut aussi admirer les chevaux et cavaliers parés des plus belles couleurs. On y admire aussi les magnifiques Traccas, ce sont des chars traditionnels décorés de fleurs de la Région du Campidano, tirés par des bœufs gigantesques et très patients, les cornes décorés par des bouquets de fleurs et des tissus de Broccato - Brocard, de toutes les couleurs, rouge, vert, bleu violet, jaune etc etc.

LE RETOUR DE SANT'EFISIO A CAGLIARI

LE 4 MAI AVANT MINUIT

(la dissolution du vœu fait un certain 11 juillet 1656,

va avoir lieu dans l'église et la fête est terminée, attrus annus)

Le broccato - brocard est une très belle étoffe composée d'une chaîne et d'une trame en soie avec des ajouts de fils d'or et d'argent. Ces Traccas sont comme des maisons ambulantes (un peu nos camping - cars de nos jours), on s'en servait lorsque les familles entières partaient 4 - 5 jours, donc on y trouvait tout ce qu'on trouve dans une maison, le feu, l'eau, manger et dormir, les outils pour travailler la terre etc. 

LE BROCCATO - BROCARD

(il manque la couleur rouge que j'adore)

BROCCATO.jpg

Voilà, le soir du 4 mai avant minuit dans l'église du quartier de Stampace, Sant'Efisio va revenir dans son église pour y rester en attendant sa sortie l'année prochaine. C'est à ce moment là que la promesse de vœu faite un 11 juillet 1656, sera réalisé dans un moment très émouvant, je regarde toujours sur Videolina ce moment qui clôture ces 4 jours de pèlerinage.

SAINT'EFISIO LE SAINT GUERRIER

7.jpg

Il en ressortira le 15 janvier 2017 (comme chaque année) qui est la date du martyr de Saint'Efisio pour une procession dans les rues du quartier de Stampace ou se trouve la prison ou il fut détenu et l'église. Puis il partira pour le très long pèlerinage du 1er au 4 mai de chaque année.

MASQUE AVEC LE DRAPEAU DE LA SARDAIGNE

(avec les 4 tètes de Maures au front ceint d'un bandeau) 

SARDEGNA DRAPEAU.jpg

LA FETE DE SANT'EFISIO REUNIT

LA TRADITION ET L'IMMENSE FOI DES SARDES

ELLE RASSEMBLE LES PEUPLES AVEC SES MUSIQUES

ELLE PARTAGE DES SONS, PARFUMS, SAVEURS

SANT'EFISIO, PRIE POUR LES SARDES

POUR TOUTE MA FAMILLE ET AMIS

LIBERA NOSU DE SU MALI EFIS

MARTIRI GLORIOSU

ATTRUS ANNUS SANT'EFISIU

A PRESTU

 

21/08/2015

115° Sagra del Redentore a Nuoro - 115° Fête du Rédempteur à Nuoro

Redentore-2015-nuoro-locandina-720x400.jpg

Cette année du 22 au 29 août 2015, va se dérouler la 115° Sagra del Redentore - la 115° Fête du Christ Rédempteur qui se déroule à NUORO. Cette fête a pris le nom de la majestueuse statue du Christ Rédempteur érigée en 1901 sur le sommet du Mont Ortobene. Elle vit le jour à l'occasion de la célébration des dix-neuf siècles du Christianisme et du Jubilé Sacerdotal du Pape Léon XIII. A cette occasion, vingt monuments du Christ Rédempteur furent érigés dans toute l'Italie sur des montagnes différentes (une statue pour chaque année du christianisme).

 

Voir l'histoire sur la note de mon blog, de la 114° édition de cette fête magnifique :

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2014/08/09/la-sagra-del-redentore-a-nuoro-813001.html

DE MAGNIFIQUES PAYSAGES SUR LE MONT ORTOBENE

Monte Ortobene.jpg

Site de Videolina Live ou vous pourrez suivre cette magnifique fête :

http://www.videolina.it/live.html

LA VILLE DE NUORO ET LE MONT ORTOBENE

RED Monte Ortobene e la città di Nuoro.jpg

Dans la ville de Nuoro, vous pourrez découvrir différents musées très intéressants :

Le Man - Musée d'Art regroupe  plus de 200 œuvres de prestigieux maîtres Sardes du XXe siècles, il se trouve Via Sebastiano Satta, 15 - 08100 NUORO.

J'ADORE LES AMAZONES AVEC LES COSTUMES TRADITIONNELS

cavalli.jpg&.jpg

Le Musée de la Vie et des Traditions Populaires Sardes, ce musée expose des objets de la Sardaigne traditionnelle dont, des costumes traditionnels de toute l'île, des masques de Carnaval traditionnels de la Barbagia, bijoux, tissus, instruments de musique populaire, ustensiles et outils de la maison et du travail. Il contient plus de 8 000 pièces remontant à la période entre le XIXe et le XXe siècle, en particulier à la musique, la danse et le chant lié à la pratique des chants religieux populaires. Le musée se trouve Via A. Mereu, 56 - 08100 NUORO.  

  

Le Musée Ciusa, est dedié à Francesco Ciusa (1883-1949), grand artiste considéré comme le pionnier de la sculpture moderne dans l'île. Né à Nuoro, Ciusa obtint très jeune en 1907, la prestigieuse reconnaissance de la critique à la Biennale de Venise, avec sa sculpture en plâtre "la Madre dell'Ucciso - la Mère de l'Assassiné" il gagna le premier prix.

MUSÉE ETHNOGRAPHIQUE DES COSTUMES SARDES DE L'ÎLE

NUORO MUSEO 1.jpg

Le Museo Deleddiano Casa Natale diGrazia Deledda qui est la maison natale de l'écrivaine Sarde signora - madame Grazia Deledda. Elle est née à Nuoro en Sardaigne le 27 septembre 1871 et décédée à Rome le 15 aout 1936, c'était une femme de lettres italiennes, elle compte parmi les Sardes les plus importants du XXe siècle.

DANS LA MAISON NATALE MUSÉE DE GRAZIA DELEDDA

(photo du site Tottus In Pari)

GRAZIA DELEDDA.jpg

Pour les amateurs de littérature ils vont adorer le visiter, beaucoup de documents et d'objets lui ayant appartenu y sont conservés en très bon état. Elle fut Lauréate du Prix Nobel en 1926 pour ses écrits idéalistes et inspirés qui saisissent la vie sur son île natale avec une très grande clarté, ils traitent des problèmes humains en général avec profondeur et sympathie, tous les sardes sont très fiers d'elle.

GRAZIA DELEDDA 2.jpg

Sur le panneau y est écrit :

J'ai vécu avec les vents, avec les forets, avec les montagnes, j'ai regardé pendant des jours, des mois et des années le lent déroulement des nuages sur le ciel sarde. J'ai mille fois posé ma tète sur les troncs des arbres, des pierres, des rochers pour écouter la voix des feuilles, ce que racontait l'eau courante. J'ai vu le lever du soleil, le coucher du soleil, la naissance de la lune dans l'immense solitude des montagnes, j'ai écouté les chants et les musiques traditionnelles, les contes de fées et les discours du peuple, c'est ainsi que s'est formé mon art, comme une chanson ou une raison qui jaillit spontanément d'un poète primitif. (Grazia Deledda Prix Nobel de Littérature 1926)

NUORO 2.jpg

Un autre musée très important pour Nuoro et la Sardaigne, le Musée Archéologique de Nuoro :

Musée Spéléo-Archéologique à Nuoro.pdf

NUORO 3.jpg

JE VOUS INVITE A ALLER VISITER NUORO

ET VOIR CETTE TRÈS BELLE FÊTE

BONA FESTA A TOTTUSU

BONNE FÊTE A TOUS

A PRESTU

 

30/07/2015

Sa Coia Maureddina - Matrimonio Mauritano 2015 a Santadi - Mariage Mauritanien

SANTADI 3.jpg

Santadi, petit bourg agricole dans la province de Carbonia-Iglesias, elle est distante de 34 km de Cagliari et de son aéroport Cagliari-Elmas, ses habitants sont appelés "Santadesi". Elle se trouve dans une plaine très fertile, son activité agro-pastorale voit la production de céréales, fourrages, raisins et surtout la production de vins. Ceux de la "Cantina Sociale - Cave Cooperative" se sont vus décerner de très nombreux prix prestigieux aussi bien en Italie que dans le monde entier, parmi eux, le plus réputé est le "Carignano del Sulcis".

