Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/05/2015

La Cavalcata Sarda 2015 à Sassari (la Chevauchée Sarde à Sassari)

cavalcata-sarda-2015.jpg

Elle est l'une parmi les plus importantes fêtes folkloriques (c'est une fête laïque, les autres sont des fêtes religieuses) de l'île, elle va avoir lieu du 20 au 24 mai 2015 à Sassari. Cette procession évoque la visite du Roi Umberto I de Savoie et sa femme Margherita de Savoie, qui étaient venus inaugurer le monument (œuvre de Giuseppe Sartorio) érigée sur la Piazza d'Italia le 20 avril 1899, en l'honneur de Vittorio Emmanuele II qui fut le dernier Roi de Sardaigne, il fut aussi le premier Roi d'Italie.

941952_10200453183670758_276260378_n.jpg

La 1ere fête la plus importante est celle de Sant'Efisio à Cagliari du 1er au 4 mai 2015, elle vient de se terminer.

La 2e est la Cavalcata Sarda à Sassari du 20 au 24 mai 2015.

La 3e est celle de la Sagra del Redentore à Nuoro qui va avoir lieu du 17 au 29 aout 2015.

943360_10200453195391051_967009288_n.jpg 

Site Internet avec le programme et tous les groupes de toutes les régions de la Sardaigne qui vont participer à cette très belle manifestation.

http://www.paradisola.it/sagre-sardegna/cavalcata-sarda/2269-gruppi-partecipanti

970429_10200453115629057_3836643_n.jpg

Des centaines de cavaliers, plus de 3 000 personnes en costume traditionnel venant de toute la Sardaigne vont défiler dans la ville de Sassari, on va pouvoir encore admirer (on en a pris plein la vue lors de celle de Sant'Efisio à Cagliari) les costumes traditionnels de notre si belle île avec ses couleurs chatoyantes, leurs superbes musiques traditionnelles, il y règne une atmosphère indescriptible lors de ces défilés. Après le défilé des costumes arrivent les cavaliers pour effectuer la fameuse course la "Cavalcata Sarda".

S.jpg

Voir note sur l'histoire de cette fête :

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2010/05/10/cavalcata-sarda-chevauchee-sarde.html

Q.jpg

VIDÉO DU DÉFILÉ AVEC DÉTAILS HISTORIQUES

Je vous souhaite une très bonne Cavalcata Sarda

Venez nombreux admirer nos belles traditions

Nos nombreux et variés costumes traditionnels

Leurs tissus aux couleurs éblouissantes

Nos musiques et danses inimitables

Bona festa a tottusu

 

22/05/2015

19e Edizione Monumentiaperti 2015 - 19e Edition Monumentsouverts 2015 à Pula

pula OK.jpg

Pula est une commune située au Sud Ouest de la capitale Cagliari, lieu très touristique grâce à son très beau "Site Archéologique de Nora". Mais elle est aussi très connue pour son pélérinage de Sant'Efisio du 1er au 4 mai de chaque année depuis presque 400 ans (l'année prochaine) qui rassemble des milliers de pèlerins, touristes de toutes part de l'île et du monde.

Voir la note ci-dessous :

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/decouvertes/

NORA.jpg

C'est un endroit que j'adore, je l'ait visité deux fois et c'est toujours la même émotion qui m'étreint, c'est un lieu magique, hors du temps ou l'on a plaisir à se balader en imaginant la vie qu'ils vivaient à l'époque. Avec ces deux jours, lors des Monuments Ouverts on aura l'occasion de visiter la La Torre del Coltellazzo, la Lagune de Nora, l'église de San Raimondo etc.

LA STÈLE DE NORA

(découverte en 1773 par Giacinto Hintz, elle est considéré

comme la plus ancienne écriture de la Méditerranée)

NORA   La Stele di Nora.jpg

La Torre del Coltellazzo qu'on appelle aussi la Tour de Sant'Efisio, elle est construite sur un promontoire qui surplombe le Golfe de Cagliari et l'Aire Archéologique de Nora. Édifiée par les espagnols à la fin du XVIe siècle, la Tour faisait partie d'un système de tours de guets le long de la côte afin de se défendre des incursions de vandales. Elle sera ouverte pour l'occasion (la chance...) vous pourrez visiter l’intérieur et admirer la magnifique vue sur la mer et le site archéologique de Nora.

Note sur le Site Archéologique de Nora :

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/decouvertes/

NORA 8.jpg

Note sur le pèlerinage de Sant'Efisio à Pula - Nora du 1er au 4 mai 2015, lieu de son martyr : 

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2015/05/02/le-retour-a-cagliari-de-sant-efisio-le-4-mai-2015-cloture-la-832551.html

nora&&.jpg

Note du début du pèlerinage de Sant'Efisio à Cagliari du 1er au 4 mai 2015, il va se diriger vers Pula - Nora lieu de son martyr :

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2015/04/07/359e-edition-de-la-fete-de-sant-efisio-a-cagliari-830872.html

nora Terrasse à mosaïques du complexe d'Esculape.jpg

Je vous souhaite une bonne visite à tous !

J'aimerais beaucoup revisiter ces lieux tranquillement...

A un de ces jours !!!

 

 

03/05/2015

Le retour à Cagliari de Sant'Efisio le 4 mai 2015, cloture la 359e édition de la Festa de Sant'Efisio

S.Efisio2015.jpg

Pour ce magnifique pèlerinage le temps a vraiment été exceptionnel, de très belles journées ensoleillées, des milliers de fidèles et de touristes dans les rues de Cagliari lors de cette "359e édition de la fête de Sant'Efisio" en ce 1er mai. Cette année la Mairie et son "Maire Monsieur Massimo ZEDDA" a voulu rendre hommage en la dédiant à la "Tragédie des Migrants en Mer Méditerranée".

ÉGLISE DE SANT'EFISIO SUR LA PLAGE DE NORA - PULA

(lieu du martyr du Saint Guerrier ou a lieu la procession sur la plage)

NORA PULA Chiesa di Sant'Efisio.jpg

Vous pourrez voir à la télévision Vidéolina live, le dernier jour de cette magnifique manifestation, mais aussi les vidéos si vous n'avez pas pu voir le direct :

http://www.videolina.it/live.html 

L'ENTRÉE DE L'ÉGLISE DE SANT'EFISIO

chiesa sant'efisio a pula.jpg

Sant'Efisio paya de sa vie sa conversion au Christianisme en étant martyrisé sur la plage de Nora ou il fut décapité en 303 Après J.-C. sur le "Site Archéologique de Nora". Les phéniciens choisirent cet endroit pour y établir le premier port au VIIIe siècle Avant J.-C. On y découvrit une stèle avec la plus ancienne écriture phénicienne de l'île. Devenue siège du gouverneur de l'île, la ville se couvrit de monuments et bâtiments dont on admire la richesse des vestiges aujourd'hui.

ARRIVÉE DE SANT'EFISIO A PULA

EF PULA.jpg1.jpg

A l'arrivée du cocchio - carrosse à l'entrée de la ville de Pula, le long de la rue principale la ville et ses habitants lui souhaitent la bienvenue. Des centaines de drapeaux colorés sont installés avec son nom, puis sur la route qu'il va fouler, se trouve un parterre de fleurs (SA RAMADURA) avec des pétales de roses, de la lavande, myrte, thym, menthe et basilic avec des senteurs délicieuses. Plusieurs personnes l'attendent dont, Madame la Maire, Don Marcello et autres personnalités qui lui souhaitent la bienvenue en lui disant :

Beni beniu siasta in dommu tua Efisiu

Sois le bienvenu chez toi Sant'Efisiu

SITE ARCHÉOLOGIQUE DE NORA

(lieu du martyr de Sant'Efisio)

NORA2.jpg

On ouvre la porte du carrosse et Madame la Maire lui lance des pétales de roses pour lui rendre hommage, tous ensemble vont l'accompagner jusqu'à l'église de Pula. Le 3 mai la première messe a eu lieu à 7 h 30 dans l'église, puis celle de 11 h aura lieu à l'extérieur face à la mer.

PROCESSION DU SAINT'EFISIO SUR LA PLAGE DE SON MARTYR

(Site Archéologique de Nora) 

nora  processione sulla spiaggia.jpg

A 18 h 30 aura lieu la procession le long des ruines du site archéologique de Nora lieu de son martyr, plusieurs personnes, dont des femmes, vont demander à porter le simulacre du Saint. Certaines personnes vont demander des grâces, d'autres en remerciement de vœux exaucés puis, il rentrera à l'église en passant par la plage accompagné de tous les fidèles en prière.

EF PULA.jpg2.jpg

Le 4 mai une messe aura lieu à 8 h et il repartira vers Cagliari et l'église dans le quartier de Stampace ou l'attendent les fidèles. Il arrivera à Giorgino dans la petite église des "Ballero" qui à l'aller ont déshabillé le Saint de ses habits de gala, des bijoux et du carrosse d'apparat pour revêtir des habits plus simples et prendre un carrosse de campagne.

NORA L’AMPHITHÉÂTRE ROMAIN

(Site Archéologique de Nora - Pula)

NORA Il teatro romano.jpg

Ils vont refaire les mêmes gestes, lui remettre ses habits de gala, ses bijoux etc..., il devrait arriver à Cagliari et réintégrer son église vers 22 h 30 mais il arrive toujours très tard avec quelques groupes folkloriques au son des goccius (chants religieux) et des prières. Une messe va avoir lieu en Latin et le moment de la dissolution du vœu comme tous les ans et cette magnifique fête religieuse prendra fin en attendant l'année prochaine.

Voir la note sur le site archéologique de Nora :

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2010/05/04/nora-site-archeologique-2.html 

Je tenais quand même à remercier "VIDEOLINA" et tous les intervenants qui nous ont fait vivre de grands moments d'émotions comme si nous y étions nous les émigrés à l'étranger. Merci pour nous avoir montré autant de directs, autant de belles images, autant de ferveur, de foi, de joie, de recueillement de toute les Sardes et amis des Sardes. Je suis très fière de faire partie de ce peuple que sont les Sardes, fière de la Sardaigne, de ses traditions, des valeurs de vie, notre île si belle, si accueillante, de leurs fêtes colorées et gaies même si les Sardes vivent des moments difficiles.

1889009_967037106640951_1558288716604184574_o.jpg

Cun s'auguriu chi Sant'Efisiu de Casteddu aggiudidi

A tottu sa Sardegna e i Sardusu

A tottu sa familla mia e amigusu

A tottu su Mundu

Sant'Efisiu proteggi tottu i mallaiusu in su Mundu

Donasi sa benedizioni tua

A Attrus Annus

Chi Deu Ollidi

 

30/04/2015

359e édition de la Fête de Sant'Efisio à Cagliari

S.Efisio2015.jpg

Dans quelques semaines, la ville de Cagliari célébrera pour la 359e édition le pèlerinage ininterrompu de quatre jours, du 1er mai au 4 mai 2015 jour ou il faudra qu'il soit rentré avant minuit dans son église à Cagliari. Derrière "il Cocchio - Carrosse" guidé par "SU CARRADORI", les nombreux fidèles et les groupes folkloriques dans leurs merveilleux costumes colorés, vont suivre cette magnifique procession en priant et chantant jusqu'au lieu de martyr de Sant'Efisio qui est la ville de Nora - Pula.

SANT'EFISIU - SANT'EFISIO

ABC.jpg

C'est un moment de grande dévotion, de foi, de culture et tradition qui se transmettent depuis la nuit des temps en Sardaigne, c'est le plus grand pèlerinage de l'île. C'est une grande fête populaire que les Sardes aiment et apprécient beaucoup, la procession ne s'est jamais arrêtée pas même lors de la Seconde Guerre Mondiale, alors la ville se trouvait sous les bombardements qui détruisirent 70% de la ville de Cagliari.

L'Unione Sarda du 1er mai 2015 (journal de la Sardaigne fondé en 1889) :

http://www.unionesarda.it/

COSTUME FOLKLORIQUE ORGOSOLO

(les femmes portent le rosaire pour prier lors de la procession)

Costume di Orgosolo.jpg 

Vous pourrez assister en direct, et admirer toute cette belle et magnifique cérémonie sur le site de la première télévision privée qui a vu le jour en 1975 en Sardaigne "Vidéolina" :

http://www.videolina.it/live.html

LE CHEMIN DU PÈLERINAGE

(aller : le 1er mai de Cagliari à Nora - Pula

retour : le 4 mai de Nora - Pula à Cagliari)

ABCDE.png

UN TRÈS BEAU GESTE DE FOI - RENATO SCANO

(tous veulent toucher la statue pour demander une grâce)

AAAA.jpg

Voir note sur la fête de l'année 2014 ou vous trouverez plus d'informations :

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2014/04/29/358-festa-di-sant-efisio-a-cagliari-fete-de-sant-805244.html

TRACCA DI PULA - RENATO SCANO

RENATO SCANO La traca di Pula.jpg

On rend hommage au Saint-Guerrier Sant'Efisio (Saint Patron de Cagliari) qui sauva de la peste le peuple sarde, en mémoire de ce miracle tous les ans au 1er mai la statue de Sant'Efisio parcourt la route pour arriver à son lieu de martyr. Il reviendra à Cagliari et réintégrera l'église "Chiesa e Cripta di Sant'Efisio" qui lui est dédié dans le quartier de "STAMPACE" à Cagliari.

Il va parcourir le même trajet qu'à l'aller une centaine de km aller/retour, en passant par toutes les villes situées entre Cagliari et Nora - Pula, en attendant de refaire le même pèlerinage l'année d'après et ainsi de suite pour les années à venir. C'est un événement international, beaucoup de fidèles viennent du monde entier assister à ce pèlerinage.

LE COCCHIO - CARROSSE

(ou est transporté Sant'Efisio, devant l'église du quartier Stampace)

COCCHIO.jpg

Le défilé commence par les magnifiques "Traccas", chars à bœufs ornés de fleurs de arazzi - tapis avec des femmes, hommes et enfants en costume traditionnel installés à l'intérieur. Suivent les groupes folkloriques femmes, hommes et enfants (à pied) de chaque village de la Sardaigne en costume traditionnel qui défilent en chantant "Is Goccius" (chants sacrés traditionnels) et en priant.

LES RELIQUES DE SANT'EFISIO SONT CONSERVÉS DANS LA CASERNE MONFENERA

(au 151° Régiment d'Infanterie de Sassari à Cagliari)

I GOCCIUS

(ce sont des Chants sacrés qu'on chante lors des processions) 

Goccius de su Gloriosu Martiri Sant'Efis.jpg

Suivent les nombreux cavaliers sur leurs chevaux des groupes folkloriques habillés aussi en costume traditionnel, viennent ensuite les cavaliers de "Su Campidanu" avec cocardes et rosettes. Les suivent les nombreux "Miliciens à cheval" avec leurs habits oranges, viennent ensuite les confraternités et les autorités de la ville. "L'ALTER NOS" habillé en queue-de-pie noir, chapeau haut de forme, ceint de l'écharpe tricolore vert - blanc - rouge, qui représente le Maire de Cagliari. Ils  précédent le cocchio - carrosse ou se trouve Sant'Efisio, puis suit la foule de nombreux fidèles qui vont suivre le Saint jusqu'à sa destination ou a eu lieu son martyr en priant et chantant en son honneur.

LA FIERTÉ DES MILICIENS - VALERIO PIGA

MILIZIANI OK.jpg

L’ARRIVÉE TANT ATTENDUE DU SAINT SUR LA VIA ROMA CLAUDIA GIUSEPPETTI

(la route est remplie de fleurs pour son passage, on l'appelle SA RAMADURA)

aaaaa.jpg

LA FÊTE DE SANT'EFISIO UN PATRIMOINE VIVANT

A5.jpg

BOUGIES ALLUMÉES A NORA-PULA - IGNAZIA MELIS

(chaque bougie allumée est une demande grâce ou un remerciement)

CANDELA.jpg

PROTETTORI PODEROSU... MARTIRI GLORIOSU

SALVAISI DE SU MALI

SANT'EFISIU PROTEGGI A TOTTUSU...

ATTRUS ANNUS SANT'EFISIU

muguet (1).jpg

Vi offro il mughetto a tutte e tutti,

Porta fortuna, vi auguro lavoro per tutti,

Buon 1° maggio

 

19/04/2015

La plus ancienne fête religieuse en Sardaigne, la 656e Fête de Sant'Antioco

una delle Feste Religiose più Antiche della Sardegna.jpg

L'île de Sant'Antioco (Sant'Antiogu en Sarde) est la quatrième île d'Italie après la Sicile, la Sardaigne et l'île d'Elbe, elle est distante de Cagliari de 84 km environ. Elle est reliée à la Sardaigne par un isthme artificiel, l'actuelle ville de Sant'Antioco a été fondé sur les restes de la plus ancienne et importante ville de Sardaigne qui s'appelait "SULKY", elle fut fondée par les Phéniciens vers le VIIIe siècle Avant J.C.

L’INTÉRIEUR DE LA BASILIQUE DE SANT'ANTIOCO

basilica sant'antioco.jpg

Dans l'île deux villes habités, Sant'Antioco et Calasetta qui elle, est apparue vers 1700, ce fut le "Roi de Sardaigne" qui y fit implanter des habitants de l'île de TABARKA en Tunisie. La plupart de ces habitants étaient des descendants d'une colonie Ligure (LIGURIA - ITALIE) qui avaient été enlevés par les Sarrazins.

DÉFILÉ DE SANT'ANTIOCO

(photo Renato VACCA)

sant antioco foto efisio vacca.jpg2.jpg

Calasetta est le grand port ou l'on embarque pour se rendre à l'île de San Pietro, dans l'antiquité l'île est un abri pour les navires phéniciens, grecs, carthaginois et romains. Une légende raconte que l'apôtre Pierre, de retour de Rome se serait arrêté sur l'île à cause d'une grosse tempête, son nom de San Pietro viendrait de ce fait. C'est un endroit de rêve pour ceux qui aiment se ressourcer dans un endroit calme, apaisant des eaux limpides ainsi que des paysages à couper le souffle, en été beaucoup de monde il vaut mieux visiter hors vacances.

BASILIQUE DE SANT'ANTIOCO MARTIRE

basilica sant'antioco.jpg2.jpg

Voir le site ci-dessous, vous trouverez plus d'informations et de lieux à visiter, musées et sites archéologiques etc... :

http://www.sardegnaturismo.it/fr/punto-di-interesse/santantioco  

La "Sagra de Sant'Antioco", Sant'Antioco est le Saint Patron de l'île et de la Sardaigne, c'est la fête traditionnelle qui rend hommage au Saint. De toute la Sardaigne arrivent pour cette occasion des dizaines et dizaines de groupes folkloriques, ils vont défiler le long des rues de la ville derrière le Saint.

SANT'ANTIOCO

S.ANTIOCO PATRONO DELLA SARDEGNA..jpg

C'est la plus ancienne fête religieuse, dans un document de 1520 paraphé par la signature du Juge de Cagliari, ou Sant'Antioco a été confirmé comme "Saint Patron de la Sardaigne". L'origine de la fête remonterait à l'année 1615, année ou ont été retrouvés les reliques du Saint dans les Catacombes qui se trouvent sous l'église. Cette année (2015) on célèbre aussi les "400 ans de la découverte du corps de Sant'Antioco" qui revient sur le lieu ou il fut martyrisé. Les reliques découvertes dans les catacombes furent déplacés et amené à "IGLESIAS" afin qu'elles ne soient pas profanés lors de l'invasion des Maures.

b.jpg

Voir la cérémonie de son retour depuis IGLESIAS à SANT'ANTIOCO sur le site de Vidéolina ci-dessous :

http://www.videolina.it/video/servizi/80414/dopo-400-anni-sant-antioco-torna-nei-luoghi-del-martirio.html

La Sardaigne attire de nombreux visiteurs, ils découvrent une île avec une longue tradition festive, religieuse, folklorique, avec de nombreuses fêtes locales dans chaque ville et village, leurs chants et danses traditionnels. Vous l'aimerez aussi pour sa gastronomie riche, variée et goûteuse, pour ses paysages contrastés entre mer et montagne, sa faune et sa flore préservées et bien sur des plages de sable blanc fin à la mer vert émeraude.

LA TOMBE OU REPOSE SANT'ANTIOCO

Tomba del Santo.jpg

Des paysages magnifiques, si vous aimez la montagne allez explorer la région du "GENNARGENTU" les sommets culminent à plus de 1800 m. Depuis 1998, il est devenu un Parc National Protégé et est le plus grand système montagneux de la Sardaigne, vous pourrez y apercevoir les mouflons, aigles royaux, cerfs sardes et autres espèces en voie de disparitions. Son plus haut sommet est "Punta La Marmora" qui culmine à 1834 m.

Ci-dessus, voici la vidéo de la conférence du Professeur Nazzareno Gabrielli sur l'examen anthropologique et conservation des restes mortels de Sant'Antioco et interventions effectuées sur les Corps et Reliques des serviteurs de Dieu.  

MITES ET SYMBOLES D'UNE CIVILISATION MÉDITERRANÉENNE

LA SARDAIGNE NURAGIQUE

A3.JPG

Des vestiges archéologiques importants dans toute l'île car la Sardaigne était un territoire très convoité, d'ailleurs elle a subi de nombreuses invasions qui nous ont laissé de nombreux vestiges. Les phéniciens, carthaginois, romains, byzantins, pisans, espagnols et les piémontais ont ajouté leurs empreintes à l'héritage unique de la civilisation nuragique.

PREMIÈRE PARTIE DU DOCUMENTAIRE DÉDIÉ A :

LA CIVILISATION NURAGIQUE

Parmi les nombreux nurages et villages nuragiques qu'on trouve dans l'île, le plus important et le plus connu dans le monde, est celui de "SU NURAXI DE BARUMINI", il est le nurage le plus complet et le mieux conservé de l'île, il est classée au "Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 1997". C'est un des plus visités mais aussi des plus étudié, on vient du monde entier le voir et essayer de comprendre cette ancienne civilisation en partie encore méconnue (entre le XVe et le VIe siècle av. J.-C.).

LE SUD OUEST DE LA SARDAIGNE  OU SE TROUVE SANT'ANTIOCO

SANT'ANTIOCO.png

DEUXIÈME PARTIE DU DOCUMENTAIRE DÉDIÉ A :

LA CIVILISATION NURAGIQUE

JE VOUS SOUHAITE A TOUS

UNE TRÈS BELLE SAGRA DI SANT'ANTIOCO

A ATTRUS ANNUS CUN SALUDI

 

05/03/2015

Sardegna Bella Signorina - Jolie Demoiselle Giuliano Marongiu

En attendant ma prochaine note, je dédie cette très jolie chanson que j'aime beaucoup, elle s'appelle "Bella Signorina - Jolie Demoiselle, à tous mes amis et lecteurs de mes blogs. Merci pour être toujours nombreux et fidèles à venir lire mes notes, vous me laissez toujours de gentils commentaires qui me font toujours très plaisir. Je la dédie aussi à tous les Sardes de part le monde, ainsi qu'à tous les amis des Sardes et aux amoureux de la Sardaigne ou qu'ils soient et surtout à tous les Sardes en Sardaigne et à notre si belle île.

