Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/06/2014

Cabras la corsa degli scalzi - La course des nus-pieds

SCALZI OK.jpg

Je vais vous parler de l'histoire d'une tradition qui enfonce ses racines dans une tradition mystique et millénaire comme d'ailleurs la plupart des fêtes en Sardaigne. Les origines de cette tradition remonteraient au XVIème siècle. Chaque année dans le petit village de San Salvatore di Sinis dans la Commune de Cabras, on célèbre les festivités en l'honneur de "San Srabadori - Saint Salvatore". La petite église champêtre de "San Salvatore - Saint Sauveur" fut construite au XVIIème siècle, elle se trouve sur un site sacré ou se trouvait il y a bien longtemps un temple romain. Jusqu’à l'époque pré-nuragique, le site était dédié au culte des eaux.

CABRAS - SAN SALVATORE

(avec les étangs et les très belles plages de la région)

cabras carta OK.png 

Le village de "San Salvatore del Sinis" se trouve dans dans la Commune de Cabras, dans la plaine du Sinis entouré d'étangs et de magnifiques plages. Il fut habité depuis 6 000 Avant J. C., on y trouve un puits sacré qui remonte avant la période nuragique. A l’intérieur de l'église on entre par une ouverture dans le plancher de l'église, dans l'Hypogée se trouvent diverses chambres. Dans la plus grande on trouve un autre puits avec un "Bétyle Nuragique", les parois sont riches de desseins et graffitis de différentes époques.

SAN SALVATORE 1.jpg

Vidéo de l’intérieur de l'église ou se trouve l'Hypogée :

http://youtu.be/TbIJ9gwpMqI 

Il a été attesté très récemment, que le sanctuaire fut utilisé dans la période Nuragique pour le culte de l'eau. Plusieurs restaurations après des campagnes de fouilles eurent lieu de 1935 à 1938 et en 1973 à 1979. Dans les années 70 on été refaits entièrement les plancher de toutes les chambres ainsi que l’escalier pour y accéder. Le Bétyle est une pierre à laquelle on attribue une fonction sacrée, en effet elle pourrait y abriter un esprit divin.

L’ÉGLISE DE SAN SALVATORE DEL SINIS

aaaa.jpg

La dernière semaine du mois d'Août, une semaine avant la course des hommes, une procession de femmes mais aussi de petites filles (plus de 300), habillées en costume traditionnel pieds-nus, entonnant des prières en sarde (Is Goccius", des chants religieux, emmènent avec elles la bannière du Saint, la croix ainsi que "Santu Srabadoreddu - Petit Saint Sauveur".

IS GOCCIUS DE SANTU SRABADORI EN 2007

(prières religieuses en sarde chantées)

La statue du saint est plus petite et très ancienne, elles aussi se relayent pour la porter chacune à leur tour même les petites filles la portent, elles aussi partent depuis Cabras jusqu'à l'église de San Salvatore, pendant deux heures sous le soleil. Elles vont installer le Saint dans l'église et quelques jours après elle referont le chemin inverse et ramèneront toujours pieds nus le Saint dans son église à Cabras. Les hommes courent, les femmes marchent..., elles ouvrent et ferment les festivités après avoir ramené le Santu Srabadoreddu à Cabras dans son église, jusqu’à l'année prochaine ou... tout recommence.             

CABRAS LA CORSA DEGLI SCALZI.jpg

Site ou vous verrez de très belles photos de l'intérieur de l'hypogée, mais aussi des plages et divers endroits à visiter :

http://www.nelsinis.it/scheda.asp?id=63 

001.jpg

Le premier week-end de septembre, cette manifestation attire un nombre de coureurs de plus en plus important chaque année, plus de 800 hommes, des fidèles qui vont partir en procession en courant avec le Saint sur leurs épaules et sa Bannière. Les coureurs sont pieds nus, en Sarde on les appelle "Is curridorisi scruzzusu de Santu Srabadori" les coureurs nus-pieds de Saint Sauveur.

63979_312808992156160_449663027_n.jpg

Ces coureurs prennent en charge le simulacre en bois de "San Salvatore - Saint Sauveur", il va être porté (les porteurs se relayent tout au long de la course) depuis la paroisse de Santa Maria Assunta à Cabras jusqu'à l'église de San Salvatore - Saint Sauveur, la fête se déroule jusqu'au lendemain ou ils feront le chemin à l'envers et le ramèneront à Cabras dans sa paroisse de Santa Maria Assunta.