Comment se rendre à SANTADI :

https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=z1JZvuG8zop8.kU7Jh9fjE1dE&hl=en_US 

santadi AI.jpg 

On peut visiter à SANTADI et alentours proches, comme par exemple à VILLAPERUCIO la plus importante concentration dans toute l'île de "Domus de Janas - Maison de Fées" une quarantaine sur la "Necropole de Msontessu". On peut aussi aller voir le site Archéologique de Pani Loriga découvert en 1965. Sur une petite colline de 200 mètres de haut, on peut y voir l'acropole, nécropole avec plus de 150 tombes avec les objets déposés avec les corps, plus d'informations sur le site du Musée Archéologique plus bas. Voici une dernière découverte sur le site, il y a 3 000 ans dans ce site, on confectionnaient de la nourriture à vendre aux passants. On a découvert beaucoup de récipients avec des restes de nourriture et des amphores contenant du tanin.

http://www.unionesarda.it/articolo/cultura/2015/07/21/santadi_scoperto_un_autogrill_punico_ecco_il_fast_food_di_tremila-8-426622.html

Les magnifiques "Grotte Is Zuddas" aux salles grandioses et décors magiques surtout la salle des excentriques, ainsi que la "Grotte Sanctuaire de Su Benatzu" ou ont été retrouvés de objets votifs précieux d'époque nuragique. Le Musée Archéologique de Santadi  qui regroupe les objets découverts lors des fouilles effectuées dans les alentours de Santadi.

COSTUMES DE OSILO

(photo Silvio Casula)

SANT OSILO.jpg

Sur ce site vous pourrez voir tous les sites archéologiques dans la région de Santadi, des informations sur le musée et divers autres sites à visiter : 

http://www.museoarcheologicosantadi.it/

sant is zuddas 1.jpg

La manifestation la plus appréciée mais aussi la plus connue à Santadi est une cérémonie qui respecte les anciennes traditions locales est "Sa Coia Maureddina". Chaque année, en août, un jeune couple de Santadi va se marier lors d'une magnifique cérémonie en costume sarde, le mariage est célébré en langue Sarde. Ce mariage et le terme MAUREDDINA est en rapport avec les Maures qui, en provenance d'Afrique, ont débarqué sur les côtes en occupant le territoire de Santadi.

SANTADI 4.jpg

Dans un long cortège nuptial accompagné par les sons des Launeddas (instrument de musique), les Traccas - Chars à Bœufs, les cavaliers, différents groupes folkloriques avec les magnifiques costumes aux couleurs chatoyantes venus de toute l'île pour l'occasion.

IS TRACCAS - CHARS A BŒUFS

SANT ANTIOCO 10.jpg

Site Internet avec le programme de la manifestation :

http://www.promozioneturismosardegna.it/5/component/k2/item/124-matrimonio-mauritano-sa-coia-maurreddina-2015.html

GROUPE FOLKLORIQUE BARI SARDO

(très beau costume)

sant bari sardo.jpg

LE MARIAGE AURA LIEU LE 2 AOÛT 2015 A 11 H

GROUPE FOLKLORIQUE DE SANT'AGATA SANTADI - LE BAL DE LA MARIEE

C'est l'occasion, lors de cette cérémonie, de continuer à faire revivre les anciens rites de la tradition paysanne faite de gestes simples qui se faisaient à l'époque. Comme par exemple lorsque les mères bénissaient leurs enfants en faisant le geste de "Sa Gratzia".

LES ALLIANCES SARDE

(en filigrane et grains d'or, elles symbolisent 

l’abondance et la prospérité pour le couple)

images.jpg 

Avec une assiette remplie de quelques pétales de roses, des grains de blé et de riz, du sel et des pièces, parfois des "caramelle - petits bonbons colorés". Les mères disaient une prière pour bénir cette union, puis cassaient aux pieds des mariés l'assiette en signe de porte bonheur, ce qui se fait encore aujourd’hui (ma mère l'a fait lors de mon mariage ici en France).

GROUPE FOLKLORIQUE SANT'AGATA DI SANTADI

SANTADI2.jpg

A ne pas louper le concert du groupe Cordas et Cannas, des chants et danses traditionnelles en hommage aux futurs époux (le samedi 1er août, la cérémonie est le 2 août) et le soir après le mariage idem, concerts, danses traditionnelles sardes. 

Les vœux ci-dessous en Sarde, en cette belle journée dont vous vous souviendrez pour l’éternité, les vœux les plus beaux pour vous souhaiter la vie dont vous rêvez, avec l'amour, la santé  et le bonheur, bonne fête à tous.

 IN CUSTA BELLA DIE

CHI S'EIS ARREGODAI PO S'ETERNIDADE

IS AUGURIUS PRUS BELLUSU

PO UNA VIDA CUMMENTI DISIGIAISI

CUN AMORI E SALUDI

IN SA BONI SORTI

E BONA FESTA A TOTTUSU

 

17/04/2015

9 ans sont passés, on dirait presque hier que tu est partie...

bougie-et-roses.jpg

"La Fin..."

Pourquoi on aime tellement regarder le soleil qui se couche,

Sur un lac doré, derrière une montagne rose,

Ou sur une plage déserte un soir d'été,

Cette boule de feu plongeant doucement dans la mer lointaine.

 

Le soleil qui se lève, c'est l'expectation, le début,

Mais les débuts sont vides, nous les comprenons,

Les débuts sont là pour donner du sens aux fins.

 

Nous sommes toujours fascinés par les fins,

Même si ce ne sont que des fausses fins,

Comme la fin d'un voyage ou d'un film,

On sait bien qu'à la fin d'un film, l'histoire continue après,

Il faut juste l'écrire.

 

Le soleil qui se couche doucement un soir d'été,

Nous ramène chaque fois vers cette fascination de la fin,

La fin de journée ou la fin sans fin ?

 

Regarder le soleil qui se couche nous aide à mieux comprendre,

Que nous ne comprenons rien de la fin..., car la fin c'est la fin,

Et à la Fin... il n'y a Rien.

 

(Jules Delavigne, Conclusions, 2008)

1ESCALIER.jpg

Même si tu n'est plus là parmi nous,

Depuis un 18 avril...

Tu sera toujours présente dans nos cœurs,

On t’aime Mammina.

ROSES.jpg

 

31/10/2014

A tous nos chers disparus, d'içi et d'ailleurs...

1.jpg

De tristes dates nous rappellent la disparition de tous nos êtres chers, on dit souvent que "le temps guérit toutes les blessures", je ne suis pas d'accord, toutes les blessures demeurent intactes. Avec le temps notre esprit, afin de mieux se protéger, recouvre ses blessures de bandages, et la douleur diminue... mais elle ne disparait jamais totalement même longtemps après.

2.jpg

Quelqu'un meurt,

Et c'est comme des pas qui s'arrêtent.

* * *

Mais si c'était un départ,

Pour un nouveau voyage ?

 * * *

Quelqu'un meurt,

Et c'est comme un arbre qui tombe.

 * * *

Mais si c'était une graine,

Germant dans une terre nouvelle ?

 * * *

Quelqu'un meurt,

Et c'est comme une porte qui claque.

 * * *

Mais si c'était un passage,

S'ouvrant sur d'autres paysages ?

 * * *

Quelqu'un meurt,

Et c'est comme un silence qui hurle.

 * * *

Mais s'il nous aidait seulement à entendre,

La fragile musique de la Vie ???

(source web)

3.jpg

L'eterno riposo,

Dona loro Signore,

Splenda ad essi,

La luce perpetua,

Riposino in pace,

Cosi Sia.

4.jpg

 

05/09/2014

I Domus de Janas - Les Maisons de Fées ou Sorcières en Sardaigne

Orgosolo - Domus de Janas di Sirilo.jpg

DOMUS DE JANAS SIRILO A ORGOSOLO

En divers endroits de la Sardaigne, existent de petites grottes funéraires creusés dans la roche que la tradition populaire sarde prénomme "Domus de Janas - Maisons des Fées" les Janas se sont des fées (fate) ou pour certains des sorcières (streghe).

Domus Campu Majore Busachi - di Arturo Serra.jpg

On a estimé qu'il y en aurait, plus de 2 000 dans toute l'île, les Janas qui résident dans ces grottes, sont décrites comme des petites femmes, très belles, habillées de rouge, gentilles mais très timides. Elles ne quittent leurs habitations que très rarement, et passaient le temps à tisser de splendides étoffes colorés (comme les costumes traditionnels) sur des métiers à tisser en or, tout en chantonnant de douces mélodies.