A très bientôt,

Bonne soirée à tous.

A prestu

 

16/02/2015

Sa Sartiglia à Oristano, le Carnaval le plus spectaculaire de toute la Sardaigne

Sartiglia-2015.jpg

Voici la "550e édition de la Sartiglia" qui est le "Carnaval Typique de la Ville de Oristano", riche en traditions et coutumes ancestrales en Sardaigne. Elle va se dérouler le dimanche 15 février avec la corporation des Paysans, et le mardi 17 février 2015 celle des Menuisiers.

VOICI L’ÉTOILE QU'IL FAUT REMPORTER

(les étoiles remportés avec la lance ou l’épée, sont signe de prospérité)

sartiglia &cavalieri_stella.jpg

Les 120 cavaliers sur leurs chevaux richement ornés vont défier le sort au son des tambours, ils seront guidés par le légendaire "Su Componidori". Ils vont essayer de centrer avec l'épée ou la lance qu'on appelle "Su Stoccu" l'étoile suspendue au grand galop. Veuillez lire la note sur la manifestation de l'année 2014 ou tout le déroulement de la cérémonie y est expliquée, avec des images et des vidéos fantastiques.

MAGNIFIQUES AMAZONES

(elles sont très belles en costume traditionnel de Oristano)

sartiglia.jpg

Note sur la 549e édition (année 2014) :

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2014/02/15/la-sartiglia-798195.html 

Celui qui guidera la Sartiglia de la "Corporation des Paysans" le dimanche 15 février, s'appelle Corrado Massidda, il aura comme aides 2 amis : Su Secundu (le deuxième) Ignazio Lombardi et Su Terzu (le troisième) Fabrizio Manca.

LE GROUPE DES TAMBOURINI E TROMBETTIERI DI ORISTANO

(c'est eux qui annoncent la course à l'étoile et toutes les cérémonies de la journée) 

SART7.jpg

LES ORNEMENTS DES CHEVAUX ET MASQUES DES CAVALIERS

(différents types de costumes colorés très anciens des divers villages)

SARTIGLIA CAVALIERI.jpg

Alessandro Crobu sera lui le cavalier qui guidera la Sartiglia de la "Corporation des Menuisiers" le mardi 17 février. Il aura comme Su Segundu (le deuxième) Tore Pau et Su Terzu (le troisième) Maurizio Casu.

 

Cette grande et belle manifestation, pleine de vie, de couleurs et de joie, de magnifiques exploits des cavaliers sur de somptueux chevaux. Elle reste, encore de nos jours, une expression de la vie et de la culture populaire de la ville de "Oristano" auxquels "gli Oristanesi" (ses habitants) sont très fiers d'appartenir. Lorsque les cavaliers prennent l'étoile au grand galop, une énorme ovation monte du public car, les étoiles représentent la prospérité pour tous.

DÉBUT DE LA CÉRÉMONIE DE LA COURSE A L’ÉTOILE

(le début de la fête a lieu à 12 h avec l'habillage de Su Componidori)

SART.jpg

CÉRÉMONIE DU MARDI 17 FÉVRIER 2015 A 12 H

P.S. : N'oubliez pas de regarder en Direct, la deuxième journée de la "Sartiglia" avec la "Corporation des Menuisiers" voir un peu plus haut les noms de "Su Componidori" et ses amis. Elle aura lieu le : mardi 17 février 2015, la manifestation va débuter avec l'habillage de "Su Componidori", magnifique cérémonie effectués par de jeunes femmes habillées avec l'ancien costume de Oristano, on les appelle les "Massaieddas".

IS PARIGLIAS

(elles ont lieu après la course aux étoiles)

SART PARIGLIAS.jpg

Site du direct : http://www.videolina.it/live.html  

SART5.jpg

Bona Sartiglia a Tottusu,

Medas Stellas,

A Attrus Annusu 

 

16/01/2015

Le carnaval commence en Sardaigne avec les feux de Sant'Antoine à Mamoiada

6.jpg

Le village de Mamoiada dans la Région de Nuoro est le gardien de la mémoire ancestrale des masques typiques et archaïques "Is Mamuthones e Issohadores" (Sa prima Essia - la première sortie des masques anthropomorphes) va avoir lieu demain avec  l'habillage des masques traditionnels et l'allumage de ces feux dans toute l'île.

6.jpg

Ils célèbrent tous les ans l'arrivée de la nouvelle année avec la fête dédiée à S'antonio Abate, les masques perpétuent le rite du feu. Le carnaval de Mamoiada est le plus connu et le plus aimé. Les Mamuthones sont au nombre de 12, leurs pas cadencés nous envoutent : un pas à droite un pas à gauche, un autre à droite, un autre à gauche, encore une série de pas... puis trois petits sauts rapides sur place qui font bouger les cloches qui créent une musique assez particulière des cloches.

8.jpg

Les Issohadores eux sont au nombre de 8, ils portent la petite veste rouge à l'envers, peut-être en signe de deuil..., eux bougent doucement et de temps en temps parmi la foule, ils essayent de capturer les jeunes filles avec leur lasso sacré, ce qui crée dans la foule un peu de panique.

MAMUTHONES ET ISSOHADORES

9.jpg

Site Web du Museo delle Maschere Mediterranee - Musée des Masques Méditerranéennes :

http://www.museodellemaschere.it/index.htm

LE MASQUE NOIR EST CELUI DE SU MAMUTHONES

LE MASQUE BLANC EST CELUI DE SU ISSOHADORES

2.jpg

Ils annoncent aussi l'arrivée du printemps, le renouveau, la fertilité, dans les temps anciens ce rite était très important pour les paysans, ils espéraient avoir une année propice dans leurs cultures. Elle symbolise aussi le début du carnaval dans toute l'île, les feux de Sant'Antonio Abate débutent ce soir le 16 - 17 - 18 janvier 2015, avec d'abord la messe puis l'allumage du feu au centre du village dans une joie immense.

3.jpg

Le curé va bénir le feu puis, avec les fidèles, ils vont tourner autour du feu par trois fois en récitant le "Credo - Je Crois". Ensuite chaque quartier du village va allumer son feu avec un tison pris du feu qui a été béni par le curé, ils vont s'y retrouver autour pour discuter, faire la fête, danser, boire un verre de vin Cannonau ou autre et déguster les gâteaux traditionnels Sardes.

ENFANTS IS MAMUTHONES ET ISSOHADORES

(la relève est bien assurée, je suis très fière d'eux)

4.jpg

Demain à 14 h 30, va avoir l'habillage des masques traditionnels de Mamoiada, Is Mamuthones et Issohadores dans le local de l'association touristique, puis ce sera "Sa Prima Essia - La Première Sortie". Le défilé va avoir lieu dans les rues du village mais surtout autour des feux dans chaque quartier, ce sera une grande et belle fête dans la pure tradition ancestrale.

Ce que j'adore entendre c'est le bruit sourd des cloches lorsqu'ils se déplacent avec leurs pas cadencés, c'est voir leurs masques noirs en bois anthropomorphes, c'est les peaux de moutons sauvages, c'est voir les cloches fixés dans le dos pour les Mamuthones (30 kg pour les adultes, 20 kg pour les jeunes).

VOILA COMME DANS MES SOUVENIRS

(très élégant, très classe, j'aime beaucoup son style...)

1801206_10202634151367678_1019687202_o.jpg

La légende dit que, faire tinter les cloches, les sonnailles etc, mettrait en fuite les mauvais esprits, cette tradition est commune à plusieurs peuples dans le monde entier. En Sardaigne c'est surtout dans l'agriculture, car les paysans sont en effet les dépositaires du savoir ancien, ils connaissent le cycle des saisons, les secrets des plantes et du temps etc.  

ISSOHADORE AVEC SON LASSO SACRÉ

(photo de Antonello Cuccu)

FOTO ANGELO CUCCU.jpg

Mais c'est aussi le costume très coloré du Issohadores que j'aime, ils sont très séduisants avec la chemise et le pantalon blanc, la petite veste rouge, une bandoulière avec de petites cloches en bronze qui s’appellent sonajolos. Un châle noir fleuri autour de la taille, des guêtres noires, le couvre chef qu'ils portent est noir et s'appelle sa berritta, il porte sur son visage un masque blanc et surtout la corde sacrée qu'on appelle so'a et qui capture les jeunes femmes dans la foule.

IS MAMUTHONES ET ISSOHADORES DE MAMOIADA

10.jpg

Le chef du groupe des Issohadores donne le rythme de ce pas typique cadencé. Ils vont danser autour du feu et une atmosphère mystérieuse enveloppe le village de Mamoiada. Puis le dimanche la fête se termine avec les derniers restes du feu, les derniers verres, les derniers gâteaux de la fête, les dernières danses, et on commence déjà à penser à l'année prochaine.

Maschere e Carnevale in Sardegna.jpg

Voici un Site Web sur le Carnaval dans différentes villes et villages de la Sardaigne avec chacun son masque traditionnel typique :

http://www.paradisola.it/sagre-sardegna/carnevale-sardegna

CARRASEGARE QUELQUES MASQUES TRADITIONNELS

CARNEVALE 2015.jpg

CETTE PHOTO EST MA PRÉFÉRÉE

(la tradition, l'ancienne maison, la joie de vivre, et les costumes)

13.jpg

LES MAMUTHONES AVEC LEURS CLOCHES

(20 kg de cloches pour les jeunes)

5.jpg

Le carnaval en Sardaigne est aussi l'occasion d'assister aux défilés très animés des groupes traditionnels de l'île. Ils sont très nombreux, très attendus par la population, ils attirent chaque année des milliers de touristes venus exprès des quatre coins du monde afin d'assister à ces manifestations qui se terminent, le Mercredi des Cendres qui tombe le 18 février 2015. Gamins, le mercredi des cendres on brulait Monsieur Carnaval sur la grande place du village dans une joie immense, des cris, des confettis puis on se rendait à la messe, ou le curé nous faisait une marque sur le front avec de la cendre, ce qui clôturait le carnaval.

7.jpg

Si auguriu a tottusu,

Unu bonu Carrasegare,

Mesti sempri pragiu su carnavali,

Seu fiera de i nostrasa tradizionisi.

A CHENT'ANNOS IN SALUDI.

 

05/01/2015

Nella notte dell'Epiphania arriva la Befana in Italia il 6 gennaio - La nuit de L'Epiphanie

BEFANA OK1.jpg

UNE BIEN JOLIE BEFANA...

Per tutti i bambini Italiani, fra qualche ora, il 6 gennaio arriva la "Befana" sulla sua scopa (pour tous les enfants Italiens, dans quelques heures le 6 janvier la Befana va arriver sur son balai), comme chaque année elle est très attendue par tous les enfants. En France le 6 janvier, on fête "L’Épiphanie" en mangeant les "Galettes ou Royaumes des Rois", voir plus bas. La Befana est une gentille sorcière, elle se balade à califourchon sur son balai en paille, elle vole dans le ciel avec son gros sac rempli de jouets et de friandises, mais aussi du charbon sur le dos.

Aux enfants qui n'ont pas été sages, elle leur dépose du charbon dans les chaussettes suspendues à la cheminée, pour les enfants qui ont été sages, elle leur donne des confiseries et des cadeaux. Allez lire ma note sur mon blog ci-dessous, qui vous explique l'histoire sur la "Saint Nicolas" (le 6 décembre). La Saint Nicolas n'est fêté que dans le Nord de la France, elle est un peu comme la Befana pour tous les Italiens :

http://jaimelesmuseesetvieillespierres.blogs.midilibre.com/archive/2014/11/30/fete-de-la-saint-nicolas-le-6-decembre-pour-mon-amie-suzanne-821193.html 

LA BEFANA AVEC SON SAC DE JOUETS ET LES ENFANTS

(exposition Internationale de Crèches en Arles en Janvier 2013)

"Artiste Liliane Guiomar"

BEFANA 1.jpg

En France, le 6 janvier on fête l’Épiphanie", le terme est issu du grec et signifie "Apparition", cette fête correspond à la présentation de l'enfant Jésus aux "Rois Mages". Il lui rendirent hommage en le voyant avec des présents symboliques comme l'or, l'encens et myrrhe. La myrrhe est une résine odorante fournie par un arbre d'Arabie, le balsamier.

- L'Or de Melchior célébrait la Royauté,

- L'Encens de Balthazar la Divinité,

- La Myrrhe de Gaspard annonçait la souffrance rédemptrice de l'homme à venir sous les traits de l'enfant.

epv.jpg

Dés le Ve siècle, l’Église donna une importance considérable à cet événement. La "Galette des Rois", servie à cette occasion, c'est une tradition typiquement Française qui avait cours au XIVe siècle. La galette était partagée en autant de portions que de convives, plus une. Cette portion supplémentaire, appelée la "Part du Bon Dieu" ou "Part de la Vierge", celle-ci était destinée au premier pauvre qui se présenterait à la porte du foyer. La tradition veut qu'elle soit l'occasion de "tirer les rois" à l’Épiphanie, une fève est cachée dans la galette et la personne qui obtient cette fève devient le roi (ou la reine) de la journée et a le droit de porter une couronne fantaisie. La tradition veut que celui qui trouve la fève, doit à son tour offrir la prochaine galette. C'est le plus jeune de la famille  qui, caché sous la table, décide de la distribution des parts de galette ou royaume.

LA GALETTE DES ROIS A LA FRANGIPANE

(on la mange en famille ou entre amis le 6 janvier en France)

galette des rois.jpg

MA PRÉFÉRÉE, LE ROYAUME AUX FRUITS CONFITS

royaume.jpg

Avec la sculpture de la "Befana de Liliane Guiomar", se trouvait un cadre avec l'histoire de la Befana, voici ce qu'il y était écrit :

La Befana Figure typique du folkore Italien, parfois appelée Stria - Mégère - la Befana, déformation de Befania - Épiphanie, est une créature sans âge vêtue de guenilles et à l'aspect de sorcière, mais nullement maléfique. Cette vieille femme difforme au nez crochu et aux grandes dents, vole à cheval sur un balai de maison en maison, en portant un énorme sac sur le dos pour distribuer des friandises et des jouets aux enfants sages.

La fête de la Befana trouverait ses origines romaines dans les fêtes de débuts d'année en l'honneur notamment de la "Déesse Stenia" qui a donné son nom aux "étrennes" pendant lesquelles on s’échangeait des cadeaux. La tradition récupéré par la religion chrétienne, l'assimila aux figures folkloriques pourvues de dons et liées à la fête de la nativité.

L'histoire raconte que les "Rois Mages", sur la route de Bethléem pour adorer l'Enfant-Roi, demandèrent leur chemin à une vieille femme et l’invitèrent à les accompagner. Après avoir refusé, prise de remords, elle prépara un panier empli de petits gâteaux et fruits secs. Partie à leur recherche, elle ne retrouva jamais la caravane des Rois Mages. Errant en vain, Saint Joseph, ému par sa tristesse, lui aurait dit que l'Enfant-Roi était dans tout enfant.

gif-immagini-befana-epifania-841.jpg

Depuis ces temps, pendant la nuit du 5 au 6 janvier précédant l’Épiphanie, la Befana vole juchée sur son balai chamanique, et, passant par la cheminée ou la fenêtre de chaque maison, avec son accoutrement inquiétant, emmitouflée dans ses vêtements noirs de suie, elle donne des cadeaux aux enfants obéissants et du charbon à ceux qui ne le sont pas. Une chanson se trouvait sur le bas de page dont voici le texte :

LES ROIS MAGES

(exposition Internationale de Crèches en Arles en Janvier 2013)

"Artiste Liliane Guiomar"

ST ROIS MAGES 1.jpg

En Espagne et dans plusieurs pays d'Amérique du Sud, l'arrivée des Saint Rois Mages le soir du 5 décembre est plus importantes que Noël pour certains. L'imaginaire populaire porté par l'exotisme et le merveilleux, a fait des rois mages des bienfaiteurs investis de pouvoir protecteurs.

Ils sont sollicités pour prévenir des mauvais sorts, et assurent paix et prospérité. "Melchior, Gaspard et Balthazar", représentent les 3 âges de la vie et les 3 continents connus à l'époque Asie, Afrique et Europe, ils apportèrent les premiers cadeaux à l'Enfant-Jésus qui venait de naître : l'Or, l'Encens et la Myrrhe.

Ils sont devenus tout naturellement les bienfaiteurs des enfants, on raconte que durant la nuit du 5 au 6 décembre, les Rois Mages font le tour des maisons pour distribuer des jouets rapportés de la Voie Lactée. Avant de se coucher, les enfants prennent soin de placer devant la porte de la maison, friandises et boissons à l'attention des rois, paille et seaux d'eau pour les chameaux.

rois-mages.jpg

Buona Festa della Befana,

A tutti i bambini obbedienti et disobbedienti,

Perché un bambino resta sempre un bambino.

Bonne Epiphanie a tous.

 

09/11/2014

Sa Perda de sa Bregungia - La Pierre de la Honte à MANDAS (CA)

A1.jpg

Derrière cette pierre apparemment insignifiante qui ressemble à une borne miliaire, se cache une histoire qui se perd dans la nuit des temps à Mandas. Mandas est un important centre agro-pastoral, il se situe à la limite du Campidano et de la Barbagia et se trouve à 55 km de Cagliari.

MAISON-MUSÉE DES GRANDS PARENTS

ingresso.jpg 

Le nom de Mandas viendrait de "mandara", ce terme très courant dans certains endroits de la Sardaigne, désigne "l'enclos pour parquer les bêtes", il est lié au mot latin MANDRA qui avait le même sens, le Saint Patron de Mandas est San Giacomo, il est fêté le 25 juillet, mais ce n'est pas la seule église. A l'entrée de la place de l'église, un arc avec à sa droite la curieuse "Perda de sa Bregungia  soit la Pierre de la Honte".

ENTRÉE DE L’ÉGLISE SAN GIACOMO

MANDAS SA PEDRA DE SA BREGUNGIA 2.jpg

Jusqu'au XIXe siècle on faisait agenouiller ou assoir les gens sur cette pierre, ils venaient attachés et exposés, on y installait les femmes adultères, les filles mères ainsi que les hommes qui commettaient de menus larcins. Lorsque les villageois sortaient de l'église, après avoir assisté à la messe, ces personnes étaient exposés à la vue de tous et de toutes ne pouvant se lever jusqu'à ce que la dernière personne ne soit sortie de l'église. Voilà d’où vient son nom, sa Perda de sa Bregungia - la pierre de la honte, car les gens avaient honte et étaient ainsi humiliés devant toute la population.

ÉGLISE SAN GIACOMO

chiesa parocchiale di San Giacomo,.jpg

Site Internet de la Commune de Mandas avec ses sites à visiter, en suivant les flèches vous y serez virtuellement :

http://www.mandasmusei.it/

L’ÉGLISE SAN GIACOMO

(Gotico-Catalane construite entre 1585 et 1605)

Les alentours de Mandas ont été intensément habités dés l'ère nuragique, en raison de son implantation stratégique, le village était un passage obligé pour tous ceux qui se rendaient dans le centre de l'île, mais il l'était également pour la fertilité de leurs terres. On peut admirer les vestiges de plus de 40 nuraghes dans les alentours. Au Moyen-Âge, il fit partie du GIUDICATI - Judicat de Calari, puis il passa au règne d'Arborea avant de devenir par la suite et jusqu'en 1838, le chef-lieu d'un duché le Ducato di Mandas est né en 1614.

004_001.jpg

Le célèbre écrivain anglais David Herbert Lawrence (1885-1930) avec sa femme Frieda, (il est l'auteur du roman érotique L'Amant de Lady Chatterley publié en 1928), firent un voyage à travers l'île en 1921. Ce voyage a donné le jour à un livre de grande valeur ethnographique, il y parla de Mandas et des paysages magnifiques de la Sardaigne dans son livre "Sea and Sardinia - Mer et Sardaigne" publié à Londres en 1923. Voici ce qu'il en disait :

87088-334x352.jpg

Récit de Voyage

Lawrence y décrit surtout le Sud, la région de Cagliari (capitale de la Sardaigne) et le centre de Sorgono et Nuoro par le petit train à vapeur. De ce fait, il eut tendance à n'évoluer que de gare en gare et de ville en ville. Il fit quelques remarques intéressantes : "Les Romains, ni les Phéniciens, les Grecs ni les Arabes ne purent soumettre la Sardaigne. Elle est à part : en dehors du circuit de la civilisation [...]. Il existe toujours une Sardaigne indomptée.

D.H.LAWRENCE.jpg

Elle se trouve dans le filet de cette civilisation européenne, mais jusqu'à présent, elle n'est pas prise. Et puis le filet, déjà vieux, se désagrège nombre de poissons glissent entre les mailles de la vieille civilisation européenne". Il compara les paysages de la Sardaigne à ceux de l'Italie, "la Sardaigne est tout autre, beaucoup plus vaste [...], elle s'étale à l'infini [...]. Cela donne un sentiment d'espace dont on est tellement privé en Italie. Le merveilleux espace autour de soi, les distances traversées... rien de fini, rien de final. C'est la Liberté même".

732068.jpg

Cette stèle en hommage à l'écrivain se trouve à Mandas, voici ce qu'il y est inscrit (je pense qu'il parlait ou pensait en regardant les paysages depuis le Petit Train à Vapeur) :

En regardant dehors, je n'en croyais pas mes yeux,

Mandas était si semblable à l'Angleterre,

Aux Cornouailles dans ses parties les plus décharnées,

Ou aux très hauts plateaux du Derbishyre.

David Herbert Lawrence

Mandas 6 Janvier 1921

LIGNE DU PETIT TRAIN MANDAS ARBATAX

mandas arbatax.jpg

Mandas fut un ancien siège du Duché (Ducato di Mandas), il était le plus ancien et le plus grand fief espagnol en Sardaigne. En se promenant dans les rues du centre historique il nous semblera revivre dans une période passée. D'ailleurs en 2013 à la bibliotheque communale ont été présentés les recherches sur l'histoire du Duché de Mandas et de ses 25 communes. Il s'agit de 25 milles pages de documents récupérés dans les archives espagnoles (archivio de la nobleza di Toledo fondo Osuna) qui couvrent l'histoire des Fiefs Sardes du XVIe au XIXe siècle et racontent une Sardaigne inédite. (Source : la Nuova Sardegna du 7 mai 2013).