GRUPPO FOLK DEGLI SCALZI DI CABRAS

(le groupe folklorique des pieds-nus de Cabras,

ils défilent lors des fêtes de l'île, toujours pieds-nus)

Gruppo Folk gli Scalzi di Cabras.jpg

Vidéo de l'arrivée de la course à l'église avec les chants religieux "Is Goccius de Santu Srabadori" en hommage à San Salvatore. Cette vidéo me rappelle la magnifique église de Burcei (église ou mes parents se sont mariés, ou j'ai fait ma première communion, j'en étais très fière) elle m'a toujours fascinée. Lorsque j'étais une petite fille, puis une adolescente je me rendais à l'église pour la messe, lors des processions de Santa Barbara ou Santa Maria. J'aimais beaucoup sentir les effluves du basilic, de fleurs, l'odeur de l'encens, les chants religieux, elle resteras toujours dans mon cœur. En fermant les yeux j'arrive à me retrouver sur la montée puis le parvis de l'église, j'entre et j'y retrouve les sons, les images, les odeurs, l'ambiance, il suffit d'ouvrir le tiroir de la mémoire pour y retrouver tout les souvenirs.

 

LES FEMMES DE SAN SALVATORE EN PROCESSION

(Su Camineddu - le petit chemin de 8 km)

LE PUITS LE DONNE DI SAN SALVATORE.jpg

Un groupe de jeunes pieds nus, vêtus avec l'aube blanche des Pénitents transportent le Saint sur leurs épaules au travers des sentiers, des pâturages etc, ils vont parcourir ainsi 12 km en courant. Cette manifestation remonte probablement à l'année 1619, elle met en scène le sauvetage de la statue qui se trouve dans l'église à l'abri des invasions des Maures.

AFFICHE DE L’ANNÉE 2013

CABRAS DU 31 AOUT AU 1 SEPT 2013 OR SAN SALVATORE DI SINI.jpg

Voici un document qui raconte l'histoire de l'hypogée de San Salvatore di Sinis avec des photos :

Hypogée de San salvatore - Ipogeo di san Salvatore.pdf

LE PUITS AVEC LE BÉTYLE NURAGIQUE

3  Il pozzo sacro nell'ipogeo di San Salvatore - Cabras (Or).jpg

Selon la légende, les habitants du village qui avaient fui à l'arrivée des Maures dans leurs bateaux, pour pouvoir récupérer leur San Salvatore, se servirent d'une ruse. Ils enlevèrent leurs chaussures et attachèrent à leurs pieds des branchages afin de soulever le plus de poussière possible, ils voulaient faire croire qu'ils étaient des milliers afin de faire peur aux Maures.

DANSEUR DU GROUPE FOLKLORIQUE

(avec le verre de Vernaccia sur la tète)

1798829_416696601767398_1053291276_n.jpg

Ces derniers, à cause du nuage de poussière soulevés dans la course par le peu d'habitants, crurent avoir devant eux une armée puissante et nombreuse et reprirent la mer avec leurs bateaux. Alors le simulacre du Saint revint à la maison mais tous les ans à la même date, l'épisode est évoqué pour remercier le Saint d'avoir protégé le pays de l'invasion des Maures. Les coureurs pieds-nus sont généralement des gens qui ont fait un vœu et qui souhaitent le voir exaucé ou alors, certains qui auraient eu leur vœu exaucé viennent remercier le Saint en courant pieds-nus malgré tous les désagréments qu'on peut imaginer (personne ne balaye la route bien sur...).

LE SAINT EST PRÊT A ÊTRE PORTÉ EN PROCESSION

(on le couvre d'une toile pour ne pas prendre la poussière)

481221_312436205526772_1879169616_n.jpg 

Site Officiel de l'Association des coureurs pieds-nus à San Salvatore di Sinis a Cabras :

http://www.corsadegliscalzi.com/index.html

Le "Groupe Folklorique des Nus-Pieds de Cabras" est le premier groupe en Sardaigne et en Italie à s’exhiber et défiler pieds nus. C'est une caractéristique des habitants de ce pays lagunaire qui vivaient la plupart du temps pieds nus pour des questions de travail, ils se chaussaient dans des occasions importantes de leurs vies. Ils défilent et dansent pieds nus sans états d'âmes, ne se préoccupant pas des pierres ou autre qu'ils pourraient trouver dans les rues lors de chacune de leurs sorties.

gruppo folk.jpg 

Le rite de la course pieds nus, est un signe de bon augure pour tout le pays et ses habitants, pour une bonne récolte, pour une bonne pèche dans les étangs alentours, pour la fertilité des troupeaux etc. Les moments de grande émotion sont ceux, lorsque l'on entend le feu d'artifice qui annonce le départ du village du Saint avec les coureurs et l'arrivée.