DOMUS DE JANAS 2.jpg

Les Domus de Janas sont des tombes creusées dans la roche par les populations qui vécurent en Sardaigne depuis le Néolithique. Leurs dimensions varient en fonction de l'endroit ou elles sont creusées, du type de roche, certaines petites sont creusées dans le granit, d'autres bien plus grandes le sont dans le calcaire. Le creusement à l'intérieur de la roche, se faisait avec des instruments en pierre qui étaient grossièrement faits pointus afin de pouvoir bien les tenir.

DOMUS DE JANAS 1.jpg

On les laissait dans les grottes une fois le travail terminé, on en a retrouvé souvent à l’intérieur, les grottes sont de forme circulaire ou quadrangulaire avec une ou plusieurs pièces d'1 m² environ ou plus. Dans certaines y sont gravés des symboles de spiritualité ou autres comme des cornes, des spirales ou autres.

LA TOMBA DEL CAPO - LA TOMBE DU CHEF

(Bonorva - Sassari photo Wikipedia)

Bonorva_-_S.Andrea_Priu_-_La_Tomba_del_capo_-_Pianta.jpg

Elles sont souvent isolées, mais la plupart sont réunies en grandes "Nécropoles de Domus de Janas", une parmi les plus célèbres est celle de "Sant'Andrea Priu" à côté de BONORVA - SASSARI. On y dénombre plus de 20 Domus de Janas dont, la tombe principale qu'on appelle "la Tomba del Capo - la Tombe du Chef" qui est constituée de près de 18 chambres avec des peintures murales. Elle fut aussi transformée en église par les premiers chrétiens de Sardaigne.

s_andrea_priu.jpg

Voici un article de 2013 sur cette grande et magnifique Nécropole ou plusieurs tombes ont étés cimentées afin de les préserver de toute intrusion et dégradation. Faute de moyens voilà à quoi on en est réduits, je comprends qu'il y a plus urgent à faire comme remettre les pays dans le droit chemin car plus rien ne va, en attendant mieux voilà à quoi on est réduits.

ARCHEO Domus de Janas di Tamara, Macomer.jpg

Ici en France aussi des vandales et des gens sans scrupules et sans honneur, violent ces lieux si exceptionnels pour revendre leurs découvertes sur des sites tels que Ebay ou autres. Mais s'il n'y avait pas d'acheteurs il n'y aurait pas de pillages, la demande est là très forte donc les pilleurs existeront toujours, ils vendront sous le manteau et ne seront pas inquiétés.

JANAS

(certains disent que ce sont des fées ou des sorcières)

JANAS.jpg

Certains pilleurs se feront prendre, mais combien passeront aux travers des mailles du filet et abîmeront des sites merveilleux irrémédiablement. Je suis vraiment écœurée par l’appât du gain à tout prix, avoir beaucoup d'argent, posséder voilà pour certains ce qui est le plus important dans leurs vies, honte à eux.

http://www.artemagazine.it/archeologia/24711/una-necropoli-sarda-sepolta-dal-cemento/

 

Les premières sont celles identifiées comme de la "Culture de OZIERI- SASSARI, 3500 - 2700 avant J.C." qui est une des cultures les plus significatives de cette période dans la Méditerranée (on peut visiter le Musée dédiée aux découvertes archéologiques du territoire.

DOMUS DE JANAS ORGOSOLO.jpg

Site Internet du "Museo Civico Archeologico di Ozieri" :

http://museo.comune.ozieri.ss.it/index.php   

En voici une autre très intéressante, mais il y en a tellement et elles ont toutes quelque chose de particulier qui les rend uniques. Voici la "Nécropole de Anghelu Ruju" découverte par hasard en 1903 lors de travaux. Elle comporte 38 Domus de janas et fut utilisé jusqu’à la fin de l’ère du cuivre et du bronze, elle fait partie aussi de la Culture de Ozieri - Sassari. Elle se trouve dans la Commune de Alghero - Sassari, c'est la plus vaste nécropole de la Sardaigne découverte à ce jour.

Capture d'écran 2014-09-05 19.08.46.png

La Necropoli di Anghelu Ruju.pdf  

DOMUS DE JANAS 1.jpg

J'espère que nous pourrons sauver notre magnifique Patrimoine Historique et Culturel des Domus de Janas en Sardaigne. Je suis certaine qu'on n'a pas encore tout découvert dans notre sous-sol si riche encore de belles découvertes à faire encore insoupçonnées. Bonne continuation à vous les "Archéologues" qui nous faites découvrir des choses magnifiques lors de vos fouilles et qui êtes toujours disponibles pour nous en apprendre un peu plus. Je prépare la liste des sites que je veux absolument voir en Sardaigne, j'avais pris les billets pour Rayanair pour y aller pour le 1er mai 2013, j'en ait été de ma poche de 230 € avec Rayanair, la prochaine fois c'est en voiture que nous y allons. 

domus-de-janas-su-crucifissu-mannu.jpg

Bonne visites à vous tous,

Dans notre si belle et riche île.

A PRESTU

 

19/07/2014

Festa della Madonna del Naufrago - Fête de la Sainte Vierge du Naufragé à Villasimius

madonna_Naufrago.jpg

La fête qui va avoir lieu le 19 et 20 juillet est en l'honneur de la Sainte Vierge protectrice des navigateurs, on l'appelle "La Madonna del Naufrago - La Sainte Vierge du Naufragé". La statue représente une Vierge à l'enfant, elle a été réalisée par le sculpteur Pinuccio Sciola, c'est une statue imposante de plus de 3 m de hauteur et près de 5 tonnes qui gît à 10 m de profondeur dans la trait de mer qui sépare Villasimius de "l'Isola dei Cavoli - l'île des Choux".

LE PHARE DE L'ISOLA DEI CAVOLI - L’ÎLE DES CHOUX

VILLASIMIUS PHARE ISOLA DEI CAVOLI.jpg

Elle tient dans ses bras l'enfant Jésus et lève les yeux vers la surface, on peut la voir aussi en surface il suffit juste un masque de plongée, j'ai eu l'immense chance de la voir (grâce à ma sœur et à mon beau-frère qui m'y ont emmenée en me prenant chacun par un bras et c'est eux qui ont nagé pour moi, je ne nage pas très bien et j'étais malade mais je n'aurais pas raté ça pour rien au monde) c'est vraiment à voir et très émouvant de la voir ainsi sous l'eau, j'ai beaucoup aimé et j'aimerais la revoir.

EXACTEMENT UNE PARTIE DE LA ROUTE QUE NOUS EMPRUNTIONS,

MERCI A VOUS MARCELLO CARLOTTI

Elle fut installée au fond de la mer en juillet 1979 à l'initiative du Club Subaquatique de Sinnai qui collabora avec l'artiste qui lui est de San Sperate. Depuis tous les ans au mois de juillet a lieu la cérémonie qui attire de plus en plus de plongeurs et de fidèles qui se retrouvent sous l'eau et sur l'eau en bateau. En souvenir des marins qui ont péri en mer on invoque la protection de la Sainte Vierge aussi pour tous les marins qui partent en mer, une messe à lieu sur le port de Villasimius.

VILLASIMIUS AVEC VUE SUR LE PORT

(un véritable paradis sur terre)

villasimius_veduta_porto.jpg

Le lendemain, a lieu une procession assez particulière, de nombreux bateaux recouverts de fleurs se rendent à l'endroit ou se trouve la statue immergée. Les plongeurs vont déposer aux pieds de la Sainte Vierge une gerbe de fleurs, le curé de Villasimius (lui aussi plongeur) récitera la prière rituelle sous l'eau, on l'entend aussi sur l'eau avec un système de hauts parleurs.

AIRE MARINE PROTÉGÉE DE CAPO CARBONARA

VILLASIMIUS.jpg

En l'honneur de la Sainte Vierge, sur les embarcations une fois la prière dite par le curé en signe d'hommage ils font sonner les sirènes des bateaux et jettent à l'eau des fleurs de toutes les couleurs, très belle cérémonie. Puis en soirée, outre la dégustations de poissons et de la gastronomie sarde, on peut assister aux exhibitions des Groupes Folkloriques en costumes traditionnels avec des chants et danses jusqu’à tard et les feux d'artifices qui vont clôturer cette belle manifestation.