ENTRÉE DU MUSÉE D'ART SACRÉE

inaugurazione_museo_arte_sacra_010.jpg

Site Internet du Trenino Verde :

http://www.treninoverde.com/

Rien que d'entendre le bruit du train et de voir les paysages,

cela me donne l'envie l'envie de voyager.

Pour les amateurs de chemins de fers, de paysages magnifiques lors des territoires traversés, qu'on ne peut voir que depuis le train touristique "Trenino Verde". Il roule entre 25 et 40 km horaires avec quelques ralentissements dans des points de vue exceptionnels. Plusieurs itinéraires sont proposés afin de profiter de ces beaux paysages naturels qui font la beauté de ces lieux. Le 1er trajet du train à vapeur a eu lieu le 15 février 1888, il vient de fêter cette année son 126° anniversaire de la ligne Cagliari - Mandas (55 km) avec les "Ferrovie della Sardegna".

LE CLOITRE DE L'EX COUVENT DES FRANCISCAINS

MANDAS CHIOSTRO DEI FRANCESCANI.jpg

A 15 km environ, vous pourrez visiter un site magnifique qu'est le Site Archéologique de Pranu Mutteddu à Goni. pour les amoureux d'archéologie le site accueille la plus forte concentration de menhirs et mégalithes de Sardaigne, on peut y voir aussi plusieurs Domus de Janas (sépultures préhistoriques), voir note :

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2012/05/06/le-parc-archeologique-de-pranu-muttedu.html

ON SE DIRAIT PRESQUE DANS LE FAR-WEST

230693_214703815214147_6293403_n.jpg

Je vous souhaite d'aller visiter ces lieux,

De voyager dans le Trenino Verde,

Bonne visite à tous...

 

26/10/2014

12e Colloque du Comité International pour la Conservation des Mosaïques (ICCM) en Sardaigne

mosaique sardegna.png

La conservation et présentation des mosaïques : à quel coût

Le "12e Colloque du Comité International pour la Conservation des Mosaïques - I.C.C.M" se tiendra en Sardaigne (Italie) du 27 au 31 octobre 2014, à l'invitation de la "Surintendance des Biens Archéologiques" des Provinces de Sassari et de Nuoro "Ministero dei beni, delle Attività Culturali e del Turismo", avec le soutien de l'Université de Sassari, de la Getty Foundation et de l'Université de Chypre.

MOSAÏQUE DU SITE ARCHÉOLOGIQUE A NORA - PULA

(j'ai connu les mosaïques comme dans la photo,

à l'air libre puis, recouvertes de sable pour les protéger)

noad.jpg

Thèmes du Colloque pour les communications et les posters

Le "coût de conservation" des mosaïques est souvent défini en termes financiers. Cela peut comprendre les mesures préventives, comme la maintenance (entretien) ou des mesures de protection comme la stabilisation.

MOSAÏQUE DU SITE ARCHÉOLOGIQUE A NORA -PULA

NORA.jpg

En réalité, l'action de conserver comprend différents types de "coûts", qui peuvent être favorables ou défavorables au patrimoine des mosaïques :

  • Les coûts esthétiques des interventions en termes de présentation et d'authenticité,
  • Les coûts humains du management, de la formation et de l'encadrement,
  • Les coûts socio-politiques, comme l'impact des fouilles, du développement et du tourisme.

MOSAÏQUE DANS UN PALAIS

(à Porto Torres)

palazzo del re barbaro-Porto Torres.jpg

Les décisions de conservation dépendent largement des ressources financières disponibles, demandant un certain niveau de compromis, dont peuvent dépendre leur présentation, leur contexte d'origine, aussi bien que la mise en œuvre des mesures de conservation préventive. Quels types d'approches choisir pour limiter ces compromis et arriver à des solutions éthiques et durables ?

MOSAÏQUE AU MUSÉE D'ARLES (13)

(il y en a beaucoup dans plusieurs musées et sites archéologiques en France)

arles 1.JPG

Ici en France aussi des découvertes de mosaïques on toujours lieu, voici un lien sur une qui a eu lieu à Arles en 1977 (mais il y en a de magnifiques dans le Musée d'Arles ou celui de Nîmes ou autres musées tout aussi impressionnantes de beauté :

http://www.patrimoine.ville-arles.fr/images/document/mosaique-credit-agricole-arles-lerm-acrm.pdf

MOSAÏQUE AU MUSÉE DES BEAUX ARTS NÎMES

(les noces d'Admète)

nimes.jpg

Cette mosaïque antique gallo-romaine, représente les noces d'Admète 2e moitié du IIe siècle après J.-C. Découverte à Nîmes en 1883, elle fut placée dans l'atrium dès 1907. Admète, roi des Phères en Thessalie, demandant à Pélias, roi d'Iolcos en Thessalie, la main de sa fille Alceste.

MOSAÏQUE GALLO-ROMAINE AU MUSÉE DES BEAUX ARTS A NÎMES (30)

(magnifique musée ou l'on peut voir des œuvres du XVe au XIXe siècle

d'artistes français, italiens, flamands, hollandais) 

A NIMES.jpg

MOSAÏQUE D’ORPHÉE JOUANT LA LYRE PARMI LES ANIMAUX

(dans un palais à Porto Torres)

palazzo del re barbaro-Porto Torres1 ORFEO2.JPG

Toutes les informations sur le Colloque.pdf

BON COLLOQUE A TOUS

 

13/10/2014

En attendant ma prochaine note... La beauté de la Sardaigne


En attendant ma prochaine note qui devrait vous intéresser, je vous mets cette vidéo avec de merveilleuses images de notre si belle et magique Sardaigne, avec ses voix inoubliables elle nous montre toute sa beauté. Ce sont vraiment les images de notre terre, de notre sang, celles qu'on porte dans nos cœurs, dans nos souvenirs, celle qu'on n'oublieras jamais.

amazzoni sant antioco.jpg

Merci à toutes les personnes qui mettent ces vidéos sur YouTube merci à vous de nous faire rêver, de nous faire croire que nous sommes si près de notre Sardaigne, de nos traditions, de nos chansons, de nos si beaux paysages au travers vos vidéos, encore merci à vous tous.

A très bientôt,

A PRESTU...

 

05/09/2014

I Domus de Janas - Les Maisons de Fées ou Sorcières en Sardaigne

Orgosolo - Domus de Janas di Sirilo.jpg

DOMUS DE JANAS SIRILO A ORGOSOLO

En divers endroits de la Sardaigne, existent de petites grottes funéraires creusés dans la roche que la tradition populaire sarde prénomme "Domus de Janas - Maisons des Fées" les Janas se sont des fées (fate) ou pour certains des sorcières (streghe).

Domus Campu Majore Busachi - di Arturo Serra.jpg

On a estimé qu'il y en aurait, plus de 2 000 dans toute l'île, les Janas qui résident dans ces grottes, sont décrites comme des petites femmes, très belles, habillées de rouge, gentilles mais très timides. Elles ne quittent leurs habitations que très rarement, et passaient le temps à tisser de splendides étoffes colorés (comme les costumes traditionnels) sur des métiers à tisser en or, tout en chantonnant de douces mélodies.

DOMUS DE JANAS 2.jpg

Les Domus de Janas sont des tombes creusées dans la roche par les populations qui vécurent en Sardaigne depuis le Néolithique. Leurs dimensions varient en fonction de l'endroit ou elles sont creusées, du type de roche, certaines petites sont creusées dans le granit, d'autres bien plus grandes le sont dans le calcaire. Le creusement à l'intérieur de la roche, se faisait avec des instruments en pierre qui étaient grossièrement faits pointus afin de pouvoir bien les tenir.

DOMUS DE JANAS 1.jpg

On les laissait dans les grottes une fois le travail terminé, on en a retrouvé souvent à l’intérieur, les grottes sont de forme circulaire ou quadrangulaire avec une ou plusieurs pièces d'1 m² environ ou plus. Dans certaines y sont gravés des symboles de spiritualité ou autres comme des cornes, des spirales ou autres.

LA TOMBA DEL CAPO - LA TOMBE DU CHEF

(Bonorva - Sassari photo Wikipedia)

Bonorva_-_S.Andrea_Priu_-_La_Tomba_del_capo_-_Pianta.jpg

Elles sont souvent isolées, mais la plupart sont réunies en grandes "Nécropoles de Domus de Janas", une parmi les plus célèbres est celle de "Sant'Andrea Priu" à côté de BONORVA - SASSARI. On y dénombre plus de 20 Domus de Janas dont, la tombe principale qu'on appelle "la Tomba del Capo - la Tombe du Chef" qui est constituée de près de 18 chambres avec des peintures murales. Elle fut aussi transformée en église par les premiers chrétiens de Sardaigne.

s_andrea_priu.jpg

Voici un article de 2013 sur cette grande et magnifique Nécropole ou plusieurs tombes ont étés cimentées afin de les préserver de toute intrusion et dégradation. Faute de moyens voilà à quoi on en est réduits, je comprends qu'il y a plus urgent à faire comme remettre les pays dans le droit chemin car plus rien ne va, en attendant mieux voilà à quoi on est réduits.

ARCHEO Domus de Janas di Tamara, Macomer.jpg

Ici en France aussi des vandales et des gens sans scrupules et sans honneur, violent ces lieux si exceptionnels pour revendre leurs découvertes sur des sites tels que Ebay ou autres. Mais s'il n'y avait pas d'acheteurs il n'y aurait pas de pillages, la demande est là très forte donc, les pilleurs existeront toujours, ils vendront sous le manteau et ne seront pas inquiétés.

JANAS

(certains disent que ce sont

des fées ou des sorcières)

JANAS.jpg

Certains pilleurs se feront prendre, mais combien passeront aux travers des mailles du filet et abîmeront des sites merveilleux irrémédiablement. Je suis vraiment écœurée par l’appât du gain à tout prix, avoir beaucoup d'argent, posséder voilà pour certains ce qui est le plus important dans leurs vies, honte à eux.

http://www.artemagazine.it/archeologia/24711/una-necropoli-sarda-sepolta-dal-cemento/

 

Les premières sont celles identifiées comme de la "Culture de OZIERI- SASSARI, 3500 - 2700 avant J.C." qui est une des cultures les plus significatives de cette période dans la Méditerranée (on peut visiter le Musée dédiée aux découvertes archéologiques du territoire.

DOMUS DE JANAS ORGOSOLO.jpg

Site Internet du "Museo Civico Archeologico di Ozieri" :

http://museo.comune.ozieri.ss.it/index.php   

En voici une autre très intéressante, mais il y en a tellement et elles ont toutes quelque chose de particulier qui les rend uniques. Voici la "Nécropole de Anghelu Ruju" découverte par hasard en 1903 lors de travaux. Elle comporte 38 Domus de janas et fut utilisé jusqu’à la fin de l’ère du cuivre et du bronze, elle fait partie aussi de la Culture de Ozieri - Sassari. Elle se trouve dans la Commune de Alghero - Sassari, c'est la plus vaste nécropole de la Sardaigne découverte à ce jour.

Capture d'écran 2014-09-05 19.08.46.png

La Necropoli di Anghelu Ruju.pdf  

DOMUS DE JANAS 1.jpg

J'espère que nous pourrons sauver notre magnifique Patrimoine Historique et Culturel des Domus de Janas en Sardaigne. Je suis certaine qu'on n'a pas encore tout découvert dans notre sous-sol si riche encore de belles découvertes à faire encore insoupçonnées. Bonne continuation à vous les "Archéologues" qui nous faites découvrir des choses magnifiques lors de vos fouilles et qui êtes toujours disponibles pour nous en apprendre un peu plus. Je préparait la liste des sites que nous voulions voir absolument en Sardaigne. J'avais pris des rendez-vous avec une directrice d'un musée et deux archéologues afin de les rencontrer, j'avais reservé l'hôtel, pris les billets par Rayanair pour y aller pour le 1er mai 2013, j'en ait été de ma poche (à cause d'une personne qui m'a fait faux bond en me laissant la note des billets à ma charge) de 230 € avec Rayanair. 

domus-de-janas-su-crucifissu-mannu.jpg

Bonne visites à vous tous,

Dans notre si belle île

au riche patrimoine archéologique.

A prestu !!!!

 

22/07/2014

Biskisende - Sorridendo (en souriant) de Piero Marras


Une très belle chanson en Sarde que j'aime beaucoup, la langue Sarde comme la langue Corse (les deux îles que j'aime énormément), ont une sonorité particulière que j’apprécie d'entendre, en attendant la prochaine note je vous la laisse écouter, je sais que ça feras plaisir à certains et certaines. En souriant, tu m'as enchantée.

Bonne écoute à tous,

A Prestu...

 

19/07/2014

Festa della Madonna del Naufrago - Fête de la Sainte Vierge du Naufragé à Villasimius

madonna_Naufrago.jpg

La fête qui va avoir lieu le 19 et 20 juillet est en l'honneur de la Sainte Vierge protectrice des navigateurs, on l'appelle "La Madonna del Naufrago - La Sainte Vierge du Naufragé". La statue représente une Vierge à l'enfant, elle a été réalisée par le sculpteur Pinuccio Sciola, c'est une statue imposante de plus de 3 m de hauteur et près de 5 tonnes qui gît à 10 m de profondeur dans la trait de mer qui sépare Villasimius de "l'Isola dei Cavoli - l'île des Choux".

LE PHARE DE L'ISOLA DEI CAVOLI - L’ÎLE DES CHOUX

VILLASIMIUS PHARE ISOLA DEI CAVOLI.jpg

Elle tient dans ses bras l'enfant Jésus et lève les yeux vers la surface, on peut la voir aussi en surface il suffit juste un masque de plongée, j'ai eu l'immense chance de la voir (grâce à ma sœur et à mon beau-frère qui m'y ont emmenée en me prenant chacun par un bras et c'est eux qui ont nagé pour moi, je ne nage pas très bien et j'étais malade mais je n'aurais pas raté ça pour rien au monde) c'est vraiment à voir et très émouvant de la voir ainsi sous l'eau, j'ai beaucoup aimé et j'aimerais la revoir.

EXACTEMENT UNE PARTIE DE LA ROUTE QUE NOUS EMPRUNTIONS,

MERCI A VOUS MARCELLO CARLOTTI

Elle fut installée au fond de la mer en juillet 1979 à l'initiative du Club Subaquatique de Sinnai qui collabora avec l'artiste qui lui est de San Sperate. Depuis tous les ans au mois de juillet a lieu la cérémonie qui attire de plus en plus de plongeurs et de fidèles qui se retrouvent sous l'eau et sur l'eau en bateau. En souvenir des marins qui ont péri en mer on invoque la protection de la Sainte Vierge aussi pour tous les marins qui partent en mer, une messe à lieu sur le port de Villasimius.

VILLASIMIUS AVEC VUE SUR LE PORT

(un véritable paradis sur terre)

villasimius_veduta_porto.jpg

Le lendemain, a lieu une procession assez particulière, de nombreux bateaux recouverts de fleurs se rendent à l'endroit ou se trouve la statue immergée. Les plongeurs vont déposer aux pieds de la Sainte Vierge une gerbe de fleurs, le curé de Villasimius (lui aussi plongeur) récitera la prière rituelle sous l'eau, on l'entend aussi sur l'eau avec un système de hauts parleurs.

AIRE MARINE PROTÉGÉE DE CAPO CARBONARA

VILLASIMIUS.jpg

En l'honneur de la Sainte Vierge, sur les embarcations une fois la prière dite par le curé en signe d'hommage ils font sonner les sirènes des bateaux et jettent à l'eau des fleurs de toutes les couleurs, très belle cérémonie. Puis en soirée, outre la dégustations de poissons et de la gastronomie sarde, on peut assister aux exhibitions des Groupes Folkloriques en costumes traditionnels avec des chants et danses jusqu’à tard et les feux d'artifices qui vont clôturer cette belle manifestation.

Villasimius se trouve à une cinquantaine de kilomètres de Cagliari, de son port et aéroport d'Elmas, c'est vraiment un lieu de villégiature magnifique, il est surtout connu et reconnu pour son magnifique littoral, plusieurs plages de sable fin blanc et doré. La mer cristalline aux des couleurs extraordinaires, avec les odeurs du maquis qui nous enivrent et cette lumière exceptionnelle que j'adore et qu'on ne rencontre nulle part ailleurs.

Mari Pintau ,tra Quartu S.Elena e Villasimius e prima di Kale Moru.jpg

La route touristique qui longe la mer, pas la nouvelle qui est plus directe, on venant de Cagliari à Villasimius elle nous fait partager une partie de la beauté de la Sardaigne. Moi j'adore rouler en regardant la route à flanc de colline avec la mer immense à perte de vue, la végétation qui descend jusque dans la mer, ce vert avec le bleu de la mer, le soleil... c'est indescriptible, il vous faut y aller pour ressentir le bonheur d'être à cet endroit.

426546_10151346754427205_1544368379_n.jpg

J'y suis allée en 2004, ça aurait du être des vacances idylliques, hélas plusieurs personnes n'ont pas joué le jeu, et ce ne fut pas les vacances dont j'avais rêvé, bien au contraire cela a tourné un peu au cauchemar et je regrette beaucoup ces vacances. Dommage mais bon j'y retournerais pour effacer cette période et vivre les vacances dont j'avais rêve et rêve toujours de revoir ces endroits que j'ai toujours adoré et que j'adore toujours.

A1.jpg

En plus j'Aime cet endroit pour une autre raison, à quelques kilomètres de Muravera (ville de naissance de ma mère) se trouvait une Colonie de vacances, enfant j'y ait fait un séjour d'un mois, un endroit paradisiaque. Entre mer, étang et montagne j'ai adoré y être en vacances, même si j'ai pleuré lorsque je suis arrivée car je quittais ma famille et me retrouvais seule sans connaître personne, surtout le soir dans mon lit, je n'étais pas la seule à pleurer...

a.jpg

Pour nous endormir le soir dans nos grands dortoirs, ils nous mettaient une musique (très approprié... pour des enfants qui étaient loin de leurs familles), lorsque j'entends encore cette musique je repense toujours à mon séjour dans cette colonie ou je me retrouvais seule dans mon lit à pleurer, interdiction formelle de parler avec ses voisines de lit. Mais j'ai aussi pleuré lors de mon départ car je quittais mes amis (es), mais je quittais aussi cet endroit si beau et magique.

MAGNIFIQUES IMAGES DE VILLASIMIUS ET COSTA REI

(c'est un endroit que j'adoreeeeeeeeeee)

La musique du soir avant de s'endormir dans nos dortoirs, c'était une musique qu'on jouait dans les casernes militaires pour les soldats, écoutez très émouvant c'était "le Silence" :

http://youtu.be/dL3nNRvd2N0

MA... SUPERBE COLONIE DE VACANCES

(elle n'est plus comme ça de nos jours, dommage...)

2.jpg

Tous les matins lorsque j'ouvrais le rideau je voyais ces paysages splendides avec des couleurs et une lumière extraordinaire, il me donnaient déjà la passion pour les beaux paysages, les couleurs, la mer avec ses couleurs, la montagne, le ciel bleu et le soleil. J'aime toujours la mer, la montagne, les paysages grandioses ou on en prend plein la vue, j'aimais déjà tout ça enfant et c'est toujours le cas sinon plus.

J'avais choisi mon lit juste à coté de la fenêtre afin de voir les merveilleux paysages, mais aussi le vent qui tous les matins dessinait sur le sable de la plage (longue de presque 9 km) dans la nuit, des vagues et des dunes, les paysages changeaient tous les jours, c'était magique avec la mer à perte de vue, j'adorais.

La Torre Salinas se trouve devant l'étang de Salinas, la tour fait partie d'un système historique défensif de la côte. Elle fut construite en 1650 et restaurée en 2003 afin de défendre les salins de Colostrai propriété de la "Curatoria dell'Incontrada del Sarrabus", et avertir les populations des dangers qui arrivaient par la mer.  

COLONIE DE COLOSTRAI ET LA TORRE SALINAS

Note sur la région de Muravera et la colonie :

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2009/05/07/retour-le-4-mai-de-sant-efisio-a-cagliari.html

VILLASIMIUS 1.jpg       

Site Internet sur Villasimius et sur tout ce qu'elle offre : 

http://www.villasimius.org/archeologia/

Je conseille à ceux qui souhaitent aller en Sardaigne, de prendre au moins 10 à 15 jours (voire plus si vous pouvez) car la Sardaigne est une île ou il y a tellement à découvrir... Profitez de tout ce qu'elle peut vous offrir, elle mérite vraiment de la connaître, de l’apprécier et surtout de ne jamais l'oublier.

LA STATUE QUI EST PORTÉE EN PROCESSION

03103.jpg

Bonnes vacances à tous,

Profitez vraiment de ces instants de bonheur...

A PRESTU...

 

04/07/2014

S'Ardia à Sedilo (Or)

ARDIA2014.jpg

Comme chaque année, demain va se dérouler une manifestation assez extraordinaire entre croyances et traditions comme dans toutes les fêtes en Sardaigne. Une course effrénée à cheval avec plus de 100 cavaliers qui y participent, elle a lieu en l'honneur de Saint Constantin.

DRAPEAUX DES 3 CAVALIERS 

ARDIA DRAPEAUX.jpg 

Site Internet ou vous pourrez voir le très beau et émouvant reportage qu'ARTE avait passé sur l'Ardia le 28 avril 2014 à 11 h 50, celui-ci est en italien (en deux parties) :

Sardaigne, orgueil et honneur à cheval

http://www.comune.sedilo.or.it/199_537_pro_567.php  

S'ARDIA DU 6 JUILLET 2012

ARDIA SEDILO 06-07-2012.jpg

C'est très émouvant de voir tous les cavaliers s'élancer le long du parcours, toute cette foule immense qui retient son souffle en espérant qu'aucun cavalier ne chute.