386443_358027630969855_1443097506_n.jpg

On entend des applaudissements avec les cris des coureurs en l'honneur du Saint qui disent : "Le Saint est sauf, evviva San Salvatore", la statue est posée à l'entrée du village jusqu’à ce que le dernier coureur soit arrivé, en signe de dévotion on l'embrasse, on le touche, on se signe tout le monde est heureux. Ils arrivent en sueur, les pieds éprouvés par la chaleur du bitume, par les pierres, par la terres mais heureux de ce qu'ils viennent d'accomplir. La population et les nombreux touristes qui attendaient son arrivée, sont émus en le voyant arriver et quelques larmes coulent. La statue va être portée dans l'église dans sa niche ou elle sera gardé jusqu'au lendemain 

LE PLAN DE L'EGLISE AVEC L’HYPOGÉE

1  L'IPOGEO.jpg

A la fin de cette fête, le public reste jusqu'à tard dans la soirée à déguster des produits gastronomiques de la région comme par exemple des anguilles et des muges rôties au feu de bois, de la "bottarga -boutargue", du petit cochon de lait, de l'agneau etc, accompagnée d'un bon verre de Vernaccia, des gâteaux traditionnel sardes etc. Le groupe Folklorique de Cabras, danse avec un verre de ce breuvage de Dieu, comme diraient certains..., qui est vraiment délicieux) posé sur la tète sans en faire tomber une seule goutte). De la musique, des chants et danses traditionnels, et pour finir très tard dans la soirée, les feux d'artifices qui terminent la fête, "Altrus Annusu - à l'année prochaine".

LE GROUPE FOLKLORIQUE DE CABRAS

(ils défilent et dansent partout eux aussi pieds nus)

945190_325412804229112_340623211_n.jpg

Le petit village de San Salvatore di Sinis est aussi connu pour une autre particularité, en effet dans les années 1960 - 1970 avec le phénomène des "Westerns à l'Italienne ou Westerns Spaghettis" comme on les appelait. Le bourg à des caractéristiques qui ressemblent beaucoup à des paysages Mexicains, voilà pourquoi de nombreux Westerns connus furent tournés dans ce village, voici une vidéo.

EVVIVA SANTU SBRABADORI (en sarde)

EVVIVA IS CURRIDORISI

 

09/06/2014

Les deux Amphores (pas seulement en archéologie)

anfore ok.jpg

En attendant un prochaine note, voici une légende orientale qu'un ami Italien m'a envoyée, je vous en fait profiter car je l'ait trouvée jolie et pleine de bon sens. 

Chaque jour un paysan transportait l'eau depuis la source jusqu'au village dans deux grosses amphores, elles étaient attachées sur la croupe de son âne, lui marchait à ses côtés. Une des amphores était vieille et pleine de fissures, elle perdait d'eau durant le voyage, l'autre était neuve et parfaite, elle conservait tout son contenu sans en perdre une seule goutte.

asino ok.jpg

La vieille amphore fissurée se sentait humiliée et inutile, car l'amphore toute neuve, ne perdait jamais une occasion pour faire remarquer à la vieille amphore sa perfection "moi je ne perds aucune goutte d'eau, moi".

Un matin, la vieille amphore se confia au paysan et lui dit, tu sait je suis consciente de mes limites, tu perds du temps, de l'argent et en plus tu te fatigue à cause de moi car, lorsque nous arrivons au village moi je suis à moitié vide. 

Pardonne mes faiblesses et mes blessures.

NOS FAILLES ET NOS FAIBLESSES

TERRA.jpg

Le lendemain, lors du voyage, le paysan dit à la vieille amphore "regarde le bord de la route...". Mais quelle beauté, le bord de la route était rempli de magnifiques fleurs de toutes les couleurs, tu a vu cette beauté dit l'amphore au paysan ?

Oui et tout ça c'est grâce à toi lui répondit le paysan. C'est toi qui chaque jour arrose le bord de la route, moi j'ai acheté un paquet de graines que j'ai semé le long de la route, sans le savoir ni le vouloir, toi tu les a arrosés tous les jours. 

La vieille amphore ne le dit jamais à personne mais, ce jour là elle se sentit heureuse et fière...

AAAAAAAA.jpg

Nous sommes tous pleins de blessures et de plaies ouvertes mais, si nous le voulons, nous pouvons faire des merveilles avec nos imperfections, il suffit de le vouloir...

COEURS MAIN.jpg

Bonne journée à tous...