Villasimius se trouve à une cinquantaine de kilomètres de Cagliari, de son port et aéroport d'Elmas, c'est vraiment un lieu de villégiature magnifique, il est surtout connu et reconnu pour son magnifique littoral, plusieurs plages de sable fin blanc et doré. La mer cristalline aux des couleurs extraordinaires, avec les odeurs du maquis qui nous enivrent et cette lumière exceptionnelle que j'adore et qu'on ne rencontre nulle part ailleurs.

Mari Pintau ,tra Quartu S.Elena e Villasimius e prima di Kale Moru.jpg

La route touristique qui longe la mer, pas la nouvelle qui est plus directe, on venant de Cagliari à Villasimius elle nous fait partager une partie de la beauté de la Sardaigne. Moi j'adore rouler en regardant la route à flanc de colline avec la mer immense à perte de vue, la végétation qui descend jusque dans la mer, ce vert avec le bleu de la mer, le soleil... c'est indescriptible, il vous faut y aller pour ressentir le bonheur d'être à cet endroit.

426546_10151346754427205_1544368379_n.jpg

J'y suis allée en 2004, ça aurait du être des vacances idylliques, hélas plusieurs personnes n'ont pas joué le jeu, et ce ne fut pas les vacances dont j'avais rêvé, bien au contraire cela a tourné un peu au cauchemar et je regrette beaucoup ces vacances. Dommage mais bon j'y retournerais pour effacer cette période et vivre les vacances dont j'avais rêve et rêve toujours de revoir ces endroits que j'ai toujours adoré et que j'adore toujours.

A1.jpg

En plus j'Aime cet endroit pour une autre raison, à quelques kilomètres de Muravera (ville de naissance de ma mère) se trouvait une Colonie de vacances, enfant j'y ait fait un séjour d'un mois, un endroit paradisiaque. Entre mer, étang et montagne j'ai adoré y être en vacances, même si j'ai pleuré lorsque je suis arrivée car je quittais ma famille et me retrouvais seule sans connaître personne, surtout le soir dans mon lit, je n'étais pas la seule à pleurer...

a.jpg

Pour nous endormir le soir dans nos grands dortoirs, ils nous mettaient une musique (très approprié... pour des enfants qui étaient loin de leurs familles), lorsque j'entends encore cette musique je repense toujours à mon séjour dans cette colonie ou je me retrouvais seule dans mon lit à pleurer, interdiction formelle de parler avec ses voisines de lit. Mais j'ai aussi pleuré lors de mon départ car je quittais mes amis (es), mais je quittais aussi cet endroit si beau et magique.

MAGNIFIQUES IMAGES DE VILLASIMIUS ET COSTA REI

(c'est un endroit que j'adoreeeeeeeeeee)

La musique du soir avant de s'endormir dans nos dortoirs, c'était une musique qu'on jouait dans les casernes militaires pour les soldats, écoutez très émouvant c'était "le Silence" :

http://youtu.be/dL3nNRvd2N0

MA... SUPERBE COLONIE DE VACANCES

(elle n'est plus comme ça de nos jours, dommage...)

2.jpg

Tous les matins lorsque j'ouvrais le rideau je voyais ces paysages splendides avec des couleurs et une lumière extraordinaire, il me donnaient déjà la passion pour les beaux paysages, les couleurs, la mer avec ses couleurs, la montagne, le ciel bleu et le soleil. J'aime toujours la mer, la montagne, les paysages grandioses ou on en prend plein la vue, j'aimais déjà tout ça enfant et c'est toujours le cas sinon plus.

J'avais choisi mon lit juste à coté de la fenêtre afin de voir les merveilleux paysages, mais aussi le vent qui tous les matins dessinait sur le sable de la plage (longue de presque 9 km) dans la nuit, des vagues et des dunes, les paysages changeaient tous les jours, c'était magique avec la mer à perte de vue, j'adorais.

La Torre Salinas se trouve devant l'étang de Salinas, la tour fait partie d'un système historique défensif de la côte. Elle fut construite en 1650 et restaurée en 2003 afin de défendre les salins de Colostrai propriété de la "Curatoria dell'Incontrada del Sarrabus", et avertir les populations des dangers qui arrivaient par la mer.  

COLONIE DE COLOSTRAI ET LA TORRE SALINAS

Note sur la région de Muravera et la colonie :

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2009/05/07/retour-le-4-mai-de-sant-efisio-a-cagliari.html

VILLASIMIUS 1.jpg       

Site Internet sur Villasimius et sur tout ce qu'elle offre : 

http://www.villasimius.org/archeologia/

Je conseille à ceux qui souhaitent aller en Sardaigne, de prendre au moins 10 à 15 jours (voire plus si vous pouvez) car la Sardaigne est une île ou il y a tellement à découvrir... Profitez de tout ce qu'elle peut vous offrir, elle mérite vraiment de la connaître, de l’apprécier et surtout de ne jamais l'oublier.

LA STATUE QUI EST PORTÉE EN PROCESSION

03103.jpg

Bonnes vacances à tous,

Profitez vraiment de ces instants de bonheur...

A PRESTU...

 

18/04/2013

7 ans dejà, comme le temps passe...

temps (2).jpg

Une pensée pour toi "Mammina"... c'est comme ça que nous t'appelions depuis tout petits, ça fait depuis bien longtemps que je n'entends plus ce mot que j'aimais bien, ça voulait dire "petite maman".

Un 18 avril d'il y a 7 ans tu est partie si brutalement en nous laissant tous anéantis, une journée bien triste pour tous ceux qui t'aimaient, ceux qui t'appréciaient. Puis il nous a fallu gérer l'après... ton absence, comme le temps passe... personne ne t'as oubliée, tu es toujours dans nos pensées et dans nos coeurs.

TES ROSES PREFERES

ROSE ARBRE.jpg

Une amie m'a envoyé cette phrase qu'elle a trouvée sur Internet :

La mort d'une mère est le premier chagrin,

qu'on pleure sans elle... 

Quelques vidéos que tu aimais écouter lorsque dans la cuisine tu préparais les répas, tu chantonnais les "Trallallera" traditionnels de la Sardaigne de la chanteuse Maria Carta. Je pense que maintenant tu dois l'écouter en la regardant chanter en direct, je pense aussi que tu dois chantonner avec elle car tu aimais beaucoup chanter.

L'AVE MARIA SARDA DE MARIA CARTA

Voir ma note en hommage à Maria Carta :

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2010/02/10/hommage-a-maria-carta-et-andrea-parodi-tazenda.html

TRALLALLERA SARDA DE MARIA CARTA

La vie continue, avec ses joies et ses peines, malheureusement tu n'es plus là pour y participer sauf dans nos pensées et dans nos coeurs, on ne t'oublie pas.

ROSE 22.jpg

Je t'Aime Mammina...

Ti Amo Mammina 

 

04/09/2012

Stonehenge... ? Non Parc Archéologique de Pranu Muttedu à Goni

EN VOYAGE POUR CONNAITRE LE PASSE

LE BERCEAU DE NOS ORIGINES 

pranu mutteddu 2.jpg 

A quelques kilomètres du village de Goni, à une demi-heure de Cagliari vous pourrez admirer le "Parc Archéologique de Pranu Muttedu" qu'on appelle aussi (nécropole Pranu Mutteddu) un site dedié au culte des morts. Il s'étend sur près de 200 000 m² et abrite l'un des plus importants groupements de monuments de la préhistoire sarde, on l'appelle d'ailleurs la "Stonehenge Sarda". Les tombeaux sont tous numerotés avec des chiffres romains.

TOMBEAU N° IV LA TRIADE (menhirs en protection du tombeau)

7.jpg

Les fouilles dans les années 1980 ont révelé de très nombreux objets faits à la main dont la typologie et les modes de fabrication varient. Ceux-çi sont attribuables aux communautés de la culture Pré-Nuragique de Ozieri établies dans ce lieu et datent du néolithique récent (3 200-2 800 avant J. C.). Le site a été fouillée à de nombreuses reprises par le Professeur de Paléontologie et Antiquités Sardes à Cagliari monsieur Enrico Atzeni.

 

La présence de nombreuses tombeaux et menhirs fait penser à une utilisation du site relative à des rites funéraires et religieux liés au culte des ancêtres et des morts. Le complexe archéologique comprend la concentration des menhirs la plus importante que l'on connaisse en Sardaigne (environ 60, disposés par paire, en groupe ou en alignement).

