Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/09/2011

Les pains traditionnels en Sardaigne

FARINA.jpg

FEMMES PREPARANT SU COCCOI PINTAU

(pain des mariés avec des petites cornes)

coccoi.jpg 

Pour les Sardes le "PAIN" représente un des produits les plus caractéristiques de leur cuisine, on le retrouve à toutes les étapes importantes de la vie depuis la naissance jusqu'a la mort. Dans le repas d'un Sarde il pouvait manquer d'autres aliments mais le pain était toujours présent.

3.jpg

En Sardaigne on disait que le pain était "SA GRAZIA DE DEUSU" le don de Dieu, on ne devait pas le gaspiller, le jeter ou jouer avec. On ne devait pas le refuser non plus si quelqu'un en demandait, le refuser était un acte de mechanceté, c'était ressenti comme une grave offense inoubliable. Par contre le donner était un acte d'amour et d'amitiè, on venait souvent en aide à ceux qui étaient dans la détresse, on l'offrait aussi parfois en disant "PO IS ANIMASA" en honneur des âmes des chers disparus.

 

Voici un très beau document avec des images magnifiques des anciens temps, les anciens gestes  lors des travaux aux champs, les outils qu'on utilisait pour couper le blé, toutes les sortes de pains. On y voit les femmes réalisant le pain, les gestes que ma mère faisait pour travailler la farine, les fours à bois, comment moudre les grains blé, j'aime beaucoup ce document très complet de 212 pages.

PANI.jpg

http://www.sardegnadigitallibrary.it/index.php?xsl=626&id=665

Le pain fait partie intégrante de la gastronomie Sarde avec quelques 400 variétés liés à la production de chaque région. Il existe donc le pain de tous les jours, les différents pains lors des fêtes, le pain en souvenir des morts, le pain pour célébrer la Pâques, le pain lors des mariages, le pain pour les naissances etc, etc.

 

Site Internet de Maria-Antonietta UGGIAS sur le Pain, un site très bien expliqué :

http://xoomer.virgilio.it/paneritualesardegna/Home.html

PANI CARASAU OU PAPIER A MUSIQUE (il craque en le coupant)

(pain que les bergers emmenaient avec eux et qu'ils gardaient pendant longtemps)

pane carasau carta da musica.jpg

En effet comme dans toutes les régions productrices de blé le pain a toujours été en Sardaigne, consideré comme un élément sacré que l'on a consideré et encore de nos jours avec le plus grand respect. Le pain constitue un aliment substantiel, savoureux et nourrissant il sert souvent comme base pour différents plats faits maison, on ne jette pas le pain.

COCCOI1.jpg

Pendant plusieurs siècles les paysans de l'île ne mangeaient qu'un seul répas qui était celui du soir, et même celui la était très léger juste une soupe. Le pain était indispensable pour le repas de midi qu'on appelait "SU SMURZU". C'était plutôt un en-cas qui consistait en un morceau de pain et du fromage de brebis (délicieux) en attendant le dîner à la bergerie ou à la maison.

LE PAIN DES MARIES

immagine001l.jpg

Mes preferés sont le "CIVRAXIU" et "SU PANI COCCOI" parmi tant d'autres qu'on fabrique aux noix, aux oignons, aux olives, à la tomate, aux pommes de terre. On en fait aussi des sucrés avec des noix et amandes, des raisins secs, de la ricotta etc.

"IS COCCOIS DE SU SANTU" PAIN

QU'ON OFFRE AU SAINT PATRON DE ALGHERO

 

SU CIVRAXIU : les origines de ce pain remontent à la période Romaine, pendant cette domination, la Sardaigne était le grénier de ROME, le terme pour définir la farine était "CIBARIA". C'est ce terme qui aurait donnée le nom au pain "CIVRAXIU". C'est un gros pain rond d'environ 1 kg avec sa croûte croquante et sa mie moelleuse il est délicieux.

Civraxiu.jpg

On peut le déguster chaud avec un petit filet d'huile, pour la préparation de bruschetta ou comme antipasto ou accompagné d'un bon PECORINO SARDO (fromage de brebis). Il a d'ailleurs reçu l'appellation D.O.P. qui signifie (Denominazione di Origine Controllata) nos A.O.C. à nous pour son histoire et sa qualité.