PARCOURS DES CAVALIERS LORS DE LA COURSE

MAPPA.jpg

Site officiel de "l'Association Santu Antinu" à Sedilo, vous pourrez lire (en français) l'histoire de cette course qui met en scène la bataille du "Pont Milvius" près de Rome, entre Constantin et Maxence, mais aussi voir des vidéos :

http://www.santuantinu.it/10.php  

Sedilo Ardia 2013.jpg

Voir la note qui vous explique le déroulement de cette incroyable fête ainsi que l'histoire de Constantin :

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2009/06/index.html

SAN CONSTANTINO A VOIR.jpg1.jpg 

Bona festa a tottusu,

Bonne fête à tous

 

17/06/2014

Cabras la corsa degli scalzi - La course des nus-pieds

SCALZI OK.jpg

Je vais vous parler de l'histoire d'une tradition qui enfonce ses racines dans une tradition mystique et millénaire comme d'ailleurs la plupart des fêtes en Sardaigne. Les origines de cette tradition remonteraient au XVIème siècle. Chaque année dans le petit village de San Salvatore di Sinis dans la Commune de Cabras, on célèbre les festivités en l'honneur de "San Srabadori - Saint Salvatore". La petite église champêtre de "San Salvatore - Saint Sauveur" fut construite au XVIIème siècle, elle se trouve sur un site sacré ou se trouvait il y a bien longtemps un temple romain. Jusqu’à l'époque pré-nuragique, le site était dédié au culte des eaux.

CABRAS - SAN SALVATORE

(avec les étangs et les très belles plages de la région)

cabras carta OK.png 

Le village de "San Salvatore del Sinis" se trouve dans dans la Commune de Cabras, dans la plaine du Sinis entouré d'étangs et de magnifiques plages. Il fut habité depuis 6 000 Avant J. C., on y trouve un puits sacré qui remonte avant la période nuragique. A l’intérieur de l'église on entre par une ouverture dans le plancher de l'église, dans l'Hypogée se trouvent diverses chambres. Dans la plus grande on trouve un autre puits avec un "Bétyle Nuragique", les parois sont riches de desseins et graffitis de différentes époques.

SAN SALVATORE 1.jpg

Vidéo de l’intérieur de l'église ou se trouve l'Hypogée :

http://youtu.be/TbIJ9gwpMqI 

Il a été attesté très récemment, que le sanctuaire fut utilisé dans la période Nuragique pour le culte de l'eau. Plusieurs restaurations après des campagnes de fouilles eurent lieu de 1935 à 1938 et en 1973 à 1979. Dans les années 70 on été refaits entièrement les plancher de toutes les chambres ainsi que l’escalier pour y accéder. Le Bétyle est une pierre à laquelle on attribue une fonction sacrée, en effet elle pourrait y abriter un esprit divin.

L’ÉGLISE DE SAN SALVATORE DEL SINIS

aaaa.jpg

La dernière semaine du mois d'Août, une semaine avant la course des hommes, une procession de femmes mais aussi de petites filles (plus de 300), habillées en costume traditionnel pieds-nus, entonnant des prières en sarde (Is Goccius", des chants religieux, emmènent avec elles la bannière du Saint, la croix ainsi que "Santu Srabadoreddu - Petit Saint Sauveur".

IS GOCCIUS DE SANTU SRABADORI EN 2007

(prières religieuses en sarde chantées)

La statue du saint est plus petite et très ancienne, elles aussi se relayent pour la porter chacune à leur tour même les petites filles la portent, elles aussi partent depuis Cabras jusqu'à l'église de San Salvatore, pendant deux heures sous le soleil. Elles vont installer le Saint dans l'église et quelques jours après elle referont le chemin inverse et ramèneront toujours pieds nus le Saint dans son église à Cabras. Les hommes courent, les femmes marchent..., elles ouvrent et ferment les festivités après avoir ramené le Santu Srabadoreddu à Cabras dans son église, jusqu’à l'année prochaine ou... tout recommence.             

CABRAS LA CORSA DEGLI SCALZI.jpg

Site ou vous verrez de très belles photos de l'intérieur de l'hypogée, mais aussi des plages et divers endroits à visiter :

http://www.nelsinis.it/scheda.asp?id=63 

001.jpg

Le premier week-end de septembre, cette manifestation attire un nombre de coureurs de plus en plus important chaque année, plus de 800 hommes, des fidèles qui vont partir en procession en courant avec le Saint sur leurs épaules et sa Bannière. Les coureurs sont pieds nus, en Sarde on les appelle "Is curridorisi scruzzusu de Santu Srabadori" les coureurs nus-pieds de Saint Sauveur.

63979_312808992156160_449663027_n.jpg

Ces coureurs prennent en charge le simulacre en bois de "San Salvatore - Saint Sauveur", il va être porté (les porteurs se relayent tout au long de la course) depuis la paroisse de Santa Maria Assunta à Cabras jusqu'à l'église de San Salvatore - Saint Sauveur, la fête se déroule jusqu'au lendemain ou ils feront le chemin à l'envers et le ramèneront à Cabras dans sa paroisse de Santa Maria Assunta.

GRUPPO FOLK DEGLI SCALZI DI CABRAS

(le groupe folklorique des pieds-nus de Cabras,

ils défilent lors des fêtes de l'île, toujours pieds-nus)

Gruppo Folk gli Scalzi di Cabras.jpg

Vidéo de l'arrivée de la course à l'église avec les chants religieux "Is Goccius de Santu Srabadori" en hommage à San Salvatore. Cette vidéo me rappelle la magnifique église de Burcei (église ou mes parents se sont mariés, ou j'ai fait ma première communion, j'en étais très fière) elle m'a toujours fascinée. Lorsque j'étais une petite fille, puis une adolescente je me rendais à l'église pour la messe, lors des processions de Santa Barbara ou Santa Maria. J'aimais beaucoup sentir les effluves du basilic, de fleurs, l'odeur de l'encens, les chants religieux, elle resteras toujours dans mon cœur. En fermant les yeux j'arrive à me retrouver sur la montée puis le parvis de l'église, j'entre et j'y retrouve les sons, les images, les odeurs, l'ambiance, il suffit d'ouvrir le tiroir de la mémoire pour y retrouver tout les souvenirs.

 

LES FEMMES DE SAN SALVATORE EN PROCESSION

(Su Camineddu - le petit chemin de 8 km)

LE PUITS LE DONNE DI SAN SALVATORE.jpg

Un groupe de jeunes pieds nus, vêtus avec l'aube blanche des Pénitents transportent le Saint sur leurs épaules au travers des sentiers, des pâturages etc, ils vont parcourir ainsi 12 km en courant. Cette manifestation remonte probablement à l'année 1619, elle met en scène le sauvetage de la statue qui se trouve dans l'église à l'abri des invasions des Maures.

AFFICHE DE L’ANNÉE 2013

CABRAS DU 31 AOUT AU 1 SEPT 2013 OR SAN SALVATORE DI SINI.jpg

Voici un document qui raconte l'histoire de l'hypogée de San Salvatore di Sinis avec des photos :

Hypogée de San salvatore - Ipogeo di san Salvatore.pdf

LE PUITS AVEC LE BÉTYLE NURAGIQUE

3  Il pozzo sacro nell'ipogeo di San Salvatore - Cabras (Or).jpg

Selon la légende, les habitants du village qui avaient fui à l'arrivée des Maures dans leurs bateaux, pour pouvoir récupérer leur San Salvatore, se servirent d'une ruse. Ils enlevèrent leurs chaussures et attachèrent à leurs pieds des branchages afin de soulever le plus de poussière possible, ils voulaient faire croire qu'ils étaient des milliers afin de faire peur aux Maures.

DANSEUR DU GROUPE FOLKLORIQUE

(avec le verre de Vernaccia sur la tète)

1798829_416696601767398_1053291276_n.jpg

Ces derniers, à cause du nuage de poussière soulevés dans la course par le peu d'habitants, crurent avoir devant eux une armée puissante et nombreuse et reprirent la mer avec leurs bateaux. Alors le simulacre du Saint revint à la maison mais tous les ans à la même date, l'épisode est évoqué pour remercier le Saint d'avoir protégé le pays de l'invasion des Maures. Les coureurs pieds-nus sont généralement des gens qui ont fait un vœu et qui souhaitent le voir exaucé ou alors, certains qui auraient eu leur vœu exaucé viennent remercier le Saint en courant pieds-nus malgré tous les désagréments qu'on peut imaginer (personne ne balaye la route bien sur...).

LE SAINT EST PRÊT A ÊTRE PORTÉ EN PROCESSION

(on le couvre d'une toile pour ne pas prendre la poussière)

481221_312436205526772_1879169616_n.jpg 

Site Officiel de l'Association des coureurs pieds-nus à San Salvatore di Sinis a Cabras :

http://www.corsadegliscalzi.com/index.html

Le "Groupe Folklorique des Nus-Pieds de Cabras" est le premier groupe en Sardaigne et en Italie à s’exhiber et défiler pieds nus. C'est une caractéristique des habitants de ce pays lagunaire qui vivaient la plupart du temps pieds nus pour des questions de travail, ils se chaussaient dans des occasions importantes de leurs vies. Ils défilent et dansent pieds nus sans états d'âmes, ne se préoccupant pas des pierres ou autre qu'ils pourraient trouver dans les rues lors de chacune de leurs sorties.

gruppo folk.jpg 

Le rite de la course pieds nus, est un signe de bon augure pour tout le pays et ses habitants, pour une bonne récolte, pour une bonne pèche dans les étangs alentours, pour la fertilité des troupeaux etc. Les moments de grande émotion sont ceux, lorsque l'on entend le feu d'artifice qui annonce le départ du village du Saint avec les coureurs et l'arrivée.

386443_358027630969855_1443097506_n.jpg

On entend des applaudissements avec les cris des coureurs en l'honneur du Saint qui disent : "Le Saint est sauf, evviva San Salvatore", la statue est posée à l'entrée du village jusqu’à ce que le dernier coureur soit arrivé, en signe de dévotion on l'embrasse, on le touche, on se signe tout le monde est heureux. Ils arrivent en sueur, les pieds éprouvés par la chaleur du bitume, par les pierres, par la terres mais heureux de ce qu'ils viennent d'accomplir. La population et les nombreux touristes qui attendaient son arrivée, sont émus en le voyant arriver et quelques larmes coulent. La statue va être portée dans l'église dans sa niche ou elle sera gardé jusqu'au lendemain 

LE PLAN DE L'EGLISE AVEC L’HYPOGÉE

1  L'IPOGEO.jpg

A la fin de cette fête, le public reste jusqu'à tard dans la soirée à déguster des produits gastronomiques de la région comme par exemple des anguilles et des muges rôties au feu de bois, de la "bottarga -boutargue", du petit cochon de lait, de l'agneau etc, accompagnée d'un bon verre de Vernaccia, des gâteaux traditionnel sardes etc. Le groupe Folklorique de Cabras, danse avec un verre de ce breuvage de Dieu, comme diraient certains..., qui est vraiment délicieux) posé sur la tète sans en faire tomber une seule goutte). De la musique, des chants et danses traditionnels, et pour finir très tard dans la soirée, les feux d'artifices qui terminent la fête, "Altrus Annusu - à l'année prochaine".

LE GROUPE FOLKLORIQUE DE CABRAS

(ils défilent et dansent partout eux aussi pieds nus)

945190_325412804229112_340623211_n.jpg

Le petit village de San Salvatore di Sinis est aussi connu pour une autre particularité, en effet dans les années 1960 - 1970 avec le phénomène des "Westerns à l'Italienne ou Westerns Spaghettis" comme on les appelait. Le bourg à des caractéristiques qui ressemblent beaucoup à des paysages Mexicains, voilà pourquoi de nombreux Westerns connus furent tournés dans ce village, voici une vidéo.

EVVIVA SANTU SBRABADORI (en sarde)

EVVIVA IS CURRIDORISI

 

14/05/2014

La musique, la culture, les traditions d'une île de la Méditerranée : la Sardaigne, concert à la Maison de l'Unesco à Paris

AAA SARDAIGNE A PARIS.jpg

Un concert organisé et présenté par "l’Académie Internationale de Musique de Cagliari" sous la direction artistique de Christian MARCIA, en présence de Caterina MURINO marraine de la soirée.

Avec la participation de Jean-Louis CAPEZZALI, Stéphanie-Marie DEGAND, Florent HEAU, le Quator Hermes, Luigi LAI, Romain LELEU, Jean-Marc LUISADA, Christian MARCIA, Marcela ROGGERI, Roberto TANGIANU, Fabio VARGIOLU et les jeunes virtuoses de l'Académie.

JOUEUR DE LAUNEDDAS

(le plus ancien instrument de la Méditerranée) 

LAUNEDDAS NELL'ARTE.jpg

L'Académie Internationale de Musique de Cagliari permet à de jeunes musiciens d'être accompagnés par des professeurs de renom provenant d'institutions internationales telles que le Conservatoire national supérieur de musique de Paris. L'Université nationale de Tokyo Fine Arts and Music GEDAI, la Juliard School de New York, le Mozarteum de Salsbourg, le Royal Collège de Londres.

Au programme : musiques traditionnelles sardes, Bach, Chopin, Verdi, Boccherini, Piazzola, Albeniz.

launeddas 1.jpg

Ce seront "LES LAUNEDDAS" à inaugurer le concert de gala, un moment extraordinairement important à l'égard de la reconnaissance de cet instrument traditionnel sarde comme "Patrimoine Mondial par l'UNESCO". LE résultat de cet effort fait par l'Associazione Sardegna in Musica et d'all'Academia Internazionale della Musica di Cagliari.

INSTRUMENT DE MUSIQUE LES LAUNEDDAS

Launeddas.jpg

Source : Responsable délégation permanente de l'Italie auprès de l'UNESCO.

Bonne soirée à tous

A PRESTU

  

01/05/2014

358° Festa di Sant'Efisio à Cagliari

B.jpg

Aujourd'hui, à presque 4 siècles du jour ou le Vœu fut fait en 1652, la Sardaigne et surtout les Sardes, rendent hommage à Sant'Efisio. En 2011 les "Reliques de Sant'Efisio" sont revenues en Sardaigne après 900 ans d'absence.

179411_646462805370897_2126231276_n.jpg

Une grande partie des restes du Saint-Guerrier protecteur de Cagliari et de la Sardaigne, ont étés remis par l’Archidiocèse de PISE qui les gardait depuis 1119.

TOUT SIMPLEMENT LA FOI...

320824_4665584522703_1744074352_n.jpg

Ils ont été remis au "151° Régiment d'Infanterie de la Brigata Sassari" et sont fièrement gardés dans la "Caserne Monfenera" du Viale Poetto à Cagliari.

RELIQUAIRE EN ARGENT DE SANT'EFISIO

reliquie.jpg

Le précieux reliquaire en argent a été réalisé par un orfèvre Cagliaritain Francesco Busonera. La statue en argent est haute de 52 centimètre, avec à l'intérieur les restes du martyr-guerrier, elle défilera devant le cocchio (char) durant tout le trajet de l'église STAMPACE à celle de GIORGINO.

RELIQUAIRE TRANSPORTE PAR LES MILITAIRES

RELIQUIE SANT EFISIO 2013.jpg

Il n'existe nulle part ailleurs dans la Méditerranée chrétienne, une autre fête religieuse comme la "SAGRA DE SANT'EFISIO" qui a lieu du 1er au 4 mai 2014 jour ou il devra être rentré à l'église de STAMPACE avant minuit et le vœu aura été accompli comme les années précédentes.

DES AMULETTES SUR LE COSTUME SARDE

(contre le mauvais œil)

QUARTUCCIU AMULETES.jpg

Aucun autre rituel ne correspond à ce pèlerinage ininterrompu de quatre jours, les fidèles à pied derrière le cocchio - char du Saint, pendant une centaine de kilomètres aller et retour, en passant par toutes les villes situées entre CAGLIARI et NORA - PULA.

SANT'EFISIO DANS SON COCCHIO CHAR

28590_1407572145223_7229213_n.jpg

De nombreux fidèles suivent la procession en priant et chantant "IS GOCCIUS" qui sont les chants traditionnels. Ils ont fait des vœux et souhaiteraient qu'ils soient exaucés ou voudraient tout simplement remercier le Saint pour les avoir exaucés.

LE PARCOURS DE LA PROCESSION

a sant efisio percorso-festa-sant-efisio-2014-cagliari-pula.jpg

C'est un moment de grande dévotion, de foi, de culture, de tradition que les Sardes mais aussi les nombreux amis de la Sardaigne, les nombreux touristes qui viennent de chaque partie du monde, dont des enfants et petits enfants de Sardes qui rencontrent l'île de leurs grands-parents ou arrières grands-parents.

PRISON SOUS L’ÉGLISE DU QUARTIER DE STAMPACE

(Sant'Efisio y fut incarcéré)

sant efisio carcere.jpg

Photos de la petite église et la crypte de Sant'Efisio à Nora (PULA) lieu du martyr du Saint-Guerrier :

http://sardegna.blogosfere.it/2011/05/foto-di-sardegna-la-chiesa-di-sant-efisio-a-nora-pula.html

SANT'EFISIO EN PROCESSION SUR LA PLAGE A NORA

(lieu de son martyr, il y fut décapité)

sant efisio a nora.jpg

Plan de l'église à NORA :

Plan de l'église de Sant'Efisio à Nora (Pula).pdf

IS TRACCAS

(char à bœuf avec tapis, fleurs et ustensiles du quotidien)

PULA TRACCA1.jpg

Le 1er mai Saint'Efisio part de la petite église du quartier de "Stampace" dans son cocchio - char tiré par 2 magnifiques bœufs richement décorés de fleurs sur les cornes, de rubans colorés etc accompagnés par des cavaliers. Des centaines de groupes folkloriques avec des milliers de somptueux costumes traditionnels aux mille couleurs étincelantes de chaque village de l'île. Tous les fidèles veulent toucher ou mettre un bijou qui leur appartient sur le Saint pour demander une grâce, on ouvre la porte du cocchio - char afin qu'on puisse le faire, certains glissent un message en remerciement au Saint pour des vœux exaucés.

DEVANT LA PORTE DE LA PRISON

(sous l'église au 34, via di Sant'Efisio à Cagliari)

CARCERE.jpg

casefisio.jpg

Le 2 mai les cortège rejoint Pula et les ruines de Nora, c'est le point d'orgue de la fête. Nora est le lieu ou il fut martyrisé, (il fut décapité sur la plage), voir note sur mon blog du site archéologique de Nora :

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2010/05/04/nora-site-archeologique-2.html

LE PLAN DE LA CRYPTE SOUS L’ÉGLISE DE STAMPACE

(on l'appelle la prison)

plan de la prison.jpg

LA PRISON DE SANT'EFISIO SOUS L’ÉGLISE

Sant’Efisio CAGLIARI CARCERE.jpg 

L'église de Stampace a été construite au dessus d'une grotte qui se trouve à 9 mètres sous terre, dans une roche calcaire, il y était retenu prisonnier avant sa décapitation sur la plage de Nora. Le 3 mai après les offices religieux, on offre des repas aux plus pauvres dans une ambiance de fête populaire.

BITTI.jpg

Le 4 mai le cortège va revenir à Cagliari et faire le même chemin que le 1er mai mais, en sens inverse, la procession va revenir à l'église de Stampace avant minuit sans faute et Saint'Efisio reprend sa place.

L’ÉGLISE DU QUARTIER DE STAMPACE

(voila d’où sortent les bœufs et le char avec Saint Efisio)

img_0167_maxizoom.jpg

L'église à Nora :

http://sardegna.blogosfere.it/2011/05/foto-di-sardegna-la-chiesa-di-sant-efisio-a-nora-pula.html

LES COSTUMES TRADITIONNELS DE CAGLIARI

601654_458481280903637_146063570_n.jpg

Photos :

file:///C:/Users/ORNELLA/Downloads/2014_sant_efisio_allegato_numeri.pdf

JOUEURS DE LAUNEDDAS

(le plus vieil instrument traditionnel de la Méditerranée en Sardaigne)

LAUNEDDASA.jpg

Traduction des vœux en sarde ci-dessous :

Je souhaite une grande et belle fête à tous les Sardes, que Sant'Efisio accompagne la Sardaigne et fasse qu'elle soit toujours cette belle et merveilleuse île qui est et seras toujours dans nos cœurs. Qu'il tende une main aussi à tous les émigrés qui sont loin de leur terre tant aimée, et que plus jamais personne n'ait à quitter sa terre, sa famille, ses amis enfin ses racines.

01-cagliari-sant-efisio_941-705_resize.jpg

Bona e Bella Festa de Sant'Efisiu a tottu is Sardusu,

Chi s'accumpangidi e fazzada chi sa Sardegna,

Sia sempri cussa bella isola chi s'arregodausu,

E ghettidi un'ogu a tottu is emigrausu,

Chi funti attesu de sa terra amada,

E chi nisciunusu no deppada lassai sa terra sua.

 

23/02/2014

La Sartiglia en Sardaigne : les plus anciennes joutes équestres médiévales en Europe

sartiglia affiche.jpg

Merveilleuse et unique manifestation qui va se dérouler le dimanche 2 mars et le mardi 4 mars 2014 journée de mardi gras. Elle se prénomme la "SARTIGLIA" et a lieu dans la ville de ORISTANO, il est le Carnaval le plus spectaculaire, le plus ancien dans les traditions ancestrales qu'on découvre en Sardaigne.

CERTAINS MASQUES TRADITIONNELS DU CARNAVAL

(dont SU COMPONIDORI, SU CARRASEGARE - LE CARNAVAL)

CARNEVALE.jpg

La Sartiglia est un jeux de joutes équestres depuis l'antiquité qui a lieu pendant les fêtes de Carnaval, il semblerait qu'elles datent du temps des croisades, quand les chrétiens apprirent à diriger les chevaux en voyant leurs ennemis sarrasins faire de même. Ils portèrent alors cette pratique en Europe, à Oristano elle représentait l'ancien "Judicat d'Arborea" au début des années 1300. La manifestation était une course avec une bague suspendue sur le parcours emprunté par les cavaliers qui devaient l'emporter avec l’épée, elle se trouve à la hauteur d'un homme à cheval.

LE MASQUE DU COMPONIDORI DU DIMANCHE

(de la Confrérie des Paysans)

La maschera del Componidori del Gremio dei contadini.jpg

Cette manifestation est bien une course à la bague (étoile en argent), mais elle a aussi une très forte signification mystique pour les peuples du bassin Méditerranéen avec un "ancien rite agraire", lors de cette occasion ils demandaient aux Dieux, la fertilité de la terre ainsi que l'abondance des récoltes.

MURALES A TINNURA

sartiglia Murales a Tinnura nella parte dedicata a Oristano....jpg 

Elle est mentionnée pour la première fois dans des documents qui remonteraient à 1547, on y parle de spectacles organisés en l'honneur de l'Empereur Carlo V, des jeux d'adresse, d’épées de lances, des chevaux lancés au galop avec leurs cavaliers pour essayer d'emporter avec l'épée les bagues, actuellement c'est une étoile percée en son milieu. En tout cas de tout temps ce fut et c'est toujours un spectacle époustouflant, j'en garde un merveilleux souvenir lorsque j'y ait assistée pour la première fois.