LE TOMBEAU N° II - GRAND CERCLE

(il était le centre de la nécropole, il l'est toujours)

9.jpg

Cet ensemble de monuments se dresse sur une aire entièrement couverte de chênes séculaires et d'autres essences typiques du maquis médittérranéen. La combinaison de ces deux patrimoines, celui si rare et riches des monuments et celui des bois et de l'énvironnement, ainsi que la variété de couleurs et de parfums des nombreuses essences en continuelle floraison confèrent au site son originalité et son charme particulier.

CARTE DE LA SARDAIGNE (GONI)

pranu mutteddu 1.jpg

On peut y voir un alignement de 20 menhirs le long de l'axe Est-Ouest, probablement en référence aux astres et au temps en rapport avec le culte des ancêtres. On pense que certains rites, se déroulaient à l'occasion d'alignements astraux spéciaux, nos actuels Solstices d'hiver et d'été. En effet ils marquaient des échéances particulières pour les cultures agricoles, mais servaient aussi bien aux agriculteurs qu'aux bergers.

TOMBEAU PRECEDEE PAR UN ATRIUM MEGALITHIQUE

gonipranumuttedu87.jpg

Une série de cercles concentriques délimités par des blocs qui affleurent, on peut supposer qu'elle était utilisée pour des rites funéraires et des cérémonies religieuses. L'utilisation rituelle de cet étonnant complexe peut être confirmée par la présence de la "Tombe II" située dans le cercle le plus interne et par les nombreux menhirs qui se trouvent au centre et à la périphérie, isolés ou groupés.

ALIGNEMENT DE MENHIRS

3.jpg

Tombeau N° II - GRAND CERCLE

Ce tombeau devait constituer le centre de l'aire sacrée, elle est creusée dans différents blocs de grés transportés sur les lieux et placés suivant un plan complexe. Elle est formée d'une entrée, de deux cellules de forme semi-circulaire et de la tombe à proprement parler.

PRANU MUTTEDDU A.jpg

Celle-ci est elle-même composée d'une façade en forme d'exèdre et de trois éspaces internes, en partie creusés dans des blocs de grés et en partie construits avec des murets de pierres séches, auxquels on accéde par des portes disposées symétriquement.

DOMUS DE JANAS OU CASE DELLE FATE

(maisons des fées ou sorcières) 

gonipranumuttedu36.jpg

Ce parc de par son importance, est visité par beaucoup de scientifiques et de touristes du monde entier, mais aussi de personnes qui y ressentent un calme et une sérénité, une énergie positive très importante, d'ou le choix de l'emplacement des lieux sacrés par les anciens.

TOMBEAU N° II - GRAND CERCLE

8.jpg  

La présence de l'homme sur le territoire de Goni est attestée depuis le quatrième millénaire avant J.C. comme le montrent de nombreuses pièces retrouvées à l'emplacement du parc sur d'autres sites proches de l'actuel centre habité.

PRANU MUTTEDDU B.jpg

Il reste de l'époque nuragique le présence majestueuse du Nuraghe à une tour presque intact qui, du sommet d'une colline isolée, domine le village et ses environs en défiant les siècles. Les premièrs renseignements historiques qui témoignent de l'existence du village remontent à l'époque des "Giudicati" (les quatre divisions territoriales de la Sardaigne au Moyen-Age).

DOMUS DE JANAS EN SARDAIGNE N° 1

(maisons de fées ou sorcières)

Un village appelé "Villa de Gon" est en effet recensé dans la curatoria de Seurgus (une sous-division du Giudicato) appartenant au giudicato de Cagliari. En 1257, il passa sous le contrôle des Pisans puis fut annexé à la couronne d'Aragon, suite à la conquête du giudicato par les Aragonais.

OLIVIER.jpg

En 1348, le roi Pierre IV d'Aragon donna le fief de Villa à Don Guglielmo de Torres et dès lors, celui-ci fut administré féodalment par divers feudataires dont le dernier fut le duc de Mandas, jusqu'à la suppression du féodalisme en Sardaigne par l'édit de Charles Albert de Savoie le 21 mai 1836. 

DOMUS DE JANAS (maisons de fées ou sorcières)

10.jpg

Les "Domus de Janas" sont des lieux funéraires à la forme de grottes artificielles creusés dans la roche et qui affleurent au niveau du terrain. La tradition en Sardaigne voudrait oublier sa fonction première, en imaginant qu'elles étaient en fait des habitations de petites fées gentilles qu'on appelle "Janas" mais il y avait aussi des sorcières qu'on appelle les "Janas".

LES DOMUS DE JANAS ET LA TRIADE

A PLAQUETTES SORTIES POUR BLOG.jpg

Si vous vous trouvez dans le Sud de la Sardaigne pour vos vacances, je vous conseille absolument d'aller visiter cette nécropole que j'ai eu le bonheur d'aller visiter c'est un lieu enchanteur. Je vous conseille d'y aller au printemps car moi je l'ai visité au mois de juillet, la chaleur y est torride (j'ai eu un peu de mal il faisait vraiment trop chaud, pourtant j'adore le soleil et la chaleur).

DOMUS DE JANAS EN SARDAIGNE N° 2

(maisons des fées ou sorcières)

Au printemps la végétation est en pleine floraison et l'on découvre des paysages magnifiques avec une lumière dans le ciel magique, des odeurs, le printemps est magnifique en Sardaigne. On ressent dans ce lieu un bien-être ainsi qu'une sensation d'évasion loin de tout chaos, de tout bruit, j'ai passée un agréable moment malgré la chaleur étouffante.

LES JANAS (fées)

 

Bonne visite à tous...

A PRESTU... 

 

12/04/2011

5 ans déjà...

 SAM_5187.JPG

Eh oui, 5 ans déjà comme le temps passe... et quelque chose nous rappelle sans cesse la (les) personne (s) disparue (s). Une image, une odeur, un mot, une chanson, des fleurs, un paysage, un endroit ou l'on aimait se rendre avec. Tout est là qui nous ramène sans cesse à elles, mais c'est comme ça pour chaque personne disparue, il y a toujours quelque chose qui nous ramène à elles.

L'ABBAYE SAINT-FELIX-DE-MONCEAU A GIGEAN

SAM_5235.JPG

Le jour de son enterrement, à l'église ma petite nièce adorée que j'Aime, a lu une partie (on pensait qu'elle était complète) de la Prière de St Augustin... ainsi qu'une lettre d'elle pour lui combien elle l'aimait et combien elle allait lui manquer, un moment très émouvant.

En visitant il y a quelques semaines les ruines de "l'Abbaye de Saint-Félix-de-Monceau" à GIGEAN, (je ferais une note plus tard) j'ai trouvé tout à fait par hasard, la suite de cette prière dans un document affichée vieilli par le temps.

J'ai été surprise et émue des phrases qui manquaient lors de cette lecture, quelle coïncidence 5 ans après... mais est-ce vraiment une coïncidence ?

CHARRETTE.gif

Les signes ou coïncidences faut-il y croire ou pas...

Parfois on a du mal mais...?

J'avais offert un livre italien à ma mère qui était (très croyante) lorsqu'elle était hospitalisée, elle le lisait en attendant son intervention chirurgicale quelques jours plus tard. 

Il s'appelait "HO VISTO MARIA" de Lone Jensen (storie vere di incontri con la Madonna), j'ai vu Marie, histoires vraies de rencontres avec la Vierge Marie. 

Après son décès, lorsque nous avons récupéré ses affaires à l’hôpital, il y avait ce livre. Mon beau frère qui ne croit pas trop à tous ces signes ou autres bizarreries, je ne sait pas pourquoi a ouvert ce livre et nous a dit : 

"TIENS UNE PAGE EST CORNÉE,

VOUS VOULEZ SAVOIR LAQUELLE... C'EST LA PAGE 17..."

Ma mère est partie un 18...

Peut être que si elle avait lu quelques pages de plus... qui sait...  

 LA PRIÈRE COMPLÈTE DE SAINT AUGUSTIN

(dans le jardins des ruines de l'Abbaye)

SAM_5202.JPG

C'est exactement tout ce en quoi ma mère croyait, elle était sure de retrouver à sa mort ce qui y est écrit, ce que je lui souhaite de tout cœur, quelle ait trouvé ce en quoi elle a cru tout au long de sa vie. Voici la partie que ma nièce a lu à l'église :

"Ne pleure pas si tu m'aimes"

La mort n'est rien !

