Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/01/2014

Faccisi de Feminas Sardas - Visages de Femmes Sardes

AAA.JPG

La Sardaigne est un grand et magnifique musée à ciel ouvert, une terre faite de pierres, de domus de janas - maisons de fées, de Nuraghes, de menhirs, de fées mais aussi de sorcières, de légendes et de mystères, de mites et de  traditions millénaires. La plus belle déesse mère jamais trouvée en Sardaigne :"La DEA MADRE" qui a été retrouvée à SENORBI se trouve exposée au Musée de Cagliari. Petite idole de la période Pré-nuragique qui représente la plus importante divinité féminine appelée aussi "Mater Meditterranea".

dea_madre_senorbi_originale.jpg

En attendant ma prochaine note, je vais vous montrer quelques "Visages de Feminas Sardas, des Visages de Femmes Sardes" dans leurs beaux costumes traditionnels. Elles sont fortes, indépendantes, orgueilleuses, tenaces... ce sont ces femmes sardes qui ont construit lors des différentes époques la destinée de cette si belle et sauvage terre. D'ailleurs, la femme en Sardaigne a toujours eu un rôle principal et respectée dans la société, en se trouvant au centre de chaque communauté, elle a ouvrée aussi bien pour sa terre que pour sa famille.

Voici un Murales qui se trouve à Nuoro sur la Via Roma n° 47, il représente la prise de position de la femme sarde sur la condition féminine dans le Moyen-Age en Sardaigne. Elle est habillée avec son habit journalier traditionnel pour montrer que c'est en tant que "Feminas Sardas - Femme Sarde qu'elle revendique sa place dans la société et dans la famille. Quelqu'un qui œuvra pour les droits des femmes en Sardaigne fut Eleonora d'Arborea reine sarde et féministe.

Site Internet du dictionnaire sarde, certains mots il ne les trouve pas :

http://www.ditzionariu.org/home.asp

LA GIUDICESSA ELEONORA D'ARBOREA

(statue à Oristano)

eleonor.jpg

Eleonora d'Arborea (1347 - 1404), Reine del Giudicato di Arborea en Sardaigne, première féministe de l'île était une meneuse de la résistance contre les Espagnols au cours de la moitiè du XIVème siècle. Héritière de la "Giudicatura d'Arborea dans la région de Oristano", elle est encore de nos jours l'un des symboles de l’indépendance et de l'identité sarde. Femme d'action, elle est aussi à l'initiative de "SA CARTA DE LOGU", un code de lois écrit en langue sarde au XIVème siècle et qui organise les différents aspects de la vie en Sardaigne jusqu'au XIXème siècle. Elle garantit les droits civils et humains, le droit à la propriété et à la succession, mais en tant que femme son action majeure concerne leurs droits : pour la première fois, une "Constitution leur reconnait des droits". La copie la plus ancienne de "La Carta de Logu" est conservée à la Bibliothèque Universitaire de Cagliari.

Site Internet ou voir les Murales (fresques) dans toute la Sardaigne :

http://www.trompe-l-oeil.info/Trompeloeil/fresques_murales_sardaigne.htm

Le texte indique ce qui suit :

Feminas sardas, sennus istracas de fagher galu sas teracas,

Femmes sardes, nous sommes fatiguées d'être encore des servantes.

(quelqu'un m'a traduit, divers dialectes dans l'île)  

A PRESTU

 

Les commentaires sont fermés.