MAGNIFIQUES AMAZONES DANS LE CORTÈGE

ORISTANO AMAZONES SARTIGLIA.JPG

Site Internet de la Sartiglia à ORISTANO :

http://www.sartiglia.info/

H.jpg

La "SARTIGLIA" se compose de quatre phases importantes :

  1. L'habillage de SU COMPONIDORI,
  2. La course à l'étoile d'argent,
  3. LES PARIGLIE (courses de chevaux et acrobaties,
  4. SU COMPONIDORI ôte son costume et clôt la manifestation.

LE CAVALIER DOIT PRENDRE L’ÉTOILE AVEC SON ÉPÉE

(il faut que les cavaliers soient vraiment adroits)

A1.jpg

Les Componidori sont deux, un le dimanche et un le mardi, chacun va choisir ses 2 cavaliers qui vont l'assister toute la journée qu'on appelle "SU SEGUNDU E SU TERZU - le deuxième et le troisième".

ASSOCIATION DES CAVALIERS DE ORISTANO

A3.jpg

Ils sont officiellement présentés à la foule le 2 février jour de "LA CANDELORA" qui donne le départ au carnaval à ORISTANO. Une fois les célébrations religieuses finies, les Présidents des "GREMI DEI CONTADINI ET DE FALEGNAMI" vont remettre les cierges bénis avec les rubans colorés aux cavaliers. Ce sont les Gremi qui choisissent les Componidorisi parmi beaucoup de cavaliers qui se présentent, les rubans rouges vont à celui qui officiera le dimanche et celui avec les rubans roses et bleus à celui du mardi.

MAGNIFIQUES CAVALIERS ET CHEVAUX LORS DU DÉFILÉ

1502327_436867133108707_1904408708_o.jpg

Le matin de la course "SU COMPONIDORI" qui est le chef de la course, après s’être rendu aux écuries afin d'y saluer ses amis ainsi que tous les cavaliers (120) qui vont participer à la course. Il se rend ensuite à la maison du Président du "GREMIO DEI CONTADINI" le dimanche 2 mars (les 2 Confréries des paysans et des menuisiers) et le mardi 4 mars celui du "GREMIO DEI FALEGNAMI". Il y à aussi deux masques différents  pour les deux journées, celui couleur terre est pour la course du dimanche, le plus clair est pour la journée du mardi.

MASQUE DU COMPONIDORI DU MARDI

(de la Confrérie des Menuisiers)

A1.jpg

Puis il se rend en cortège habillé d'un pantalon couleur miel serrée et de grandes bottes en cuir, aux sons des tambours et des clairons qui ouvrent la marche avec les femmes en costume de la ville de ORISTANO, elles portent des corbeilles avec les anciens habits ainsi que le haut de forme, le voile, les gants blancs, les camélias et divers autres objets que va revêtir Su Componidori jalousement gardés par les Confréries. Elles gardent aussi les "ÉPÉES" et les "STOCCU - LANCES" qui serviront à Su Componidori lors des courses.

GREMIO DEI CONTADINI - CONFRÉRIE DES PAYSANS

GREMIO DEI FALEGNAMI - CONFRÉRIE DES MENUISIERS 

   

La première phase très importante et émouvante de la manifestation commence à midi par le "Rite" de "L'HABILLAGE. Je dis rite car, chaque geste est considéré comme sacré et important afin que se fasse la transformation de l'homme en cavalier divin, il est rendu solennel par les sons des tambours et clairons qui sonnent le "PASSO DE SU COMPONIDORI - le pas du Componidori".

LES FEMMES EN COSTUME TRADITIONNEL DE ORISTANO

APPORTENT LES HABITS DE SU COMPONIDORI

Sartiglia007a.jpg

Le cavalier qu'on appelle "SU COMPONIDORI - Chef de la Course" est aidé à monter sur une grande table en bois qu'on appelle "SA MESITTA" transformé en autel avec des fleurs et diverses décorations et s'asseoir sur une chaise, il n'as pas le droit de toucher aux habits non plus.

UN TIMBRE EN L'HONNEUR DE LA FÊTE

(ANNÉE 2010)

oristano sartiglia1.jpg

A partir du moment ou il montera sur la table, il ne remettra plus les pieds par terre jusqu'à la fin de la journée une fois la course terminée et qu'on lui enlèvera son masque et ses habits. Si jamais il devait mettre pied à terre ce serait le signe d'un mauvais présage pour la ville et ses habitants, il perdrait alors son statut de "DIVINITÉ" et sa sacralité juste en touchant terre.

LE COMPONIDORI AVEC SU STOCCU -LA LANCE

431083_116337718494985_773745975_n.jpg

D'habiles jeunes femmes habillées du magnifique costume traditionnel d'Oristano qu'on appelle "MASSAIEDDAS", avec l'aide d'une femme plus experte qu'on appelle "SA MASSAIA MANNA" elles vont aider à l'habillage de celui qui va devenir "SU COMPONIDORI". Ce rituel se déroule dans le silence absolu alterné par des roulements de tambours à chaque étape, les tambours sont ceux du "Groupe Tambourini et Trombettieri de ORISTANO".

Les femmes en costume vont lui passer d'abord la chemise blanche en lin aux manches bouffantes, elles vont lui lier les deux fameux rubans sur chaque manche de couleurs différentes comme je vous ait expliqué, certaines pièces viennent cousues directement sur lui. Puis on va lui lui mettre le "COIETTO" qui est un trois-quart en peau sans manches qui le couvre des épaules aux genoux, il retombe sur ses jambes comme le tablier d'un artisan, sur ses hanches un large ceinturon en peau.

LES DEUX HABITS ANCIENS DES DEUX CONFRÉRIES

(à gauche celui du mardi et à droite celui du dimanche )

F.jpg

La dernière phase est celle de la pose du masque androgyne, mi-homme, mi-femme, mi-Dieu sur son visage, puis le voile brodé qui va lui recouvrir la tète entièrement, le front et le cou, on lui pose alors un haut de forme noir qui est retenu avec un ruban vert comme son sceptre, enfin on lui épingle sur le voile un camélia qui termine son habillage.

UNE PARTIE DES HABITS DE SU COMPONIDORI

sartiglia 6.jpg

ORISTANO Le parti fondamentali dell'abito del Componidori.jpg

Ça y est il est enfin devenu le Componidori, on va lui amener son cheval près de la table, il va monter dessus en prenant "SA PIPPIA DE MAIU - sorte de sceptre sacré fait de violettes des deux cotés" il va bénir la foule en signe de bon augure et de réconciliation avec la nature qui après l'hiver, redonne aux hommes de bonne volonté ses fruits les plus beaux en quantité.

LE COMPONIDORI EST PRÊT IL BÉNIT LE PUBLIC 

Il momento tanto atteso è ormai arrivato..jpg

Il se rend alors en cortège à l'endroit ou va se dérouler la course à l'étoile sous les applaudissements et les cris de joie de la foule nombreuse. Après avoir ouvert officiellement la course en croisant son épée avec "SU PRIMU E SU SEGUNDU - le premier et le second" par trois fois en tournant sous l'étoile, il va affronter en premier la course à l'étoile et c'est lui aussi qui feras la dernière course qui clôturera la fête.

L'INCROCIO

LE CROISEMENT DES ÉPÉES

incrocio.jpg

A partir de ce moment c'est lui qui va choisir les cavaliers qui vont pouvoir participer et avoir l'honneur d'essayer d'emporter l'étoile avec l'épée. L'année dernière, la Confrérie des Paysans réussit à prendre "15 étoiles" avec Su Componidori Giorgio SANNA, et la Confrérie des Menuisiers "26 étoiles" Su Componidori était une splendide amazone qui a fait honneur aux femmes (comme les deux autres femmes des années 1973 et 2010), Valentina UDA troisième femme à avoir été choisie pour être SU COMPONIDORI je suis très fière d'être Sarde.

DONNE E SARTIGLIA - FEMMES ET SARTIGLIA

La Sartiglia était depuis toujours réservée aux "Maschi - garçons", la "première femme" à avoir eu l'immense honneur et la joie d'être "SU COMPONIDORI" était "Annadina COZZOLI le 4 mars 1973", jeune fille de 24 ans elle gagna cette année la "LA STELLA D'ORO - L'ETOILE D'OR", elle réussit à prendre 2 fois l'étoile, une fois avec L’ÉPÉE et une fois avec le STOCCU - la lance en bois, chose assez  rare.

Pour la deuxième femme il aura fallu attendre 37 longues années, avant de voir en 2010 "Elisabetta SECHI" 28 ans à son tour être "SU COMPONIDORI" elle y remporta "23 étoiles".

g.JPG

Et puis l'année dernière en 2013, ce fut au tour de "Valentina UDA" 40 ans de devenir à son tour "SU COMPONIDORI", elle y remporta  "26 étoiles".

L'année prochaine en 2015, cela fera "550 années" qu'on fête La Sartiglia et seulement 3 femmes ont étés choisies. En 2014 ce sera une quatrième femme, "Emanuela COLOMBINO" 39 ans à devenir "SU COMPONIDORI", ça avance, ça avance... bonne chance à elle.

SU COMPONIDORI VALENTINA UDA

(avec SU SEGUNDU ET SU TERZU en 2013)

Valentina Uda Sartiglia 2013.jpg 1.jpg 

Les courses terminées, il revient à nouveau au Compodinori d'essayer à nouveau de remporter l'étoile mais cette fois avec "SU STOCCU - la lance en bois" qu'il passera ensuite aussi à ses deux assistants. Les courses sur le parcours de la cathédrale vont être clôturés avec une autre étape qui montre son courage et sa grande habilité sur le cheval, elle s'appelle "S'ARREMADA".

S'ARREMADA DE FURIO TOCCO EN 2008

(les photos sur la note source web)

SA REMADA Furio Tocco.... 2008.jpg

Le Componidori va alors lancer son cheval au très grand galop tout au long du parcours mais il sera alors complètement allongé sur le dos, ne faisant qu'un avec son cheval et bénissant la foule en délire qui l'acclame avec son sceptre sacré : SA PIPPIA DE MAIU. Ils vont scruter chaque mouvement qu'il fera et feront les comparaisons avec les années précédentes.

SA PIPPIA DE MAIU DE VALENTINA UDA EN 2013

(sorte de sceptre sacré fait de violettes pour bénir la foule)

Valentina Uda Sartiglia 2013.jpg3.jpg

C'est là que l'ont va pouvoir s’extasier en regardant le magnifique spectacle que vont exécuter les fiers cavaliers sur leurs superbes montures, les "PARIGLIE". Par groupe de deux ou trois  cavaliers, debout sur leur cheval il vont montrer tout leur courage et leur bravoure (qui font parfois frémir le public) en s’exhibant dans de spectaculaires acrobaties sur les chevaux au galop. Ils vont montrer la maîtrise du cheval car en effet il faut arriver à synchroniser les chevaux, savoir les tenir unis ensemble à la même vitesse, il faut de l'adresse mais aussi un brin de chance soit avec eux mais ce sont des cavaliers fiers qui veulent donner le meilleur d'eux-mêmes.

LES PARIGLIE - LES JOUTES 

Puis il reviendra au même endroit ou il a été habillé pour qu'on l'aide à nouveau à se déshabiller, cette fois la fête est vraiment finie. Le masque lui sera retiré en dernier, il sera très ému en se disant qu'il vient de réaliser son rêve de toute une vie "avoir eu la chance d'avoir été SU COMPONIDORI". C'est le rêve qu'ont les ORISTANESI depuis tout petits, pouvoir devenir un jour SU COMPONIDORI, ils s’entraînent entre copains en se disant quand je serais grand c'est moi qui serait à sa place.

IL NE FAUT PAS QU'IL METTE PIED A TERRE

sartiglia 7.jpg

Une fois déshabillé il pourras enfin... boire, tout le monde voudra le féliciter et trinquer avec la Vernaccia di Oristano et manger les gâteaux traditionnels enfin un bon repas gastronomique les réuniras tous jusqu'au bout de la nuit. Il redeviendra alors l'homme qu'il était avant, car au moment même ou le mystérieux masque lui aura été posé sur son visage qu'il sera alors SU COMPONIDORI. Les moments très émouvants sont : la mise du masque, lorsqu'il monte sur son cheval une fois habillé et lorsque à la fin de la journée on lui enlèveras son masque.

BANDE ANNONCE DE LA SARTIGLIA DU 2 AU 4 MARS 2014


Voir ma note de 2009 sur cette manifestation vous y verrez les vidéos du rite de l'habillage en détail avec toutes les phases :

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2009/05/03/sa-sartiglia-oristano.html

LES COSTUMES TRADITIONNELS MAGNIFIQUES DE ORISTANO

sartiglia Su componidori.jpg

Les magnifiques chevaux richement décorés qui courent dans cette course, sont de la race Anglo-Arabe-Sarde, ils sont les plus demandés par les cavaliers qui sont prêts à tous les sacrifices pour avoir les meilleurs exemplaires. Ils sont très fiers de s’élancer dans cette course effrénée (les propriétaires prennent énormément soin de leurs chevaux) afin de prendre "LA STELLA" l'étoile, car plus on prend d'étoiles et plus ce seras un bon augure pour les récoltes, pour la ville et ses habitants.

525814_425883560763354_531898428_n.jpg

Voir ma note sur les chevaux sarde :

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2010/06/24/les-chevaux-en-sardaigne.html 

Au terme de la course des PARIGLIE vers 18 h 30, le cortège se reforme et le défilé des chevaux et cavaliers signe la fin de la course. Le cortège toujours au son des tambours retourne à la maison ou a été habillé Su Componidori afin qu'on le déshabille, une fois enlevé le haut de forme et le voile blanc avec un extraordinaire roulement de tambours, cela signe l'instant ou on lui enlève le masque. Puis les Confréries, les cavaliers, sa famille, ses amis et toutes les personnes qui le souhaitent viennent le saluer le féliciter et la longue journée de la "SARTIGLIA" prend fin et on se souhaite à "ATTRUS ANNUS", à l'année prochaine.

A.JPG

Je vous souhaite à tous une très belle fête et beaucoup d'étoiles ainsi que beaucoup de bons souhaits aux COMPONIDORISI, à tous les cavaliers, aux Confréries ainsi qu'aux ORISTANESI (habitants de ORISTANO), à tous les Sardes et à toutes les personnes qui participeront à cette très belle fête.

RÉSULTATS POUR L’ANNÉE 2014 :

http://www.sartiglia.info/magazine/2014/03/pioggia-e-grandine-la-sartiglia-dei-falegnami-26-stelle-e-spettacolo-interrotto

Pluie et grêle hélas lors de la fête cette année comme l'année dernière d'ailleurs, vous pourrez avoir des informations sur le site en haut.

LA SARTIGLIA DU MARDI 4 MARS 2014

(on voit très bien les cavaliers prendre les étoiles, exceptionnel)

Je vous souhaite que tout aille bien et que vous rentriez tous sains et saufs sans problèmes car, parfois il y a des chutes avec des blessés, J'espère aussi que vous aurez un temps merveilleux car, il faut savoir que l'on fête La Sartiglia par tous les temps sauf si vraiment ça met en danger les cavaliers et leurs chevaux on met fin à la course. 

Bona festa a tottusu e chi Deusu s'accumpangidi 

(bonne fête à tous et que Dieu vous accompagne).

SA COMPONIDORA ELISABETTA SECHI EN 2010

SARDA FIERA.jpg

BONA SARTIGLIA A TOTTUSU

E A ATTRUS ANNUSU

31/01/2014

Faccisi de Feminas Sardas - Visages de Femmes Sardes

AAA.JPG

La Sardaigne est un grand et magnifique musée à ciel ouvert, une terre faite de pierres, de domus de janas - maisons de fées, de Nuraghes, de menhirs, de fées mais aussi de sorcières, de légendes et de mystères, de mites et de  traditions millénaires. La plus belle déesse mère jamais trouvée en Sardaigne :"La DEA MADRE" qui a été retrouvée à SENORBI se trouve exposée au Musée de Cagliari. Petite idole de la période Pré-nuragique qui représente la plus importante divinité féminine appelée aussi "Mater Meditterranea".

dea_madre_senorbi_originale.jpg

En attendant ma prochaine note, je vais vous montrer quelques "Visages de Feminas Sardas, des Visages de Femmes Sardes" dans leurs beaux costumes traditionnels. Elles sont fortes, indépendantes, orgueilleuses, tenaces... ce sont ces femmes sardes qui ont construit lors des différentes époques la destinée de cette si belle et sauvage terre. D'ailleurs, la femme en Sardaigne a toujours eu un rôle principal et respectée dans la société, en se trouvant au centre de chaque communauté, elle a ouvrée aussi bien pour sa terre que pour sa famille.

Voici un Murales qui se trouve à Nuoro sur la Via Roma n° 47, il représente la prise de position de la femme sarde sur la condition féminine dans le Moyen-Age en Sardaigne. Elle est habillée avec son habit journalier traditionnel pour montrer que c'est en tant que "Feminas Sardas - Femme Sarde qu'elle revendique sa place dans la société et dans la famille. Quelqu'un qui œuvra pour les droits des femmes en Sardaigne fut Eleonora d'Arborea reine sarde et féministe.

Site Internet du dictionnaire sarde, certains mots il ne les trouve pas :

http://www.ditzionariu.org/home.asp

LA GIUDICESSA ELEONORA D'ARBOREA

(statue à Oristano)

eleonor.jpg

Eleonora d'Arborea (1347 - 1404), Reine del Giudicato di Arborea en Sardaigne, première féministe de l'île était une meneuse de la résistance contre les Espagnols au cours de la moitiè du XIVème siècle. Héritière de la "Giudicatura d'Arborea dans la région de Oristano", elle est encore de nos jours l'un des symboles de l’indépendance et de l'identité sarde. Femme d'action, elle est aussi à l'initiative de "SA CARTA DE LOGU", un code de lois écrit en langue sarde au XIVème siècle et qui organise les différents aspects de la vie en Sardaigne jusqu'au XIXème siècle. Elle garantit les droits civils et humains, le droit à la propriété et à la succession, mais en tant que femme son action majeure concerne leurs droits : pour la première fois, une "Constitution leur reconnait des droits". La copie la plus ancienne de "La Carta de Logu" est conservée à la Bibliothèque Universitaire de Cagliari.

Site Internet ou voir les Murales (fresques) dans toute la Sardaigne :

http://www.trompe-l-oeil.info/Trompeloeil/fresques_murales_sardaigne.htm

Le texte indique ce qui suit :

Feminas sardas, sennus istracas de fagher galu sas teracas,

Femmes sardes, nous sommes fatiguées d'être encore des servantes.

(quelqu'un m'a traduit, divers dialectes dans l'île)  

A PRESTU

 

30/09/2013

Polyphonies Sardes - Chants Laïques Profanes et Sacrées à Marseille (13)

AJO   cuncordu e tenore orosei.jpg

Le président de "l'Association des Sardes et Amis de la Sardaigne AJO" qui se trouve à Istres, m'a fait parvenir l'affiche de cette manifestation qui va avoir lieu à Marseille.

"Association des Sardes et Amis de la Sardaigne AJO"

Maison des Association

Chemin des Tartugues

13800 ISTRES

Site Facebook : ajo asas

Site Internet : www.ajo-sardaigne.fr 

OROSEI 2.jpg

Marseille reçoit les "Polyphonies sardes profanes et sacrées", le groupe "CUNCORDU E TENORE DI OROSEI" le vendredi 4 octobre 2013 à 20 h 30 à :

La Cité de la Musique - Auditorium

4, rue Bernard du Bois

13001 MARSEILLE 

Vont se produire :

  • Massimo ROYCH (Voche)
  • Mario SIOTTO (Bassu)
  • Gian Nicola APPEDDU (Contra)
  • Piero PALA (Mesuvoche)
  • Tonino CARTA (Voche)

COSTUME TRADITIONNEL DE OROSEI

OROSEI 3.jpg

Le Chant sarde constitue l'une des expressions polyphoniques les plus populaires de la Méditerranée. Omniprésent, il peuple la liturgie autant qu'il rythme les fêtes paysannes, aux confins du profane et du sacré. Cuncordu et Tenore di Orosei est reconnu comme l'un des groupes les plus représentatifs de cet art vocal sarde car il est le seul à exceller à la fois dans le chant sacré (a Cuncordu) et dans le chant profane (a Tenore). Le chant s'exprime par une voix de gorge tendue qui donne un cachet vibrant aux deux parties d'harmonie : contre-chant et basse. cette technique n'existe nulle part ailleurs dans le monde sauf... en Mongolie !

PANORAMA DE OROSEI

orosei citta.jpg

L'émotion, à l'écoute de ces polyphonies, est simple et forte comme ces hommes qui savent si bien la faire partager à leur public, toucher au creux de l'âme.

COSTUME OROSEI (jupe)

OROSEI GONNA.jpg

Le répertoire sacré est puisé dans la tradition religieuse transmise par les confréries. Cuncordu et Tenore di Orosei propose entre autres, des chants sublimes de la semaine sainte, période majeure du répertoire de la Confrérie de Santa Croce.  

J'espère vous serez nombreux à venir les écouter,

en voici un petit aperçu dans cette vidéo.

A prestu...

 

03/08/2013

45° édition de Sa Coia Maurreddina (mariage traditionnel) 2013 à Santadi

SANTADI SA COIA MAUREDDINA.jpg

Voici une autre très belle fête traditionnelle qui est célébrée depuis 1968 à Santadi, on y célèbre un mariage qu'on appelle "Sa Coia Maureddina - Matrimonio Mauritano", (le mariage Mauritanien). Cette année sera la première année ou le mariage aura lieu l'après-midi Les préparatifs ont commencé quelques jours avant mais le mariage en lui-même aura lieu le dimanche 4 août 2013.

GROUPE FOLKLORIQUE DE SANTADI

santadi1.jpg

http://www.prolocosantadi.it/?p=12 

Un jeune couple va s'unir religieusement dans la pure ancienne tradition agro-pastorale Sarde en portant les costumes traditionnels qu'on appelle "Is Maurreddus" comme on appelait les habitants de la région en référence à un peuple de nomades Mauritanien qui serait entré en contact avec la Sardaigne dans la première moitié du premier millénaire après J.C.

HABIT TRADITIONNEL DE MARIEE

ABITO FESTA TEULADA.jpg  

Différentes manifestations ont déjà eu lieu depuis le 30 juillet, l'exposition des habits traditionnels des mariages en Sardaigne jusqu'au 4 août 2013. Le vendredi 2 août à partir de 19 h, dans la cour du musée archéologique fera étape la deuxième édition de l'exposition itinérante de poésie en vélo qui traverse l'île sur deux roues avec le programme et toutes les étapes.