Je suis seulement passé de l'autre côté.

Je suis moi, tu es toi.

Ce que nous étions l'un pour l'autre, nous le sommes toujours.

Donne moi le nom que tu m'as toujours donné.

Parle moi comme tu l'as toujours fait.

N'emploie pas un ton diffèrent.

Ne prends pas un air solennel ou triste.

Continue à dire ce qui nous faisait rire ensemble.

Parle, souris, pense à moi, prie pour moi.

Que mon nom soit prononcé à la maison comme il l'a toujours été.

Sans emphase d'aucune sorte, sans trace d'ombre.

La vie signifie toujours ce qu'elle a signifié.

Elle est ce qu'elle a toujours été, le fil n'est pas coupé.

Pourquoi serais-je hors de ta pensée ?

Simplement parce que je suis hors de ta vue ?

Je ne suis pas loin, juste de l'autre côté du chemin !!!

 

 "La suite de la prière... que je ne connaissais pas"

(J'ai beaucoup aimé la suite)

 

Tu vois tout est bien...

Ne pleure pas si tu m'aimes.

Si tu savais le don de Dieu, et ce que c'est que le ciel.

Si tu pouvais d'ici entendre le chant des Anges et me voir au milieu d'eux.

Si tu pouvais voir se dérouler sous tes yeux les horizons et les champs éternels,

Les nouveaux sentiers où je marche.

Si un instant, tu pouvais contempler comme moi la Beauté,

Devant laquelle toutes les Beautés palissent !

Quoi ! Tu m'as vu, tu m'as aimé dans le pays des ombres et tu ne pourrais ni me revoir,

Ni m'aimer encore... dans le pays des immuables réalités ?

Oh! crois moi, quand la mort viendra briser tes liens comme elle a brisé ceux qui m'enchaînaient...

Et quand un jour que Dieu connaît et qu'il a fixé...

Ton Âme viendra dans le ciel ou l'a précédé la mienne.

Ce jour là, tu recevras celui qui t'aimait et qui t'aime encore.

Tu retrouveras son cœur, tu en retrouveras les tendresses épurées.

Essuie tes larmes et ne pleure pas,

Si tu m'aimes.

 SAM_5190.JPG

 Qui sait vraiment... est-ce un signe ?

Une pensée pour tous nos (vos) êtres chers...

(Une pensée pour Monique qui vient de perdre sa maman).

A.gif

Une Abbaye est un lieu

pour prier.

Prier est un lieu

pour le cœur.

Le cœur est un lieu

pour l'Amour...

 

11/11/2010

"S'ACCABADORA" LA FEMME QUI DONNE LA MORT

accabo.jpg

Voici une pratique ancestrale qui avait lieu en Sardaigne afin d'abréger les souffrances et ne pas laisser souffrir des personnes en phase terminale de leur maladie, on va évoquer le nom qu'on lui donne aujourd'hui "L'EUTHANASIE".

On parlait de "S'ACCABADORA" comme d'un personnage de légende, mais aujourd'hui on peut attester qu'elle a réellement existée en Sardaigne, elle a été un des personnages ayant tenu un rôle très important dans toute la société Sarde comme l'était à l'époque, "s'Allevadora" qui elle était sage-femme et mettait au monde les bébés.

BANDE DESSINEE DAMPYR

"S'ACCABADORA"

DAMPYR ALBUM BONELLI.jpg 

Depuis 1800 à nos jours, de nombreux écrits sont apparus concernant "S'ACCABADORA", soit pour confirmer soit pour nier la présence inquiétante de cette femme en Sardaigne, mais elle a réellement existé. Son nom Accabadora, viendrait de l'espagnol "ACABAR" qui signifie "finir", celle qui finit qui met un terme. 

De nombreuses thèses on été écrites, il y a même eu une bande dessinée n° 59, parue en fevrièr 2005 de la série "DAMPYR" qui s'intitule "LE TERMINATRICI" (on pourrait traduire par les finisseuses) et qui parle de cette pratique ancestrale.

ACCABADORA DE MICHELA MURGIA

Michela-Murgia-Accabadora1.jpg

Un livre vient de sortir concernant cette pratique "ACCABADORA" de Michela MURGIA écrivain sarde que je viens de commander, une version qu'ont peut aussi trouver en audio, son livre va bientôt être adapté à l'écran, on peut commander ces livres en italien sur le site "IBS.T" ou "BOL.IT".

La tradition voulait que S'ACCABADORA soit appelée par la famille et agissait seulement dans des cas vraiment désespères. On l'appelait lorsque la personne malade était épuisée et agonisante, qu'elle n'arrivait pas à mourir, lorsqu'il n'y avait plus aucun espoir d'amélioration et que la personne souffrait beaucoup trop.

C'était une petite vieille dame, toute de noir vêtue enveloppée dans "SU MUCCADORI MANNU" un très grand foulard noir qui retombait sur ses épaules, elle sortait frôlant les murs à la tombée de la nuit ou l'on ne pouvait pas l'apercevoir.

Elle transportait avec elle un sac avec ses outils, un petit joug de boeuf symbole de fertilité, de mort et renaissance qui venait placé sous la téte du malade afin de l'aider sur le chemin qu'il allait devoir emprunter, ainsi qu'un marteau en bois "SU MAZZOCCU" (voir photo) qui est conservé au "MUSEE DE LURAS".

aaaaa.jpg

Elle l'accompagnait dans les derniers instants de sa vie afin que son âme parte tranquillement, et pratiquait des rituels comme par exemple, réciter des prières et formules magiques, elle commençait par faire sortir la famille, enlever toute image réligieuse qui se trouvait dans la pièce, toute croix ou bijoux que le mourant possédait, puis une fois les saints sacrements donnés, elle pouvait commencer.

Site Internet sur S'Accabadora, article paru dans le journal "La Nuova Sardegna" qui est un journal sarde di 01-10-2008 :  

http://www.webalice.it/ilquintomoro/storia_tradizioni/acc...

Avec son "MAZZOCCU" marteau, s'accabadora donnait un coup sec un seul au malade, alors par contre il y en a qui disent sur la tempe, d'autres derrière la nuque, d'autres sur le front, cela interrompait ses souffrances et mettait fin à sa vie. Comme elle était arrivée elle repartait, silencieuse avec un regard de compassion à la famille de la victime.

DEFINITION DU MOT JOUG (GIOGO)

joug2.jpg

De suite après avoir quittée les lieux la famille annonçait la mort en criant et pleurant, puis on l'habillait de ses habits on l'installait dans son lit les mains croisées avec le rosaire entre ses mains et quatre cierges aux pieds du li, la famille la veillait en priant.

JOUG DE BOEUF (jualeddu de boi)

joug.jpg

Lorsque j'étais enfant je résidais à BURCEI avec ma famille, en revenant d'acheter le pain, je me souviens avoir entendu des gens pleurer et chantonner, je me suis approchée et j'ai vu dans une maison on faisait entrer pour rendre hommage et dire adieu à la personne decedée.

Je ne sais pas pourquoi mais je suis entrée par curiosité certainement, j'ai vu dans la pénombre de la chambre le lit avec la personne défunte habillée avec un beau costume noir, dans ses mains un chapelet noir entrelacé.

accab2.jpg

Autour du lit quatre gros cierges allumés sur des chandeliers argentés, tout autour la famille avec les pleureuses (des femmes qu'on payait pour venir pleurer le mort et évoquer la vie de ce monsieur en pleurant et criant, ça m'avait beaucoup choquée.

J'ai retrouvée une vidéo qui montre exactement la reconstitution de ce que j'ai vu à l'époque. Voici une émission "Antologia di Sardegna Canta" qui passe sur la première chaîne privée Sarde, elle montre différents extraits de chants, danses ainsi que des rites traditionnels comme une reconstitution de la mort avec ses rites qui avaient lieu en Sardaigne.

acabbadora1.jpg

Cette vidéo montre les femmes portant le deuil et "ATTITTENDI" (chants funèbres des femmes en Sardaigne) je ne sais pas le traduire mais c'est ce qu'elle disent pour le défunt ainsi que les pleurs. En effet ces lamentations en vers montrent la douleur d'une mère qui accompagne et confie son fils à Dieu, cela s'appelle "S'ATTITTU".