PANE55.jpg

SU PANI COCCOI : c'est un des produits typiques de la Sardaigne par excellence, sa croûte est dure et croquante avec des petits pics alors que sa mie est très friable et moelleuse. C'est le pain qui ne doit pas manquer à la table des mariés, on l'appelle "SU PANI PINTAU" il est le symbole de prospérité et fortune. Lors de la fabrication de ce type de pain, les femmes avec différents petits ciseaux entaillent la pâte avec des gestes rapides et précis, admirez le travail.

Is Coccoisi.jpg

Lors des fêtes de Pâques on fabriquait "SU COCCOI CUN S'OU" le pain avec l'oeuf, une fois préparé on y insére un oeuf dur qu'on fait cuire avec le pain. On en fait des petites poupées toujours avec un oeuf au centre du ventre pour les enfants. C'est un signe de maternité et de bonheur pour les femmes.

SU COCCOI CUN S'OU - PAIN AVEC L'OEUF (pour Pâques)

AAAAAAA.jpg

Ce type de pain est confectionné avec de la semoule très très fine, on les façonnait en fonction du sexe, de l'âge à qui elle était destinée. on se l'échangeait aussi entre adultes, les fiançés se l'offraient le jour de Pâques. Pour les garçons les grands-mères et les mamans fabriquaient des pains aux formes d'animaux, oiseaux, coqs, dindes, bicyclettes. Pour les petites filles en forme de poupées ou de sacs, de paniers.

PAIN DE PAQUES POUR LES PETITS

AAAAAAA1.jpg

Lors de fiançailles, mariages, baptêmes, cérémonies familiales, fêtes religieuses on créait des pains aux formes splendides, décorés comme des broderies c'est vraiment du travail d'orfevre. Le secret du pain Sarde est la combinaison entre, les meilleures matières premières et l'adresse de celles qui le confectionnent et qui sont très adroites, vous verrez dans les vidéos.


Dans le passé la préparation du pain était beaucoup plus longue et difficile par rapport à nos jours, en effet chaque femme s'occupait de la préparation de A à Z en commençant par réaliser elle-même la farine avec le blé. Elle faisait le pain qu'on gardait toute la semaine et pour toute sa famille.

LES GESTES LORS DU TRAVAIL DE LA PATE

22.gif

Une fois le pain prêt, il fallait le cuire dans le four à bois, beaucoup de familles le possédaient chez elles car elles s'en servaient aussi pour faire cuire tous les gâteaux traditionnels, certains plats.

SCEAU POUR MARQUER LE PAIN

(lorsqu'on l'amenait au four du village)

SCEAU A PAIN.JPG

Ou alors pour ceux qui ne l'avaient pas, on préparait le pain prêt à enfourner qu'on marquait avec un sceau (différent pour chacun) pour savoir à qui il appartenait. Dans le village il y avait un four commun ou le boulanger faisait cuire le pain ou les plats qu'on revenait chercher plus tard, voilà pourquoi chacun marquait son pain.

aaa.jpg

Voici le dicton concernant le pain qu'on disait souvent à quelqu'un se plaignant d'être pauvre, on lui disait que celui qui avait, ne serait-ce que du pain ne mourrait jamais car il pouvait quand même manger.

"CHI TENI PANI NO MORI MAI" 

CELUI QUI A DU PAIN NE MEURT JAMAIS

03.jpg

LE PAIN DES MARIES

(il est présent à tous les mariages encore de nos jours)

1.jpg

Vous verrez tous les types de pains si vous allez en Sardaigne, plusieurs expositions ont lieu dans les villages de l'île qui montrent combien le pain était et l'est toujours dans la vie de tous les Sardes. 

04.jpg

FETE DU PAIN A QUARTU ST ELENA

Quartu Sagra pane.jpg

Museo del Pane Rituale (Musée du Pain Rituel)

Viale Baccarini

BORORE (NUORO)

Site Internet du musée du pain et divers musées, fêtes, jeux ainsi que de très belles photos :

http://www.emigratisardi.com/musei-artigiani/museo-del-pane-rituale.html

 

A PRESTU...