COSTUME SANTADI

(source Internet forum)

MAURITANO FORUM.jpg 

Site Internet ou vous pourrez découvrir ce Tour BICINURAGICA :

http://bicinuragica.net/

bici nuragica 2013 2ème édition.jpg

A 21 h 30 la projection d'un film qui a été retrouvé, il s'agit premier long metrage tourné en Sardaigne en 1922 qui s'appelait "Cainà ou l'Ile et le Continent de Gennaro RIGHELLI, je ne le connais pas je le regarderais plus tard je vous mets le lien. Puis en fin de soirée de la musique comme le samedi 3 août qui verras un voyage musical "Limbas, Llenguas, lengas".

Film Cainà sur YouTube :

http://youtu.be/_z67bE_4FV0

ALLIANCES SARDE

fedi-sarde.jpg

Dimanche matin à 10 h, on verra des artisans qui seront la pour faire connaître la gastronomie, les vins et alcools de la Sardaigne. On y verras aussi l'artisanat Sarde très important, la confection de produits régionaux que vous pourrez déguster, comme par exemple le pain des mariés "Su Pani Pintau" qu'on offre aussi aux invités et qui est toujours présent lors des mariages. Ils seront aussi bien "bons" que "beaux" avec les typiques dolci Sardi - gâteaux traditionnels, voir note de mon blog ci-dessous :

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2012/09/09/gateaux-traditionnels-sardes.html

SU PANI PINTAU - PAIN DES MARIES

a pane 1.jpg

UN MARIAGE A SANTADI

MATRI MAURIT.jpg

Toujours le dimanche à 10 h 30 aura lieu le Festival "Sonus de coia dal mondo", Sons de mariages du Monde avec la participation de groupes folkloriques venant de diverses parties du Monde.

SU BALLU DE SA SPOSA - LE BAL DE LA MARIEE

Groupe Folklorique de SANTADI

(vers la fin vous y verrez le rite de la bénédiction des mariés) 

 

Puis à 16 heures à la "Casa Museo sa Domu Antiga", la maison musée la maison ancienne aura lieu l'habillage des futurs mariés, ensuite à 17 heures on verras le magnifique défilé du cortège nuptial en costumes traditionnels.

121_001.jpg

On y verras les "Traccas" les fameux chars à boeufs ornés de fleurs, d'épis de blé, des branches de myrthe, des arazzi - tapis, etc avec les femmes, hommes et enfants assis en costume traditionnels comme pour le défilé de Sant'Efisio à Cagliari le 1er mai.

Comment venir à Santadi :

http://goo.gl/maps/SybDS

HABIT TRADITIONNEL DE MARIEE

DE SETTIMO SAN PIETRO

ABITO SPOSA SETTIMO ST PIETRO1.jpg

Une Traccas accompagnera la future mariée avec ses parents et ses témoins, et une autre pour le futur marié et sa famille avec ses témoins. Les deux familles et invités (ceux qui le peuvent) seront eux aussi habillés en costume traditionnel.

COUPLE

(je ne sait pas d'où ils sont originaires) 

DSCN9980.jpg

Il y aura aussi une trenataine de groupes folkloriques venus de toute l'île, des musiciens de Launeddas et autres instruments traditionnels, ainsi que des cavaliers habillés aussi en costume traditionnel sur leurs magnifiques chevaux décorés pour l'occasion.

TRACCAS A PULA A SANT'EFISIO 2013

PULA TRACCA1.jpg

Sur le parvis de l'église de San Nicolo, verra célébré le mariage lors de la messe sous les yeux du village, la cérémonie sera accompagné par le rite de "Sa Gratzia" qui est le rite de l'eau (bénédiction que font les mères aux jeunes mariés). Les époux agénouilles sur un coussin blanc, d'abord la mère de la mariée fait un signe de croix  avec un verre d'eau, elle bénit d'abord sa fille à laquelle elle fera boire l'eau puis à son gendre, la mère du marié fera le même rituel à son fils et sa belle-fille.

TRACCAS A PULA A SANT'EFISIO 2013

 PULA TRACCA.jpg

Ensuite vient le moment le plus important de la cérémonie, la mère de la mariée puis celle du marié parsèment la tète des époux avec "Sa Gratzia", elles bénissent avec des grains de blé, pétales de fleurs, du sel et de la monnaie qui sont synonymes d'abondance, bonheur, richesse et sagesse.

COUPLE DE JEUNES MARIES AVEC LA CHAINE

(QUARTU SANT'ELENA)

QUARTU ST ELENA COSTUME.jpg

Site Internet ou vous pourrez admirer cette manifestation exceptionnelle et émouvante :

http://www.paradisola.it/foto-sardegna/eventi/matrimonio-mauritano-santadi/2012/matrimonio-mauritano-2012-32338

SA GRATZIA

(bénédiction jeunes mariés, source Elisabetta Loi,

lorsque j'étais petite nous allions ramasser les pièces et bonbons à Burcei)

7.jpg 

Après cette cérémonie aura lieu "Su Cumbidu" le vin d'honneur avec les époux qui vont couper le gâteau, puis la fête va continuer avec des chants et danses et les félicitations de la famille et amis mais aussi de tous les villageois témoins de leurs voeux.

LORS DE MON MARIAGE EN FRANCE

(ma mère a respecté la tradition sarde de s'arazzia)

OK.jpg

A 21 heures 30 aura lieu la célèbre émission "Sardegna Canta - Sardaigne Chante" de la Tv Sarde Vidéolina présentée par Ambra Pintore et Ottavio Nieddu. C'est une magnifique émission qui est très suivie et aimée dans toute la Sardaigne, elle montre les traditions de la Sardaigne, avec des chants, danses de différents artistes et groupes folkloriques. J'ai eu la chance d'assister à celle de 2004 qui avait lieu à Burcei, ce fut une très belle fête j'ai d'ailleurs le dvd.

COUPLE DE CAGLIARI

IMG_0113.jpg

Site Internet de la TV Sarde ou vous pourrez voir en direct les émissions mais aussi des émissions anciennes :

http://www.videolina.it/programmi/spettacolo/sardegnacanta.html

RECONSTITUTION D'UN COUPLE DE JEUNES MARIES D'ANTAN

(j'ai pris cette photo dans un magasin de robes de mariées

 in via Eligio Porcu à Quartu Sant'Elena) 

COUPLE DE JEUNE MARIES A CHEVAL OK 2.jpg

 

QUARTU ST ELENA.jpg

Il y aura en septembre 2013 comme depuis 1960, un autre mariage traditionnel, lors de ce mariage (je ne sait pas si cela se fait aussi à Santadi), mais à la fin de la cérémonie religieuse le marié met à son petit doigt de la main l'anneau d'une chaîne qui, entoure la taille de la mariée qui était le signe du lien du mariage entre eux comme dans l'antiquité, voir la photo.

COUPLE DE MARIES AVEC LA CHAINE

maries.jpg 

C'est la "Coia Antiga in Ceraxiusu - Antico Sposalizio a Selargius", la célébration du mariage se fait en langue sarda-campidanese une fois la cérémonie terminée les jeunes mariés accompagnés par des chants religieux en langue sarde, se dirigent vers l'autel signer les registres et écrivent sur un parchemin, leurs voeux de mariage. Ce parchemin viendra gardé sous clé pendant 25 ans dans l'église de San Giuliano avant qu'il ne soit ouvert à nouveau lors du renouvellement des voeux lors des noces d'argent.

VOUS Y VERREZ LA BENEDICTION DES MARIES

(c'est un signe de prospérité, bonheur, santé et richesse)

Comment venir à Selargius :

http://goo.gl/maps/qlJS8

SA GRATZIA

(bénédiction lors du mariage traditionnel à SELARGIUS)

ARAZZIA DELLA MAMMA.jpg  

Je vous souhaite, à tous ceux qui y seront et pourront y assister, une très belle fête et un mariage réussi mais je n'en doute pas. En tout cas je suis "Fière d'être Sarde" et de voir nos si belles traditions que les nouvelles générations continuent à se transmettre de génération en génération. Oui j'en suis très fière d'appartenir à cette Terre, je remercie toutes les personnes qui nous font suivre et vivre avec émotion toutes nos belles cérémonies, encore merci à vous tous de nous faire sentir plus proches de vous et de la Sardaigne, bonne continuation à tous. Si quelqu'un veut m'envoyer des photos de ce mariage, du rite de sa Gratzia et de costumes traditionnels, j'en serais ravie et vous remercie par avance, je les mettrais sur une autre note de mon blog, mon mail  : hubert182@orange.fr.

maries.png

"BEAUCOUP DE BONHEUR AUX JEUNES MARIES"

AUGURIUS DE BONA FORTUNA

A IS  I SPOSUSU   

C.jpg

 

25/07/2013

Arbus la Festa degli Emigrati - Fête des Emigrés 2013

ARBUS OK.jpg

En lisant comme je fais de temps en temps, "l'Unione Sarda" qui fut le premier quotidien a avoir vu le jour en 1889 en Sardaigne. Je vais parfois lire les billets des "i Sardi nel Mondo" les sardes dans le monde qui écrivent au journal.

ARBUS A.jpg

Voici le site Internet de la région qu'on appelle : l'Arburese qui est une terre aux avec un extraordinaire patrimoine naturel. Des paysages montagneux aux plages d'une exceptionnelle beauté de la "Costa Verde - Côte verte". On peut y admirer aussi les magnifiques "Dunes de Piscinas", on y voit aussi des falaises abruptes qui tombent à pic sur la mer, la végétation du maquis méditérranéen qui contraste avec la mer et le sable, j'adore.

arbus folk.jpg4.jpg

http://www.arbus-sardegna.it/

LES DUNES DE PISCINAS

PISCINAS.jpg

Voici la très belle prière de l'émigré pour tous les émigrés dans le Monde :

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2010/09/08/priere-de-l-emigrant.html

Arbus-Gonfalone1.png 

Son sous-sol riche en minerais et eau, possède un patrimoine minier très important avec les mines de Montevecchio et Ingurtosu et le Parc Géo-Historique reconnu en 1997 à Paris par l'UNESCO comme le 1er Parc d'Etat dans le monde mais vous le verrez dans la note suivante qui parle de l'importance de l'activité minière en Sardaigne :    

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2011/02/22/le-passe-minier-en-sardaigne.html).

ILS ONT FAIT DES RECHERCHES SUR L'HABIT TRADITIONNEL

(le Président de l'association et sa femme,

 ont fêté leurs 25 ans de mariage en costume traditionnel) 

arbus 2.jpg

Site du journal l'Unione Sarda, vous pouvez leur écrire l'émail est indiqué dans le site :

http://giornaleonline.unionesarda.it/US_sardi_01_lettere.asp?IDCategoria=24

J'ai appris que l'Association di Volontariato Associazione Culturale Folkloristica Sant'Antonio Arbus", preparait sa "Festa degli Emigrati" qui va avoir lieu les 9 et 10 aout 2013 recherchait des émigrés originaires de :

  • ARBUS
  • GUSPINI
  • GONNOSFANADIGA
  • PABILLONIS
  • SAN GAVINO
  • VILLACIDRO

disposés à se connecter via Internet en direct avec l'Amphithéâtre de la ville de ARBUS, ils auront l'occasion de pouvoir voir ou revoir leurs êtres chers et discuter en Sardaigne lors de cette belle "Festa dell'Emigrato" fête de l'émigré**.

** Emigré (personne qui a quitté son pays pour des raisons économiques, politiques, etc..., et qui est allé s'installer dans un autre.

COSTUME TRADITIONNEL DE ARBUS

arbus folk.jpg1.jpg 

Voici la vidéo qui explique au début que : après 7 ans de recherches, "l'Association Culturelle Folklorique Sant'Antoine Arbus" a réussi à réaliser certains habits du costume traditionnel qui étaient utilisés à Arbus en 1800. Avec ces nouveaux habits, le 9 juin 2013 à l'occasion des 25 ans de mariage de son Président Luciano et sa femme Marcella, l'association a voulu montre le mariage typique "Sa Coja" qui était célébré à Arbus, (merci à lui pour sa disponinibilté, sa gentillesse et ses magnifiques photos).

LUCIANO ET MARCELLA

(ils fetent leurs 25 ans de mariage : Noces d'Argent)

(j'aurais beaucoup aimé me marier en costume traditionnel)

MARIAGE.png

Vi auguro che l'amore ♥ e la gioia,

 che vi ha accompagnato per 25 anni,

vi unisca per infiniti altri anni,

Auguri agli sposi...

MARIAGE BALLON.jpg

Etaient présents lors de la cérémonie, les couples en habit traditionnel des groupes folkloriques de :

  • Grouppo folk Santa Maria Acquas di Sardara
  • Grouppo folk Montegranatico di Guspini
  • Grouppo folk Sant'Anastasia di Sardara
  •  Grouppo folk G.B. Tuveri Collinas
  • Grouppo folk Sant'Antonio di Arbus

Etait aussi present le "Gruppo Carri a Buoi de Is Bagadius", le groupe des Chars à Boeufs (magnifiques betes) des Célibataires avec Antonio Luigi Floris, Alessio Cancedda, Valentino Pusceddu et Antonio Pusceddu. Cette manifestation a lieu afin que nos "Us et Coutumes Traditionnels" restent vivants dans toutes les mémoires.

Très belle vidéo de la cérémonie : http://youtu.be/a1IGVzWXB-U

CARRU A BOISI - CHAR A BOEUFS (arrivée à l'église)

CARRO A BUOIO.jpg

Vous pouvez entrer en contact avec l'Association à l'adresse suivante :

mail-folklorearbus@libero.it

L'Association réalise depuis quelques années, des connexions avec quelques émigrés et "Circoli sardi", des associations ou se retrouvent les sardes émigrés et amis de la Sardaigne comme il en existe en Italie mais aussi de par le monde.

GROUPE DE L'ASSOCIATION FOLKLORIQUE

SANT'ANTONIO ARBUS

arbus folk 2.jpg

Un journal existait et existe encore, je le reçois d'ailleurs depuis 2006 (depuis que ma mère est décédée je me suis inscrite). Il était envoyé tous les mois avec des nouvelles de la Sardaigne, sur les nouvelles lois, les adresses des associations, des poésies que les gens envoyaient, des demandes de renseignements, c'est un lien avec notre belle île.

Comment venir à ARBUS :

http://goo.gl/maps/8NC4G

LA TOUR DES CORSAIRES ARBUS

torredeicorsari ARBUS.jpg  

Le village touristique de la "Torre dei Corsari" la Tour des Corsaires dans la localité de Arbus, doit son nom à la tour qui s'appelle Flumentorgiu. Elle fut construite par les Espagnols au XVIIème siècle afin de surveiller et se protéger des invasions Sarrasines. Le lieu est apprécié aussi bien par les amateurs d'espaces naturels et par la beauté des paysages environnants, mais aussi par les amateurs de surf et windsurf car le mistral y souffle très fort. 

Site Internet del "Messaggero Sardo", le Messager Sarde :

http://www.ilmessaggerosardo.com/

Je vous souhaite à tous une

"Bonne Fête des Emigrés"

et un bon séjour dans notre île merveilleuse.

A prestu...

 

P.S. : Vous pourrez assister au direct depuis ce Site : Ass.Cult. Folk. Sant'Antonio Arbus Tv. ou depuis cette adresse : http://www.ustream.tv/broadcasterpage/13778021 

 

17/05/2013

Le passé minier en Sardaigne (remise à jour d'archives)

mines en sardaigne

La Sardaigne possède un passé minier très important, il faisait partie de l'activité principale économique de l'île. On peut apercevoir divers vestiges assez importants dans divers endroits de l'île certains sont ouverts à la visite, le sous-sol renfermait du charbon, plomb, zinc, cuivre, talc, or, argent, obsidienne etc.

CARTE AVEC L'EMPLACEMENT DES BATIMENTS ET PUITS 

DE MONTEPONI (Carbonia-Iglesias)

mines en sardaigne,porto flavia,montevecchio,ingurtosu,mines à burcei.

Voici le site Internet ou vous pourrez regarder les sites miniers en Sardaigne avec les explications en cliquant sur la carte interactive : 

http://www.retidelparco.it/it/risorse_interne.php

mines en sardaigne

L'UNESCO reconnaît officiellement le Parc Géo-Historique ainsi que l'environnement minier en Sardaigne. Il a été le premier Parc d'Etat dans le monde du réseau mondial des Géosites-Géoparcs voici le site web. 

http://www.europeangeoparks.org/isite/page/103,1,0.asp?mu=1&cmu=6&thID=0

mines en sardaigne,porto flavia,montevecchio,ingurtosu,mines à burcei.

L'activité minière était dejà pratiquée par les Romains, les Pisans, les Espagnols, les Phéniciens au XIXe siècle. Dans le sous-sol sarde, des milliers de kilomètres de galeries souterraines sont encore visibles.

ECOLE DES MINES A IGLESIAS

mines en sardaigne,porto flavia,montevecchio,ingurtosu,mines à burcei.

Les traces du travail des mineurs sont encore visibles et ont profondément marqué le territoire. Quelques unes sont ouvertes au public pour montrer les travail effectuée par les mineurs, d'autres sont en attente de révalorisation.

mines en sardaigne 

Par exemple dans le "SULCIS" il est possible de visiter les galeries de "CARBONE" charbon fossile qui étaient la principale activité de la zone, on donna le nom à la Province qui s'appelle CARBONIA. Il y en avait même dans le village de naissance à mon père à "BURCEI" qu'on appelait les "MINIERE DE RIO OLLASTU".

LA GALERIE HENRY A BUGGERRU

Il y en avait cinq, qui en 1888 étaient prospectées par un Ingénieur Français "Leon Goüin". Il a constituée à PARIS la "Société Des Mines Du Riu S'Ollastu". Voici les noms des mines avec le site ou vous pourrez connaître leur emplacement et l'histoire de celles de BURCEI, mais aussi de toutes les nombreuses mines de l'ïle :

  • S'ARCILLONI
  • SERRA S'ILIXI
  • TUVIOIS
  • TACCONIS
  •  NICOLA SECCI 

mines en sardaigne,porto flavia,montevecchio,ingurtosu,mines à burcei.

Voici un site sur toutes les miniéres :

http://www.minieredisardegna.it/CatMin.php?CA=8 

BOUES ROUGES DE LA MINIERE MONTEPONI (Iglesias)

mines en sardaigne,porto flavia,montevecchio,ingurtosu,mines à burcei.

A IGLESIAS en bordure de la Médittérranée on peut voir l'implantation d'une mine de plomb et zinc qui s'appelle "NEBIDA". En activité depuis la moitiè 800 la concession minière favorisa la naissance d'un village qui garde encore de nos jours les traces de ce passé. Dans la place elle accueille l'infirmerie, le cercle des travailleurs, les bureaux de la direction.

CHARGEMENT DES BATEAUX

mines en sardaigne

mines en sardaigne 

L'ouvrage le plus spectaculaire par rapport à son emplacement sur la mer est la "Laveria Lamarmora" réalisée en 1897, elle conserve encore aujourd'hui sa structure sauf la toiture qui en est absente. Le bâtiment est une grande structure complète, toute en longueur avec de grandes arches et deux hautes cheminées qu'on ne peut pas louper.

Dans cette minière de "Montevecchio" eurent lieu les premières revendications syndicales de toute l'Italie, on peut voir dans cette vidéo la riche maison de maître des propriétaires de la mine. Aux pieds de la laverie dans la mer sont encore visibles les fours, les installations minières de Iglesias sont mentionnés dans diverses oeuvres sur l'archéologie industrielle en Sardaigne.

Une autre minière très particulière est celle de "Porto Flavia" qui se trouve à 15 km de Iglesias. Elle doit son nom à la fille de l'ingénieur qui conçut ce projet qui s'appelait "Cesare VECELLI". En fait elle avait un système de transport unique en Europe qui permettait de charger les minerais directement sur les bateaux.

Elle fut réalisée en 1924, les travaux durèrent 2 ans ou les ouvriers travaillaient nuit et jour sans interruption. On creusa 600 mètres de montagne dans des conditions de securité inexistantes. Le système de transport se basait sur deux galeries superposés (voir plan). Son activité cessa en 1991 mais l'installation restera active jusqu'en 1997.

MINIERE DE NEBIDA

mines en sardaigne

Dans la galerie qui se trouve au premièr niveau on transportait les minerais, ceux-ci à travers une série de silos creusés dans la roche remontaient au deuxième niveau. A partir de là un tapis roulant et un ingénieux bras articulé chargeaient le minerais directement dans les bateaux. Depuis 1993 la zone qui distantes de la mine d'une centaine de mètres, comprend le Pain de Sucre, les falaises ont étés reconnues beautés naturelles.

BISUS DE ORU - BAISERS D'OR

Voir site Internet :

http://www.agriturismo-perdaniedda.com/agriturismo_sardegna_pan_di_zucchero.htm

PAN DI ZUCCHERO (PAIN DE SUCRE)

mines en sardaigne

Ce système fut une vraie révolution dans le transport des minerais, car avant on chargeait les voiliers à la main pour aller  les charger sur les navires qui attendaient plus loin, ce qui prenait sept ou huit jours. Avec ce système il fallait un jour maximum deux, le navire arrivait sous la mine et de là le chargement se faisait mécaniquement en continu directement dans le navire.

MINIERE DE PORTO FLAVIA

mines en sardaigne

Site Internet ou vous verrez des photos d'époque du chargement des navires :

http://www.igeaspa.it/igea/visite/pflavia.html

Le deuxième avantage étaient les conditions atmosphériques, en effet la zone est exposée aux fort mistral, très souvent les voiliers ne pouvaient aller charger les navires. Avec ce système même à l'époque ça ne génait pas, malheureusement on mit au chômage des ouvriers ainsi que les propriètaires des voiliers.

MINIERE DE PORTO FLAVIA

mines en sardaigne

Je vais vous parler du travail des femmes dans les mines, qui mérite qu"on s'y intéresse aussi, leur présence a été souvent ignorée. Lorsqu'on parle de l'histoire des mines, les femmes sont un peu oublièes même si elles ont contribués au développement de celles-ci.

mines en sardaigne

Leur travail consistait à casser des pierres afin d'en extraire les divers minerais, elles choisissaient, mettaient dans des sacs les minerais extraits. Les travaux dans les mines exposaient les femmes à diverses maladies car elles travaillaient à mains nues.

ENTREE DE LA MINE DE PORTO FLAVIA

mines en sardaigne,porto flavia,montevecchio,ingurtosu,mines à burcei.

MURALES A NARCAO (Carbonia-Iglesias)

mines en sardaigne,porto flavia,montevecchio,ingurtosu,mines à burcei.