On voit aussi venir des personnes donner les condoléances, le monsieur dit en sarde " ayez de la patience pour les choses que nous envoie Dieu, qu'on le reconnaisse ou revoit dans la Sainte Gloire (au paradis)" on disait différentes phrases de reconfort à la famille.

RECONSTITUTION DES TRADITIONS

Elle ne demandait aucune rémunération elle le faisait gratuitement, c'était la plupart du temps dans les villages "L'ALLEVATRICE" ou S'Allevadora" la Sage-Femme qui aidait à donner la vie mais, aidait aussi lorsqu'il était nécessaire à l'enlever, en tout cas c'était vu par tous les Sardes, comme quelque chose de positif car elle abrégeait les souffrances des malades.

S'ACCABADORA

ACCABADORA.jpg

Tout le monde savait ce qui se passait, aussi bien l'église que les autorités mais elles n'intervenaient jamais, c'était toleré, elle faisait aussi la médécine contre le mauvais oeil avec un verre d'eau, des grains de blé et des prières avec rituels. Elle guérissait aussi avec des herbes et des prières, elle enlevait le feu, les verrues, les gens la récompensaient en lui offrant de la nourriture.

"SU MAZZOCCU" MARTEAU ET JOUG

martello.jpg

S'accabadora était aussi appelée "la signora della buona morte", la femme de la bonne mort, on les appelait aussi "LE SACERDOTESSE DELLA MORTE" les prêtresses de la mort, on note que sa dernière apparition attestée, remonterait en 1952 à ORGOSOLO un village de la BARBAGIA.

Voici un autre livre qui s'appelle "EUTANASIA ANTE LITTERAM IN SARDEGNA". Sa femmina accabbadora. Usi, costumi e tradizioni attorno alla morte in Sardegna. La traduction serait "EUTHANASIE ANTE LITTERAM (AVANT LETTRE, SE DIT D'UN FENOMENE CULTUREL) La femme accabbadora, finisseuse. Us, coutumes et traditions autour de la mort en Sardaigne".

Ce livre a été écrit par Alessandro BUCARELLI, médecin légiste à l'Université de SASSARI, et Carlo LUBRANO, lui aussi médecin dans la même Université, il est édité par les éditions SCUOLA SARDA (école sarde). Le livre fait suite à une étude  approfondie et des documents retrouvés auprès du Diocèse Sarde, des églises ainsi que des musées.

acabadora 10.jpg

J'ai pu lire les commentaires de personnes l'ayant lu et elles sont toutes positives, elles l'ont trouvé criant de vérité. Cette méthode a été retrouvée aussi dans les coutumes des peuples Phéniciens mais aussi des Étrusques.

Voila c'est une note pas très gaie mais elle fait partie de la vie et du Patrimoine de la Sardaigne, j'en entendait parler au coin du feu gamine, lors des veillées de Noël lorsque les légendes et histoires nous étaient racontées en attendant que le Père Noël passe.

Voici une interview-documentaire réalisée par L'Antropologue Dolores TURCHI à Madame CONCAS du village de GADONI, elle nous raconde en sarde, le "modus operandi" de S'Accabadora auquel elle a assisté une fois. 

HO VISTO AGIRE S'ACCABADORA

(j'ai vu agir s'Accabadora, la nonna raconte ce qu'elle a vu)

Ou alors par des belles soirées d'été  avec le ciel étoilé, ma grand-mère maternelle vêtue de noir, elle portait le deuil de mon grand-père, après le dîner prenait sa chaise, on la suivait sur le pas de la porte ou ses voisines la rejoignaient. Elles commençaient par parler de la pluie et du beau temps, puis elles se racontaient ces histoires qui nous gamins nous terrorisaient mais nous aimions bien les écouter.

Je souhaite une bonne lecture et longue vie à tous.

A PRESTU . . .

18.jpg

 

30/10/2010

JOURNEE D'HOMMAGE AUX DEFUNTS

En cette journée de commémoration de nos chers défunts, leur manque se fait sentir encore plus que d'habitude, même si on pense très souvent aux personnes qu'on a aimées et qui ont partagé une partie de notre vie, elles ont beaucoup compté dans notre vie.

Elles nous manquent terriblement et l'on ne s'habitue jamais à leur absence, une prière pour toutes les personnes décedés ainsi qu'un texte de Saint Augustin que ma nièce a lu lors de la cérémonie à l'Église au décès de ma mère.

 

L'eterno riposo dona loro Signore

Splenda ad essi la luce perpetua

Riposino in pace cosi sia.

-----------------

L'amour ne disparaît jamais

La mort n'est rien

Je suis seulement passée dans la pièce à côté

je suis moi, vous êtes vous

Ce que nous étions les uns pour les autres

Nous le sommes toujours.

 

Donnez-moi le nom que vous m'avez toujours donnée

Parlez-moi comme vous l'avez toujours fait

N'employez pas un ton différent

Continuez à rire ensemble

Priez, souriez, pensez à moi.

 

Que mon nom soit prononcé à la maison

Comme il l'a toujours été

Le fil n'est pas coupé

Pourquoi serais-je hors de votre pensée

Simplement parce que je suis hors de votre vue ?

 

Je vous attends

Je ne suis pas loin, juste de l'autre côté du chemin

Vous voyez, tout est bien . . .

 

Saint Augustin

 

827552.gif

 

23/06/2009

LES RITES ET CROYANCES SUR LA MORT

Les rites et croyances concernant les morts sont nombreux et variés en Sardaigne et concernent tout le monde dans le village. En voici un petit aperçu.

LA MORT

MORT.jpg

Tout d'abord lorsqu'une personne décédait, on entendait le tintement des cloches de l'église du village, ensuite on préparait la chambre où le défunt allait être exposé avec des objets religieux comme les grosses bougies aux quatre coins du lit. Ensuite, parents et amis venaient rendre un dernier hommage au défunt.

Puis avait lieu "S'ATTITTU" c'était des lamentations afin d'exprimer la douleur que ressentaient les familles du défunt, c'était des femmes qu'on payait pour venir raconter la vie du défunt en chantant. Combien il avait été un bon mari, un bon père de famille, un honnête homme et un travailleur acharné, quelqu'un de respecté et estimé dans le village, c'était souvent improvisé et il y avait toute une gestuelle   , les bras et les mains soulevés vers le ciel pour exprime la désolatio et  puis laissés tomber sur les genoux avec force de bruit. .

AUDIO DE "S'ATTITTU" (LAMENTATIONS)

http://www.sardegnadigitallibrary.it/index.php?xsl=626&id=1112

S'ATTITTU se chantait afin d'exprimer la douleur que ressentaient les familles, ces lamentations c'était souvent des femmes qui l'exécutaient. On rappelait les actions positives

Ensuite on fermait le cercueil, et la messe de funérailles avait lieu, accompagnée des chants d'hommes qui remplissaient l'église, c'était très émouvant. J'en ai le souvenir étant petite d'avoir assisté à un enterrement et ça m'avait marqué, tous ces cris, ces pleurs, ces chansons si tristes et la messe solennelle et grave.

2rgfdyd.gif

Une fois la messe terminée le cortège accompagnait le cercueil à pied jusqu'au cimetière en dehors de la ville, à l'époque tout cela avait lieu à pied avec des fleurs et beaucoup de tristesse dans le cortège.

Après il y avait le rite de "TENERE IL LUTTO" (PORTER LE DEUIL), la famille s'habillait tout de noir et la vie reprenait son cours quelques mois après lorsque les visites au cimetière s'espaçaient. Ces "rites collectifs" étaient à la base pour exorciser la mort dans la communauté où cela avait eu lieu.

La mort était un évènement attendu avec peur et résignation et était surtout craint par son arrivée imprévue, voici des femmes habillées de deuil, c'est à dire toutes de noir vêtues comme il se portaità l'époque (femmes qui défilent pour la fête du 1er mai à CAGLIARI voir note).

"TENERE IL LUTTO" FEMMES PORTANT LE DEUIL

DONNE NERE.jpg

On disait que les animaux ressentaient lorsqu'un décès allait avoir lieu (ou un évènement naturel) bien avant les hommes. Des signes prémonitoires étaient visibles pour annoncer la disparition d'un membre de la communauté.