Au contact des pierres les mains se couvraient de plaies au travers desquelles l'organisme absorbait les substances toxiques. Les femmes enceintes aussi travaillaient et ces substances pouvaient provoquer des avortements.

MUSEE DU CHARBON

CICC_Francais.pdf

Pendant la guerre les hommes les plus valides étant partis combattre, ils ont étés remplacés par ceux moins valides, les femmes et des jeunes qui ont maintenu la production. Les femmes furent une présence indispensable en cette période de crise.

 

Les ouvrières étaient très nombreuses mais très peu étaient propriètaires. On sait cependant qu'une femme présenta sa demande afin que son mari puisse être autorisé à ouvrir la mine de "S'ACQUA BONA" (la bonne eau) qui se trouve à FLUMINIMAGGIORE.

mines en sardaigne

Par la suite la mine changea plusieurs fois de propriètaire, par deux fois ce furent des femmes qui exerçaient ce droit. L'emploi des femmes se poursuivit jusqu'aux années soixante. Par la suite le travail des mines diminua et ce furent d'abord les femmes à partir, puis les hommes les suivirent jusqu'a la fermeture de toutes les mines.

MINIERE DE MONTEPONI (Carbonia-Iglesias) 

mines en sardaigne,porto flavia,montevecchio,ingurtosu,mines à burcei.

http://www.minieramontevecchio.it/

Les femmes aussi ont le mérite d'avoir maintenu vivantes et actives les mines en participant à l'evolution de l'histoire, soit directement soit indirectement en soutenant la cause des pères, frères ou maris dans l'histoire des mines jusqu'à nos jours.

VIEILLE MINIERE "INGURTOSU" ET DUNES DE PISCINAS

(LE DESERT SARDE)

Mais lorsqu'on parle des mouvements des mineurs, de l'exploitation, du travail inhumain dans les entrailles de la terre, des mouvements de lutte pour l'amélioration des conditions de vie et de travail de la classe ouvrière se formérent, ce qui a caracterisé le bassin minier sarde. Souvent on oublie le rôle que les femmes, les jeunes filles et souvent les petites filles ont joué lorsqu'elles travaillaient en étant très mal payées en plus.

ON VOIT LES FEMMES TRAVAILLER ET LES VOILIERS

Ce travail était très mal retribué, difficile et causa beaucoup de morts et blessés, le 4 mai 1871 ce furent 11 femmes et petites filles qui travaillaient dans la mine de Montevecchio qui y périrent, le toit du baraquement ou elles se reposaient s'effondra.

mines en sardaigne,porto flavia,montevecchio,ingurtosu,mines à burcei.

Un autre épisode qui engendra par les organisations syndicales la "Première Grêve Générale en Italie", en réponse au massacre des grévistes mineurs du 4 septembre 1904 dans les miniéres de BUGGERRU. La ville est d'ailleurs très apprecié par les touristes qui apprécient le passée minièr mais aussi pour ses plages renommées.

VIEUX CHEMIN DE FER AVEC WAGONNETS

MASUA A PORTO FLAVIA

mines en sardaigne,porto flavia,montevecchio,ingurtosu,mines à burcei.

Le 2 septembre 1904, les mineurs de la mine Malfidano, gerée par une société française "Société des Mines de Malfidano de Paris", ils travaillaient dans des conditions inhumaines, sous-payés, avec des horaires de travail très difficiles, des accidents ils se mirent en grêve en attendant les négociations.

mines en sardaigne,porto flavia,montevecchio,ingurtosu,mines à burcei.

Pendant les négociations l'armée avait été appelée et fit feu sur les mineurs. Suite à ces tirs, des mineurs périrent et plusieurs furent blessés. En réponse à cet épisode le 16 septembre de la même année eut lieu la première grêve nationale.

mines en sardaigne,porto flavia,montevecchio,ingurtosu,mines à burcei.

Vous trouverez ci-dessous en pdf, le livre de Giuseppe DESSI, "Paese d'Ombra" :

Livre Paese d'Ombra de Giuseppe DESSI.pdf 

Cette histoire est relaté dans un livre de Giuseppe Dessi "Paese d'Ombra" Pays d'Ombre, un monument dans un jardin de BUGGERRU rappelle cette histoire avec différentes plaques et trois statues en pierre allongés sur un pré, qui rappellent ce massacre (photos EDC).

mines en sardaigne,porto flavia,montevecchio,ingurtosu,mines à burcei. 

MINIERE DE MALACALZETTA (Iglesias) 

mines en sardaigne,porto flavia,montevecchio,ingurtosu,mines à burcei.

Si vous êtes dans le coin allez visiter ces mines qui montrent la réalité des mineurs, et combien la vie était dure sous terre. Voici un livre qui parle et montre par ses photos mais aussi par ses textes, le travail des mineurs et les sites dans le Sud de la Sardaigne.

UNE DES ENTREES DE LA MINIERE DE PORTO FLAVIA

(mise en securite)

mines en sardaigne,porto flavia,montevecchio,ingurtosu,mines à burcei. 

SARDAIGNE MINIERES ET MINEURS

 

 La mine est un trou noir,

 ou le soleil n'entre jamais,

ou les rêves,

 se transforment en désespoir...

mines en sardaigne,porto flavia,montevecchio,ingurtosu,mines à burcei.

A PRESTU. . .

 

30/04/2013

Exposition photos de la Sardaigne à Aix en Provence et Fête de Sant'Efisio en Sardaigne

 expo.jpg

Je vous invite à découvrir l'exposition photo consacrée à la Sardaigne, elle a lieu à Aix en Provence du 1er au 31 mai 2013.Pour plus de renseignements voir le site ci-dessous :

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=497302866985401&set=a.404610156254673.85357.386731974709158&type=1&theater&notif_t=like

"Galerie Fontaine Obscure"

24, avenue Henri Poncet

13090 Aix-en-Provence

1383560037.gif

FETE EN SARDAIGNE à CAGLIARI

"Fête de Sant'Efisio"

festa-sant-efisio-2013-cagliari.jpg

N'oubliez pas aussi que demain 1er mai 2013, en Sardaigne à Cagliari, va avoir lieu la fête la plus importante, la plus magnifique de toute l'île. Cette année sera la "357ème édition de la Festa di Sant'Efisio Patron de la Sardaigne".

SANT EFISIO PROGRAMMA.jpg

Ce sera un moment d'intense émotion, de dévotion, de foi, de culture et de traditions centenaires, mais aussi un défilé aux milles couleurs des magnifiques costumes de toute la Sardaigne. Le 4 mai avant minuit il reviendra dans son église en procession avec les fidèles et les costumes folkloriques portant des bougies allumées en priant.

SANT'EFISIO DEFILE PARMI LA VILLE EN RUINE

DU 1° MAI 1943

 

VIDEO DU DEFILE DU 1° MAI 1929 TROP BEAU

(merci à toutes les personnes qui mettent ces temoignages en ligne)

Voir sur mon blog, plusieurs notes sur cette fête, en voici une : 

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2009/05/02/fete-di-sant-efisio-1-mai-2009-cagliari.html

Voici le site Internet officiel, vous y trouverez toutes les informations sur cette magnifique fête :

http://www.cagliariturismo.it/it/eventi-speciali/357-edizione-della-festa-di-sant-efisio-3

sant efisio gloriosu pregai po nosu.jpg

"SANT EFISIU GLORIOSU PREGAI PO NOSU"

A partir de 7 heures du matin une messe toutes les heures sera donnée dans l'église ou se trouve Sant'Efisio dans le Quartiere Stampace. A 9 h 30 heures précises les Traccas les traditionnels chars tirés par des boeufs décorés des plus beaux atours, avec des femmes, hommes et enfants en costume traditionnels ouvrent le défilé comme toujours.

FEDERICA LAI SUONATRICE DI LAUNEDDASA

federica lecca e lai suonatrice di launeddasa.jpg5.jpg

Cette année la procession aura un'émotion toute particulière car cela correspond au 70ème anniversaire des bombardements de Cagliari. Des commémorations ont eu lieu et auront encore lieu afin de se souvenir de cette terrible époque.

CAGLIARI SOUS LES BOMBES EN 1943

Cagliari - 26 o 28 febbraio 1943.jpg 

Même lors de la guerre Sant'Efisio avait défilé parmi les ruines des bâtiments dans les rues de Cagliari vous verrez les vidéos sur les notes, c'était très émouvant.

COMMEMORATIONS DES BOMBARDEMENTS (1943-2013)

bombe.jpg    

Vous pourrez si vous le souhaitez, voir en direct sur votre ordinateur cette bellissima procession réligieuse avec les groupes folkloriques qui vont suivre le Saint.

ARRIVEE A PULA DE SANT'EFISIO AVEC LA PROCESSION EN 2012

(PULA lieu de martyr de Saint Efisio, le 4 mai il rentre a Cagliari) 

SANT EFISIO ARRIVEE A PULA 2 MAI 2012.jpg

Site internet de VIDEOLINA la télévision sarde :

http://www.videolina.it/live.html

PARCOURS DE LA PROCESSION

parcours.jpg 

Buone feste à tutte le persone che avranno la gioia di essere in Sardegna, un pensiero per Sant'Efisio che aiuti la Sardegna e protegga, i sardi e le loro famiglie, i giovani, tutti gli emigrati che sono lontani, e per tutto il mondo che ne ha veramente bisogno più di prima. Per tutta la mia famiglia e amici, un pensiero particolare quest'anno per una mia amica Luisella che Sant'Efisio mandi uno sguardo su di lei e la sua famiglia e che tutto vada bene, un abbraccio. 

L'EGLISE DE SANT'EFISIO A NORA-PULA ATTEND L'ARRIVEE

DU SAINT AVEC LA PROCESSION

SANT EFISIO PULA ASPETTANDO.jpg CHIES.jpg 

Bonnes fêtes à tous ...

 

04/04/2013

L'artisanat en Sardaigne : 2 i Cesti Sardi (Corbeilles & Paniers)

OK.jpg 

Je vous ait parlé il y a quelques temps, de l'artisanat en Sardaigne qui est très important et coloré lors d'une note sur les tapis  "ARAZZI SARDI" (voir note :

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2010/07/14/l-artisanat.html

DEBUT DU PANIER

1 (3).JPG

Je vais vous parler d'un autre aspect de l'artisanat en Sardaigne qui est riche et varié, cette fois ci, je vais vous montrer la beauté de l'art du tissage fait main des "I CESTI" les paniers et corbeilles. Depuis l'antiquité les travaux de vannerie ont été une des principales activités dans l'île, souvent reservée aux femmes, riche en matières premières elle a toujours été un lieu idéal pour confectionner corbeilles et paniers.

VANNIERE AU TRAVAIL 

VANNIERE.jpg

Il en existe de différents types et tailles, "su coffinu, sa crobi, sa crobi manna, sa pallina, su canisteddu pitticcu e su mannu etc",  la plupart du temps ils servaient à la conservation des aliments à la maison, à aller dans les champs avec pour couper fruits et légumes. D'autres étaient des objets d'art et, venaient exposés comme ornements comme le veut la tradition, on en voit dans différentes maisons accrochés dans les cuisines.

"CROBI" CORBEILLE

DESSINS DANSEURS FOLKLORIQUES

CESTO CON BALLU TUNDU.jpg

Ils peuvent avoir des formes mais aussi des couleurs différentes selon l'usage auquel ils sont déstinés, on les réalises avec la technique sarde appelée "a spirale".

SPIRALE DU DEBUT DU PANIER

SINNAI.jpg

A partir d'une spirale on tisse sur celle-ci la paille qui est cousue point par point avec une aiguille, parfois on utilise de la paille colorée pour y faire de beaux dessins.

FEMMES FABRICANT LES PANIERS

DANS LE VILLAGE DE RIOLA SARDO (ORISTANO)

CESTINAIE RIOLA SARDO.jpg

Les détails les plus utilisés sont des roses, des étoiles, des oiseaux, mais aussi des danseurs en costume sarde ou des formes géometriques. Les plus recherchés sont ceux qui possèdent au centre de la corbeille, un morceau de brocart coloré comme les costumes traditionnels sardes. Les principales couleurs qu'on retrouve sont le rouge (j'adore c'est ma couleur preferée) mais aussi le vert, le bleu, et le noir.

A (8).jpg

Ce sont de véritables oeuvres d'art qui sont conservés dans certaines maisons, gardés par ceux qui ont eu la chance d'en hériter, sinon on en retrouve dans différents musées de l'île qui abritent des collections très anciennes.

Chaque jeune fille en âge de se marier commençait à préparer son trousseau, elle se devait d'apporter dans sa nouvelle vie, "SU STREXU DE FENU" qui se composait de plusieurs corbeilles et paniers, il était impensable qu'elle n'en posséde pas car, nécessaire dans la vie d'une famille à l'époque. 

SU STREXU DE FENU

(les rouges sont typiques de SINNAI) 

ACESTI A SINNAI SU STREXU 'E FENU.jpg

Elles disposait ses paniers dans la pièce ou elle tamisait la farine pour préparer le pain, à l'époque on le préparait pour toute la semaine, ça qui prenait beaucoup de temps. Une fois le pain cuit on l'installait dans une corbeille "SA CROBI" (je ne sait pas le traduire), elle est de forme tronco-conique renversée, on y mettait un drap de lin ou de coton pour le garder la semaine à l'abri.

LES PANIERS AVEC LA CUILLIERE POUR TAMISER LA FARINE

L'AUTRE POUR FAIRE IS MALLOREDDUSU  (des pates traditionelles)

SEULO SETACCIARE LA FARINA.jpg

SA CROBI

(très ancienne, j'en ait vu chez mes grands-parents) 

crobi11.JPG 

Il y en a des petites comme celle-ci, mais aussi des grandes elles servaient exclusivement pour y mettre les pâtes, le pain, les gâteaux. Lors de  fiançailles, mariages, naissances, communions, confirmations ou simplement pour les fêtes de village, les femmes préparaient les gâteaux traditionnels puis, elles les amenaient dans la maison ou avait lieu le repas de mariage ou autre, en les portant sur leur tête ou sur une hanche.

ON AMENE LE TROUSSEAU DE LA MARIEE

(dans La maison des futurs époux, içi c'est à FONNI)

B.jpg

Voir note sur les gâteaux traditionnels en Sardaigne :

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2012/09/09/gateaux-traditionnels-sardes.html

MUSEE RITUEL DU PAIN A BORORE

(exposition de paniers et corbeilles traditionnelles)

Borore Museo del pane rituale esposizione di cesti tradizionali.jpg 

Ces paniers étaient enrichis avec diverses décorations en couleur, à l'époque ils réjouissaient l'intérieur des maisons. Aujourd'hui ils ont perdu leur fonction première, mais on les retrouve souvent en décoration sur les murs des maisons sardes, ils font partie du patrimoine.

ARTISANAT 1.jpg 

Ma soeur m'en a offert un que j'ai aussi sur le mur de ma cuisine, elle-même en possède un plus grand que le mien, accroché aussi dans sa cuisine avec une très belle cuillère en bois (pour la farine) ayant appartenu à ma mère.

MON PANIER

A.jpg

Lorsqu'elle était une jeune fille et habitait encore avec ses parents (son père était Cantonnier et résidaient dans les "Case Cantoniere", (ses maisons rouges qu'on aperçoit au bord des routes nationales S. S. 125).

CASA CANTONIERA - MAISON DU CANTONNIER 

(ou ma mére a residé avec sa famille)

11 CANTONIERA OVILE CANNAS SS 125 ORIENTALE SARDA KM 37,655 PARCO SETTE FRATELLI MUSEO DEL CERVO VICINO CANTONNIERA MONTE ACUTO.jpg

DEBUT DU PANIER DE COULEUR DIFFERENTE

1 (5).jpg

Un des amis de ses parents, la lui avait sculpté à la main en y inserant des étoiles, des fleurs, des coeurs ainsi que ses initiales, elle est très belle et précieuse (sentimentalement bien sur).Vous verrez sur la photo un peu plus haut (paniers pour tamiser la farine) il y a la même cuillère que celle de ma mère. 

PANIER A MA SOEUR AVEC CUILLIERE EN BOIS

a22.jpg

CUILLERE EN BOIS DATEE DU 20 FEVRIER 1950

a23.jpg

PANIERS CADEAUX AVEC LES PRODUITS DE LA SARDAIGNE 

A (7).jpg

Le tissage des paniers était un art essentiellement féminin, elles étaient éduquées à cet art depuis l'adolescence. Les hommes eux s'occupaient des paniers servant aux travaux des champs par les agriculteurs, les pécheurs dans leurs techniques de pèche comme par exemple fabriquer des nasses, filets et cordes ou divers autres objets usuels. On en tressait en osier, roseau, rotin, asphodèle, raphia, lentisque, myrte, saule, chaque région possède ses paniers typiques.

Site Internet d'Alessandra Floris, vannière à SINNAI, elle en fabrique de magnifiques les rouges qu'on voit sur les photos, ils sont de couleurs et formes différentes traditionnelles mais en même temps modernes, elle donne aussi des cours de vannerie afin de transmettre son savoir faire :

http://cestinosardo.blogspot.fr/

PANIER EN FORME DE JARRE AVEC DESSIN DANSEURS

CESTO EN FORME DE JARRE.jpg

Les décorations sont réalisées en fonction de l'usage qu'on en fera, ceux pour les travaux dans les champs, ramassage des fruits et légumes, sont bruts par contre ceux pour la maison sont colorés.

A MA SOEUR AUSSI

a.jpg

PANIERS ET BATONS POUR LES TRAVAUX DANS LES CHAMPS

(couper les cerises, le raisin, les figues, les pommes, les châtaignes etc)

CESTI E BASTONI.jpg 

On trouve encore des fabricants de ces types de paniers et objets traditionnels, ils sont magnifiques aux couleurs chatoyantes comme le sont d'ailleurs les costumes des femmes et des hommes de l'île qu'on peut admirer lors de fêtes dans les défilés ou dans les groupes folkloriques.

TRACCAS AVEC LES PANIERS ACCROCHES

(pour la fête de Sant'Efisio à Cagliari)

TRACCAS CON CESTI 2012.jpg

PANIER POUR LES CHAMPS

(chez mes grands-parents paternels on allait couper les cerises)

5.jpg

Voici le panier que nous avions lorsque, petits nous allions vendanger ou couper les cérises dans les terres de mes grands-parents paternels. Le panier ne se remplissait jamais vite car on en mangeait beaucoup plus que d'en mettre dans le panier.

PANIERS RUSTIQUES 

CESTINI CILIEGIE.jpg

Avec ses matières premières on faisait aussi les assises des chaises, mais aussi les "STUOIE" c'est une natte ou les bergers et agriculteurs s'allongaient pour faire la sieste dans les champs après le déjeuner à l'abri du soleil sous un arbre.

SU STREXIU DE FENU.jpg

Toutes ces activités, remaniées au cours des ssiécles par les mains expertes des maîtres artisans sardes, ils offrent à ce jour d'authentiques trésors d'art et de beauté.

FEMMES QUI TAMISENT LA FARINE POUR PREPARER LE PAIN

FARINA.jpg

Voila, je vous en ait montré quelques uns, mais il en existe beaucoup d'autres et j'espère vous aurez l'occasion d'admirer lors d'un de vos voyages, soit dans les marchés ou dans les musées pour ceux plus anciens, ou encore chez des sardes eux même.

Z.jpg

Bonne visite à tous.

A PRESTU...

 

31/01/2013

Gastronomie sarde : dolci sardi (gâteaux traditionnels Sardes)

DOLCI SARDI SARDEGNA.jpg

Je vais vous parler encore une fois de gastronomie, mais cette fois ce sera sur les "Dolci Sardi" les gâteaux traditionnels. Je vais parler de ce que je connais pas tous car il en existe de différentes sortes dans toute l'île. En effet la Sardaigne posséde une cuisine riche de traditions ancestrales avec des produits naturels comme le miel, les amandes, la fleur d'oranger et divers autres produits.

EXPOSITIONS DES DOLCI SARDI A TONARA 

Voici le site Internet de Roberto Murgia ou vous trouverez des recettes et de magnifiques photos :

http://www.myart-robertomurgia.blogspot.fr/search/label/DOLCI%20SARDI

 IS CANDELAUSU

dolci candelausu 1.jpg

Je crois qu'on sera tous d'accord (pour ceux qui connaissent un peu), pour dire qu'elle est riche, variée, savoureuse, gourmande aux saveurs intenses qui font honneur au terroir de la Sardaigne (voir note du 23/04/2009).

dolci 4.jpg

Cette fois-ci je vais vous parler de quelques chose qui fera plaisir à tous les gourmands (dont je fais partie...) c'est à dire les "Dolci Sardi" qu'on mange en fin de repas avec un petit verre de liqueur. On peut boire du Myrte, de la Vernaccia ou de la Malvasia qui sont des vins blancs doux, du limoncello sarde ou de la Grappa sarda qu'on appelle Filu'e Ferru (fil de fer).

55.JPG

Ce sont les gâteaux traditionnels, "buonissimi e deliziosi" on ne se lasse pas de les admirer d'abord puis de les déguster). Ils sont tellement beaux qu'on a du mal à y croquer dedans mais, rassurez-vous ça ne dure qu'un instant... l'envie d'y mordre dedans et de les savourer, est bien plus grande (ha, ha, ha).

MIEL

MIELE.JPG

DIVERS GATEAUX 

DOLCI SARDI SARDEGNA3.jpg

On dit des Sardes qu'ils sont taciturnes et reservés, c'est peut-être vrai mais ils sont travailleurs, honnêtes et sincères. Pour conquérir leur amitié il faut du temps, mais lorsque un sarde vous offre son amitié c'est pour la vie sauf si vous le trahissez.

ARRESCOTTU (en sarde) RICOTTA  

RICOTTA S ARRESCOTTU.JPG

Le sarde est un dur au coeur tendre, son hospitalité est légendaire, il est impossible de sortir de chez eux sans avoir gouté aux gâteaux traditionnels tout en buvant le verre de l'amitié. On vous offre du bon pain, du vin avec du fromage de brebis, c'est un signe de bienvenue.

C.jpg

SCIVEDDA TOUTES LES FEMMES SARDES EN ONT UNE

(on se la transmets de mère en fille, j'ai celle de ma mère)

scivedda.jpg

Trinquer avec un verre de bon vin, est le geste de bienvenue le plus diffusé en Sardaigne, il ne faut surtout pas réfuser "Unu Tzikkeddu de Binu" un petit verre de vin, ça les vexerait. Chaque évenement en déhors de la vie courante, est feté avec de bons repas, des gâteaux dont les recettes se transmettent de génération en génération.

PANI CASU ET UNU TZICCHEDDU DE BINU

(du pain du fromage et un petit verre de vin,

unu smurzu est un petit en-cas)

pane formaggio vino.jpg  

Recettes des gâteaux traditionnels en Sardaigne :

http://www.manuscritto.it/ebook/Dolci_di_Sardegna.pdf

dolci passtissusu.jpg

Lors de fiançailles, mariages, baptêmes, anniversaires ou autres cérémonies, on prépare encore de nos jours ces magnifiques gâteaux traditionnels à la maison, pour ceux qui savent encore les confectionner, sinon on les achète déjà tous prêts, ils sont toujours très présents à chaque étape de la vie de tous les sardes.

dolci pabassinas de sapa.jpg

Le pain et les gâteaux possèdent différentes formes, coeurs, fleurs, couronnes, oiseaux, petites chaussures, paniers et autres formes. A Pâques aussi on confectionne les gâteaux typiques : pardulasa (gâteaux de pecorino frais) et is pabassinas (préparés avec des raisins secs) noix et moût de raisin cuit mais aussi le pain (cun s'ou) le pain avec l'oeuf.

DOLCI SARDI 3.jpg

Je vais vous parler de ceux que je connais dans ma région du "Campidano" le Sud de la Sardaigne car dans toute l'île on trouve des gâteaux aux formes et goûts différents mais tout aussi traditionnels, délicieux et magnifiques.

LES GATEAUX DES MARIES

(disposés sur la table des mariés)

DOLCI PER SPOSI.JPG

A Noël et lors des fêtes la table sarde se pare de plats traditionnels, des gâteaux traditionnels comme les amaretti, les pardulasa, les bianchinusus etc, le touron au miel, les amandes en sont le principal ingrédient, avec du sucre, du miel, des épices, des oeufs de la farine je vais vous les faire connaître un peu.

IS CANDELAUSU

DOLCI CANDELAUSU ARTE QUARTESE.jpg

IS CANDELAUSU

(des broderies et fils d'or sur les gâteaux)

immagine039ax2.JPG

IS PASTISSUSU

IS PASTISSUSU : Ils sont aussi beaux qu'ils sont bons, ce sont des gâteaux au nom Campidanese on les trouve aussi dans toute l'île. Ce sont des gâteaux faits avec une pâte très fine et un remplissage d'amande, sucre et oeufs, ils sont recouverts d'un glaçage de sucre blanc et décorés délicatement de fleurs, écrits ou autres desseins comme de délicates broderies.  

"I BISCOTTI SARDI"

IS PISTOCCUSU : ce sont des gâteaux (sorte de boudoirs) très simples à faire, légers ils sont préparés avec de la farine, du sucre, des oeufs et du sucre glace, ils ne contiennent pas de matières grasses ni de levure. On retrouve ces gâteaux très appréciés des sardes lors des fiançailles, mariages, baptêmes, communions, anniversaires mais aussi lors de funérailles.

PISTOCCUSU DE CAFFEI - BISCUITS POUR LE CAFFE

BISCOTTI SARDI.jpg

Une fois la cérémonie au cimetière terminée on réunissait (on le fait encore) les gens à la maison du défunt et on offrait le café avec ces biscuits moelleux en hommage au défunt, c'est avec ces gâteaux qu'on prépare le délicieux Tiramisù. On les appelle aussi "Pistoccusu de caffei" gâteaux pour le caffé car on aime bien les tremper dans le café.

IS CANDELAUSU

DOLCI CANDELAUS.jpg

CULIGIONISI FRITTUSU : ce sont des raviolis sucrés avec de la ricotta, du safran, de l'écorce de citron, ou alors on le fait aussi avec une sorte de crème anglaise très épaisse et bien citronnée. Une fois préparés on les mets dans l'huile chaude puis lorsqu'ils sont bien dorés on les saupoudre de sucre glace, ils sont tout simplement délicieux.

CULIGIONISI FRITTUSU

BP.jpg

"IS PARDULASA"

   

IS PARDULASA :  Ce sont des gâteaux typiques qu'on fait à Pâques mais, maintenant on en fait très souvent, c'est une pâte avec de la farce au fromage frais ou ricotta, des oeufs, du safran, du citron rapé ou orange. On fait des ronds de pâte on y met une boule de cette farce puis on pince la pâte pour en faire des petits cornets autour (voir images ci-dessous).

A.jpg 

IS PIRICCHITTUSU DE BENTU (légers)

IS PIRICCHITTUSU PRENUSU E DE BENTU : Il existe deux sortes de ces gâteaux, une qu'on appelle "Pichittusu de Bentu" qu'on appelle de vent qui sont très légers et une autre sorte qu'on appelle "Pirichittusu Prenusu" c'est à dire pleins qui sont lourds, ce sont deux pâtes différentes mais tellement bonnes.

IS PIRICHITTUSU PRENUSU (pleins)

 piricchittusu.jpg

Ils nous rappellent un peu les boules de neige de forme circulaire on fait d'abord une pâte avec de la farine, des oeufs, la levure, la vanille on fait des boules moyenne qu'on passe au four. Puis faire le glaçage avec du sucre, de l'écorce du citron et de l'eau dans une casserole, une fois que le sucre commence à filer plonger les boules dedans en les retournant les sortir et les laisser sécher dans un torchon propre. Pour les légers la pâte est différente comme une pâte à choux, mais vous trouverez toutes les recettes dans les liens de recettes en Sardaigne.  

IS PIRICCHITTUSU DE BENTU (de vent ils sont légers) 

PIRICHITTUS DE BENTU.JPG

IS AMARETTUSSU : C'est un gâteau typique de la tradition Sarde comme tous les autres d'ailleurs, ils sont moelleux, parfumés avec un petit goût amer que lui donne l'amande amère. Les ingrédients sont des amandes douces et quelques amères, du sucre et des oeufs, ce sont mes gâteaux preferés je les adoreeeee.

IS AMARETTUSU

 amaretti &.jpg

IS MUSTACCIOLUSU DE ORISTANO : ont la forme d'un losange au goût de cannelle, les ingrédients sont la farine, le citron, le sucre, la cannelle, l'écorce de citron avec un glaçage sur le dessus. ils sont très bon je me souviens qu'on en avait au goûter à l'école que parfois ma mère nous donnait.

IS MUSTACCIOLOSU DE ORISTANO 

MUSTACCIOLI DI ORISTANO.jpg 

IS BIANCHINUSU : ces gâteaux font le bonheur des petits et des grands, ils ressemblent un peu aux méringues mais sont plus moelleux. Ils sont  faits avec du sucre, des amandes effilées qu'on trouve à l'intérieur, du citron, des blanc d'oeufs et pour décorer des petites billes argentées (celles que je préfère) ou de couleur.

I BIANCHINUSU 

DOLCI SARDEGNA.jpg

Lorsque les femmes à l'époque possédaient le four à bois à la maison elles façonnaient ces gâteaux lors de diverses cérémonies, c'étaient les derniers qu'on mettaient au four car, ils leur fallait une cuisson très lente à basse température et donc une fois tous les autres cuits, on pouvait les cuire tranquillement. La légende disait aussi que pour que la crème monte bien il fallait que la personne soit seule dans la pièce à les préparer de nos jours c'est plutôt un bon batteur qu'il faut (c'est le progrès). 

"IS I ZIPPULLASA"

 

ZIPPULLASA (zeppole) : ce sont des beignets qu'on fait express pour les fêtes de Carnaval, les ingrédients sont les suivants : des oeufs, de la farine,  de la levure, du lait, de la ricotta bien crémeuse, de l'écorce d'orange, du safran et de la vanille, des pommes terres bouillies, de la liqueur genre Sambuca qui est une liqueur anisé. une fois la pâte preparée on va laisser lever la pâte, il faut qu'elle double son volume et pour ça on la recouvre d'un torchon et on la couvre avec une couverture en laine pliée et on la laisser lever tranquillement.

ZIPPULASA (ZEPPOLE)

 DOLCI SARDI SARDEGNA2.jpg

Une fois la pâte levée on la prend avec les mains mouillées de lait chaud, on la façonne en faisant un trou au milieu, on la plonge dans l'huile. Une personne est préposée avec une pique à brochettes en bois de façonner le trou en la faisant tourner, elle cuit d'un côté puis de l'autre on la sort en la mélangeant dans du sucre et on la déguste (moi je les aime bien chaudes elles sont délicieuses).   

CASCHETTAS

(on les retrouve dans toute la Sardaigne)

dolci cascettasa.jpg

I MERAVIGLIASA : ce sont aussi des gâteaux typiques des féstivités du Carnaval comme les zeppole, on les appelle meravigliasa, chiacchere o bugie (merveilles, bavardages, mensonges). Ils ont une forme de noeud ou ils sont plats et sont réalisés avec un mélange de farine puis frits et supoudré de sucre en poudre et craquent sous la dent.

MERAVIGLIASA

dolci meraviglie 1.jpg

I GUEFFUSU : Dans le Sud de la Sardaigne on les appelle "Gueffusu" (pétards) dans le Nord de l'île on les appelle "Sospirusu" "Soupirs". Ce sont comme des bonbons ronds enveloppés dans du papier fin de toutes les couleurs. Ils sont fabriqués avec des amandes, du sucre, de la fleur d'oranger, du citron rapé un peu de liqueur anisé. Une fois la pâte prête, on en fait des petites boules qu'on passe dans le sucre en les enveloppant dans les papiers colorés ils sont délicieux.

GUEFFUSU.jpg

SU PISTOCCHEDDU DE KAPPA : C'est une sorte de biscuit sec fait avec du sucre, des oeufs, de la farine pour ensuite lui faire un glaçage très blanc, il est décoré avec des petites billes colorés, des papiers dorés, des feuilles et des petites fleurs de sucre colorés. C'est un biscuit qui est toujours présent lors des mariages ou autres cérémonies, il est très beau comme vous pouvez voir par les photos et très bon aussi.

PISTOCCHEDDU DE KAPPA

ngbwd5.JPG

CIAMBELLINE : Ce sont des biscuits secs avec de la confiture de fruits mais on en trouve sans confiture aussi. ce sont des biscuits qu'on trouve de différentes formes comme des étoiles, des coeurs ou autres et elles sont aussi dans toutes les cérémonies mais aussi lors des goûters des enfants. les ingrédients sont de la farine, du sucre, des oeufs, de la cannelle, de la saporita (mélange d'épices), du citron rapé. 

"CIAMBELLINE A LA CONFITURE D'ABRICOT"

CIAMBELLE MARMELLATA.jpg

PARA - FRITTUSU OU (FATTI FRITTI) : Ce sont aussi des beignets de carnaval un peu comme les zeppole mais leur goût est différent. La forme est due au trou du milieu qui fait penser aux moines et à leur tonsure (le crane rasé et les cheveux forment alors une couronne).

INGREDIENT PRINCIPAL DES GATEAUX SARDES

(amandes douces et amères)

A DOLCI SARDI BIS.jpg 

Les ingrédients dont on se sert sont de la farine, des oeufs, du saindoux ou du beurre, du lait, un peu de liqueur selon votre goût, de l'écorce de citron et de la levure. D'ailleurs la réussite de ce gâteau est due surtout au bon temps de levée de la pâte, plus la pâte aura levée et moins d'huile elle absorbera lors de sa cuisson dans l'huile.  

PARA - FRITTUSU O FATTI FRITTI

PARA 1.JPG

"IS PARA - FRITTUSU"

 

SU PAN'E SABA : Typique de la Sardaigne c'est un pain sucré qui est préparé à l'occasion des fêtes les plus importantes telles que Noël, Pâques et lors des mariages. C'est un pain qui est pétri avec la "SAPA" et enrichi avec des fruits secs et des épices. Je vais vous expliquer ce qu'est la "SAPA", c'est un sirop épais qui est obtenu par une longue cuisson du moût de raisin ou de figues de barbaries. On y ajoute les épices et on laisse réduire de 1/3 jusqu'à l'obtention d'un sirop épais et très sucré.

SU PAN'E SABA

PANI DE SABA.jpg

SU CORU DE NUORO

(le coeur de la ville de Nuoro)

NUORO SU CORU.JPG 

J'espère vous avoir donnée l'eau à la bouche avec tous ces beaux et bons gâteaux on dirait de l'Art, ces femmes ont des mains en or qui façonnent d'aussi belles choses. Ca vous donnera peut-être envie d'aller les goûter en Sardaigne par vous même et vous en profiterez pour visiter notre île magnifique, vous prélasser sur nos magnifiques plages, vous baigner dans des eaux cristallines aux couleurs chatoyantes.

A DOLCI SARDI BIS.jpg 

Vous pourrez aussi aller faire des randonnées dans nos beaux massifs ou tout simplement profiter de notre patrimoine riche et important, ou faire la fête en assistant aux différents fêtes qui commencent dés le mois de janvier.

IS CORICHEDDOS DE NUORO

(rosaire fait de gâteaux) 

I CORICHEDDOS DOLCI DELLA TRADIZIONE.jpg

En effet les premières fêtes dans l'île débutent à Mamoiada avec l'allumage des grands "Feux de Sant'Antonio Abate" le 16 janvier. Le 17 janvier a lieu l'habillage des masques traditionnels Is Mamuthones et Issoadores et partent défiler dans les rues des differents quartiers de la ville ou les feux ont étés allumés, ils défilent avec leurs pas cadencés comme dans la vidéo.

 

Cette manifestation annonce  le Carnaval de Mamoiada qui ouvre le bal des différents défilés qui vont avoir lieu avec les masques traditionnels dans toute l'île, celui de Mamoiada est le plus ancien de l'île voir différentes notes dans mon blog comme par exemple en voici une :

http://souvenirsdelasardaigne.midiblogs.com/archive/2011/01/10/carnaval-en-sardaigne.html

ainsi que diverses manifestations avec les nombreux groupes folkloriques qui se produisent dans toute l'île avec chants et danses, c'est à cette époque qu'on deguste les Zeppole dont je vous ait parlé plus haut.

CARNAVAL A MAMOIADA

(1er défilé dans l'île qui ouvre la saison)

carnevale-mamoiada-2013.jpg 

A PRESTU...

JOYEUX CARNAVAL A TOUS

BONU KARRASEGARE A TOTTUSU...

 

14/11/2012

Sardigna mas Furadu su Coru!!!! (Sardaigne tu m'as volé mon coeur)

chants populaires en Sardaigne.jpg

En attendant ma prochaine note (qui tarde un peu faute de temps), je dédie cette chanson magnifique (qui dit que la Sardaigne nous a volé notre coeur) à tous mes lecteurs et amis, je les remercie de m'être toujours aussi fidèles et nombreux à me lire. Je la dédie aussi à tous les Sardes et à leurs familles en Sardaigne, en France ou éparpillés de par le monde car nous sommes nombreux. 

 

A la fin de la vidéo que j'avais mis, (hèlas elle a été enlevée), il y avait ce texte que je vous ait traduit et laissé, pourtant je remercie toujours les personnes qui nous font profiter de leurs créations, mais bon c'est comme ça je le respecte. J'en mets une autre avec la même chanson désolée, dommage pour nous :

Main dans la main nous pouvons,

Rencontrer des gens, des lieux, des mers...

En souriant nous avons dansé,

En souriant nous avons chanté,

En souriant tu nous a ENCHANTES...

SARDEGNA MAS FURADU SU CORU!!!!

(Sardaigne tu m'a volé mon coeur)

Voici un livre sur les chansons populaires en Sardaigne (pour ceux qui comprennent le sarde).

CANZONI POPOLARI SARDEGNA.pdf

LIVRE DE CHANSONS POPULAIRES EN SARDAIGNE

LIBRO CANZONI POPOLARI SARDEGNA.jpg

A PRESTU...

seu sardu.jpg

 

04/09/2012

Stonehenge... ? Non Parc Archéologique de Pranu Muttedu à Goni

EN VOYAGE POUR CONNAITRE LE PASSE

LE BERCEAU DE NOS ORIGINES 

pranu mutteddu 2.jpg 

A quelques kilomètres du village de Goni, à une demi-heure de Cagliari vous pourrez admirer le "Parc Archéologique de Pranu Muttedu" qu'on appelle aussi (nécropole Pranu Mutteddu) un site dedié au culte des morts. Il s'étend sur près de 200 000 m² et abrite l'un des plus importants groupements de monuments de la préhistoire sarde, on l'appelle d'ailleurs la "Stonehenge Sarda". Les tombeaux sont tous numerotés avec des chiffres romains.

TOMBEAU N° IV LA TRIADE (menhirs en protection du tombeau)

7.jpg

Les fouilles dans les années 1980 ont révelé de très nombreux objets faits à la main dont la typologie et les modes de fabrication varient. Ceux-çi sont attribuables aux communautés de la culture Pré-Nuragique de Ozieri établies dans ce lieu et datent du néolithique récent (3 200-2 800 avant J. C.). Le site a été fouillée à de nombreuses reprises par le Professeur de Paléontologie et Antiquités Sardes à Cagliari monsieur Enrico Atzeni.

 

La présence de nombreuses tombeaux et menhirs fait penser à une utilisation du site relative à des rites funéraires et religieux liés au culte des ancêtres et des morts. Le complexe archéologique comprend la concentration des menhirs la plus importante que l'on connaisse en Sardaigne (environ 60, disposés par paire, en groupe ou en alignement).

LE TOMBEAU N° II - GRAND CERCLE

(il était le centre de la nécropole, il l'est toujours)

9.jpg

Cet ensemble de monuments se dresse sur une aire entièrement couverte de chênes séculaires et d'autres essences typiques du maquis médittérranéen. La combinaison de ces deux patrimoines, celui si rare et riches des monuments et celui des bois et de l'énvironnement, ainsi que la variété de couleurs et de parfums des nombreuses essences en continuelle floraison confèrent au site son originalité et son charme particulier.

CARTE DE LA SARDAIGNE (GONI)

pranu mutteddu 1.jpg

On peut y voir un alignement de 20 menhirs le long de l'axe Est-Ouest, probablement en référence aux astres et au temps en rapport avec le culte des ancêtres. On pense que certains rites, se déroulaient à l'occasion d'alignements astraux spéciaux, nos actuels Solstices d'hiver et d'été. En effet ils marquaient des échéances particulières pour les cultures agricoles, mais servaient aussi bien aux agriculteurs qu'aux bergers.

TOMBEAU PRECEDEE PAR UN ATRIUM MEGALITHIQUE

gonipranumuttedu87.jpg

Une série de cercles concentriques délimités par des blocs qui affleurent, on peut supposer qu'elle était utilisée pour des rites funéraires et des cérémonies religieuses. L'utilisation rituelle de cet étonnant complexe peut être confirmée par la présence de la "Tombe II" située dans le cercle le plus interne et par les nombreux menhirs qui se trouvent au centre et à la périphérie, isolés ou groupés.

ALIGNEMENT DE MENHIRS

3.jpg

Tombeau N° II - GRAND CERCLE

Ce tombeau devait constituer le centre de l'aire sacrée, elle est creusée dans différents blocs de grés transportés sur les lieux et placés suivant un plan complexe. Elle est formée d'une entrée, de deux cellules de forme semi-circulaire et de la tombe à proprement parler.

PRANU MUTTEDDU A.jpg

Celle-ci est elle-même composée d'une façade en forme d'exèdre et de trois éspaces internes, en partie creusés dans des blocs de grés et en partie construits avec des murets de pierres séches, auxquels on accéde par des portes disposées symétriquement.

DOMUS DE JANAS OU CASE DELLE FATE

(maisons des fées ou sorcières) 

gonipranumuttedu36.jpg

Ce parc de par son importance, est visité par beaucoup de scientifiques et de touristes du monde entier, mais aussi de personnes qui y ressentent un calme et une sérénité, une énergie positive très importante, d'ou le choix de l'emplacement des lieux sacrés par les anciens.

TOMBEAU N° II - GRAND CERCLE

8.jpg  

La présence de l'homme sur le territoire de Goni est attestée depuis le quatrième millénaire avant J.C. comme le montrent de nombreuses pièces retrouvées à l'emplacement du parc sur d'autres sites proches de l'actuel centre habité.

PRANU MUTTEDDU B.jpg

Il reste de l'époque nuragique le présence majestueuse du Nuraghe à une tour presque intact qui, du sommet d'une colline isolée, domine le village et ses environs en défiant les siècles. Les premièrs renseignements historiques qui témoignent de l'existence du village remontent à l'époque des "Giudicati" (les quatre divisions territoriales de la Sardaigne au Moyen-Age).

DOMUS DE JANAS EN SARDAIGNE N° 1

(maisons de fées ou sorcières)

Un village appelé "Villa de Gon" est en effet recensé dans la curatoria de Seurgus (une sous-division du Giudicato) appartenant au giudicato de Cagliari. En 1257, il passa sous le contrôle des Pisans puis fut annexé à la couronne d'Aragon, suite à la conquête du giudicato par les Aragonais.

OLIVIER.jpg

En 1348, le roi Pierre IV d'Aragon donna le fief de Villa à Don Guglielmo de Torres et dès lors, celui-ci fut administré féodalment par divers feudataires dont le dernier fut le duc de Mandas, jusqu'à la suppression du féodalisme en Sardaigne par l'édit de Charles Albert de Savoie le 21 mai 1836. 

DOMUS DE JANAS (maisons de fées ou sorcières)

10.jpg

Les "Domus de Janas" sont des lieux funéraires à la forme de grottes artificielles creusés dans la roche et qui affleurent au niveau du terrain. La tradition en Sardaigne voudrait oublier sa fonction première, en imaginant qu'elles étaient en fait des habitations de petites fées gentilles qu'on appelle "Janas" mais il y avait aussi des sorcières qu'on appelle les "Janas".

LES DOMUS DE JANAS ET LA TRIADE

A PLAQUETTES SORTIES POUR BLOG.jpg

Si vous vous trouvez dans le Sud de la Sardaigne pour vos vacances, je vous conseille absolument d'aller visiter cette nécropole que j'ai eu le bonheur d'aller visiter c'est un lieu enchanteur. Je vous conseille d'y aller au printemps car moi je l'ai visité au mois de juillet, la chaleur y est torride (j'ai eu un peu de mal il faisait vraiment trop chaud, pourtant j'adore le soleil et la chaleur).

DOMUS DE JANAS EN SARDAIGNE N° 2

(maisons des fées ou sorcières)

Au printemps la végétation est en pleine floraison et l'on découvre des paysages magnifiques avec une lumière dans le ciel magique, des odeurs, le printemps est magnifique en Sardaigne. On ressent dans ce lieu un bien-être ainsi qu'une sensation d'évasion loin de tout chaos, de tout bruit, j'ai passée un agréable moment malgré la chaleur étouffante.

LES JANAS (fées)

 

Bonne visite à tous...

A PRESTU...