En premier lieu les oiseaux, et surtout ceux de nuit  comme la " STRIA (LA CIVETTA), SU CUCCUMIAU (IL GUFO), LE MOINEAU SOLITAIRE (SA SOLITARIA) " . Ils étaient annonciateurs de mort s’ils se posaient sur le toit de la maison en chantant. On disait qu'ils arrivaient à sentir l'odeur de la mort.

riti_morte.jpg

Les chiens aussi pouvaient sentir la mort, on disait qu'ils venaient avertir l'âme qui allait mourir, et ils communiquaient avec des hurlements la présence des morts parmi les vivants.

On en avait peur lorsqu'on entendait le soir SA STRIA (LA CHOUETTE) ou le chien crier à la mort. Il y avait  aussi la poule avec  ses caquètements la nuit, mais on disait que pour la poule il était possible d'y remédier,  " SA PUDDA CHI CANTADA OLLIDI PESADA " la poule qui chante  doit être remuée afin d'éviter  d'éventuelles disgrâces.

Si le matin après un tapage nocturne dans le poulailler on trouvait une poule morte, on disait que la mort était passée mais avait préféré tuer une poule au lieu d'un homme. Un autre  présage lorsque le coq chantait avant minuit, ou au passage d'une comète, un hale de rouge autour de la lune prédisait une effusion de sang.

On croyait aussi que l'huile d’un récipient cassé qui était répandue par terre devait être utilisée afin de préparer une lampe funéraire.

Il y avait aussi les croyances liées aux rêves, on les prenait en considération car rêver deux fois d'une personne décédée n'était pas très bon signe. En effet dans le village à mon père, parfois on entendait tiens j'ai rêvé de ton père ou de ta mère  et il m'a dit de te dire qu'il aimerait beaucoup manger des pâtes.

Alors la personne rentrée chez elle préparait une belle "PASTASCIUTTA"  (pâtes) avec la sauce et beaucoup de ‘pecorino Sardo (fromage de brebis ) ou faisait "IS CULIRGIONIS" (les raviolis Sardes) et les faisait porter chez quelqu'un de pauvre dans le village en l'honneur du mort.

Ca pouvait être du pain, du vin, du fromage ou tout autre chose comme faire dire une messe, la personne qui avait rêvé disait que le décédé lui avait dit de dire à sa famille qu'il n'était pas encore arrivé là ou il devait aller, et la famille avait beaucoup de chagrin et allumait des cierges et faisait dire une messe par le curé du village.

NOTTE.gif

Ma mère nous racontait qu'un jour elle aussi avait rêvé qu'une personne lui avait demandé de faire la commission à sa fille, et qu'il aimerait bien manger des pâtes, mais ma mère s'était dit que ce n'était qu'un rêve et se voyait mal aller faire cette commission à la famille qui était encore dans le chagrin.

Le soir même elle rêvait à nouveau et la personne lui  a dit "tu n'a pas fait la commission que je t'ait donné, tu a intérêt de le faire". Elle ne l'a pas faite non plus et le soir même en se couchant dans son rêve cette personne l'a battue avec une canne sur tout le corps en lui disant de faire la commission.

Le lendemain elle s'est réveillée toute courbaturée avec des bleus sur les bras, et là elle a été raconter à sa famille ce qui lui était arrivé et on lui a dit que c'est le vrai mort qu'on voit , sa famille lui a fait parvenir ce qu'il demandait et ma mère n'a plus rêvé de lui. Ça lui a servi car lorsque il lui arrivait de rêver d'une personne  décédé demandant quelque chose elle allait le dire.

resizer.jpg

Rêver de quelqu'un mort depuis peu et se promenant dans la rue, voulait dire que la mort aurait pris quelqu'un dans ce voisinage, ou alors rêver d'une veuve qui ne porte pas le deuil ou prête à se remarier présageait la prochaine femme qui deviendrait veuve dans le village.

On parlait aussi du bal des morts qui indiquait l'invitation à se mêler à ce bal, cela voulait dire que la personne allait mourir si elle accepte.

2hn2ude.gif

Certaines nuits il se peut que l’on entende le son ’’DES LAUNEDDAS’’ (voir note précédente instrument de musique traditionnel) et les voix d’hommes et de femmes provenant d’une église.

Ceux-ci très joyeux chantent et dansent, en invitant le peu de passants nocturnes à entrer afin de faire la fête avec eux.

Ce sont des morts, qui à certaines périodes de l’année descendent sur terre afin d’y faire la fête, mais il faut absolument refuser leurs invitations à danser car leurs pieds ne touchant pas le sol celà pourrait être fatal aux humains.

Les anciens le savent et à l’invitation des morts déclinent l’offre en souriant. Mais il y a toujours quelqu’un qui ne sait pas . . . . les morts le sachant arrivent à les emporter avec eux en disparaissant.

Les bergers du "CAMPIDANU" (vaste plaine de la Sardaigne qui s’étend de CAGLIARI, CARBONIA – IGLESIAS ET ORISTANO voir carte) avaient très peur de rencontrer le char des morts (CARR’E SOS MORTOS) qui marche sans que quelqu’un le tire et qui se transforme en un grand feu autour duquel les esprits se mettent à danser comme dans un tourbillon infernal.

IL CAMPIDANU (PLAINE)

CAMPIDANO.PNG

Les habitants du "GOCEANO" (voir carte) avaient peur du cortège des morts et l’on croyait que celui qui avait vu, ne serait ce que la lumière des chandelles ou entendait des psaumes serait mort lui aussi s’il ne s’était pas déplacé pour éviter d’être renversé par le cortège.

LE GOCEANO

CARTA GOCEANO.jpg

On dit aussi que beaucoup d’entre eux furent sauvés par des parents ou amis défunts qui, sortis du cortège funèbre les auraient éloignés afin de leurs éviter la mort.

En somme le retour des âmes des morts provoquait une grande peur parmi les vivants, comme si un danger planait sur la communauté des vivants.

A PRESTU . . . .

ATZARA.jpg
COSTUME TRADITIONNEL ATZARA

 

14/06/2009

Le Cimetière de Bonaria à CAGLIARI

suora.jpg

Je vais vous parler du cimetière de CAGLIARI qui s'appelle "CIMITERO MONUMENTALE BONARIA", il est considerè comme une galerie d'art à ciel ouvert. Sa construction fut confiè au Capitaine du Génie Militaire Luigi DAMIANO et il fut inauguré en 1829. De par sa conception on peut le classer en parc ou monument architectural.

Cyprès et palmiers y vivent en grande quantité (avec une fonction décorative mais aussi symbolique), ainsi que des pins, rosiers, hibiscus et diverses autres plantes typiques Sardes.

CIM BONARIA.jpg 

Il y a beaucoup de structures sépulcrales, tombeaux érigés sur le sol ou enfermés dans de somptueuses chapelles. Les styles adoptés afin de représenter la mort sont différents, en passant par l'élégance du style Liberty au Gothique, du Baroque au Néoclassique en passant par la sculpture militaire austère

CIMITERO B.jpg 

Les sculptures et décorations de tombes sont très variées. Les inscriptions aussi sont particulières,  beaucoup d'artistes locaux et d'autres qui sont arrivés dans l'île ont contribué à leur réalisation.


Voici quelques noms célèbres : GIUSEPPE SARTORIO, ANDREA UGOLINI, GIOVANNI ALBERTONI, FEDERICO VANNELLI, GUGLIELMO BILANCIONI, SISTO GALAVOTTI, EMMANUELE GIACOBBE, AGOSTINO ALLEGRO, GIOVANNI PANDIANI, GIOVANNI BATTISTA VILLA, GIACOMO BONATI, TITO SAROCCHI, GIOVANNI BATTISTA TROJANI, ENRICO GERUGGI

militare.jpg

Je vais vous montrer certaines photos assez spectaculaires, celle-ci s'appelle "L'ULTIMO BACIO" le dernier baiser d'un garçonnet qui monte sur un coussin pour embrasser sa mère morte. Dans le carré des enfants on y voit de très belles sépultures montrant la très grande peine des parents. C'est un peu notre "PERE LACHAISE DES SARDES" pour le visiter il vaut mieux y aller le matin car il ne fait pas trop chaud.

bambino.jpg 

On signale la tombe de l'archéologue GIOVANNI SPANU, qui l'a réalisée lui- même avec les matériaux mis à jour lors de ses fouilles.

donna.jpg

Voici la carte comment y aller :

http://maps.google.it/maps?f=q&source=s_q&hl=it&a... 


A PRESTU  . . . .