Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/04/2011

5 ans déjà...

 SAM_5187.JPG

Eh oui, 5 ans déjà comme le temps passe... et quelque chose nous rappelle sans cesse la (les) personne (s) disparue (s). Une image, une odeur, un mot, une chanson, des fleurs, un paysage, un endroit ou l'on aimait se rendre avec. Tout est là qui nous ramène sans cesse à elles, mais c'est comme ça pour chaque personne disparue, il y a toujours quelque chose qui nous ramène à elles.

L'ABBAYE SAINT-FELIX-DE-MONCEAU A GIGEAN

SAM_5235.JPG

Le jour de son enterrement, à l'église ma petite nièce adorée que j'Aime, a lu une partie (on pensait qu'elle était complète) de la Prière de St Augustin... ainsi qu'une lettre d'elle pour lui combien elle l'aimait et combien elle allait lui manquer, un moment très émouvant.

En visitant il y a quelques semaines les ruines de "l'Abbaye de Saint-Félix-de-Monceau" à GIGEAN, (je ferais une note plus tard) j'ai trouvé tout à fait par hasard, la suite de cette prière dans un document affichée vieilli par le temps.

J'ai été surprise et émue des phrases qui manquaient lors de cette lecture, quelle coïncidence 5 ans après... mais est-ce vraiment une coïncidence ?

CHARRETTE.gif

Les signes ou coïncidences faut-il y croire ou pas...

Parfois on a du mal mais...?

J'avais offert un livre italien à ma mère qui était (très croyante) lorsqu'elle était hospitalisée, elle le lisait en attendant son intervention chirurgicale quelques jours plus tard. 

Il s'appelait "HO VISTO MARIA" de Lone Jensen (storie vere di incontri con la Madonna), j'ai vu Marie, histoires vraies de rencontres avec la Vierge Marie. 

Après son décès, lorsque nous avons récupéré ses affaires à l’hôpital, il y avait ce livre. Mon beau frère qui ne croit pas trop à tous ces signes ou autres bizarreries, je ne sait pas pourquoi a ouvert ce livre et nous a dit : 

"TIENS UNE PAGE EST CORNÉE,

VOUS VOULEZ SAVOIR LAQUELLE... C'EST LA PAGE 17..."

Ma mère est partie un 18...

Peut être que si elle avait lu quelques pages de plus... qui sait...  

 LA PRIÈRE COMPLÈTE DE SAINT AUGUSTIN

(dans le jardins des ruines de l'Abbaye)

SAM_5202.JPG

C'est exactement tout ce en quoi ma mère croyait, elle était sure de retrouver à sa mort ce qui y est écrit, ce que je lui souhaite de tout cœur, quelle ait trouvé ce en quoi elle a cru tout au long de sa vie. Voici la partie que ma nièce a lu à l'église :

"Ne pleure pas si tu m'aimes"

La mort n'est rien !

Je suis seulement passé de l'autre côté.

Je suis moi, tu es toi.

Ce que nous étions l'un pour l'autre, nous le sommes toujours.

Donne moi le nom que tu m'as toujours donné.

Parle moi comme tu l'as toujours fait.

N'emploie pas un ton diffèrent.

Ne prends pas un air solennel ou triste.

Continue à dire ce qui nous faisait rire ensemble.

Parle, souris, pense à moi, prie pour moi.

Que mon nom soit prononcé à la maison comme il l'a toujours été.

Sans emphase d'aucune sorte, sans trace d'ombre.

La vie signifie toujours ce qu'elle a signifié.

Elle est ce qu'elle a toujours été, le fil n'est pas coupé.

Pourquoi serais-je hors de ta pensée ?

Simplement parce que je suis hors de ta vue ?

Je ne suis pas loin, juste de l'autre côté du chemin !!!

 

 "La suite de la prière... que je ne connaissais pas"

(J'ai beaucoup aimé la suite)

 

Tu vois tout est bien...

Ne pleure pas si tu m'aimes.

Si tu savais le don de Dieu, et ce que c'est que le ciel.

Si tu pouvais d'ici entendre le chant des Anges et me voir au milieu d'eux.

Si tu pouvais voir se dérouler sous tes yeux les horizons et les champs éternels,

Les nouveaux sentiers où je marche.

Si un instant, tu pouvais contempler comme moi la Beauté,

Devant laquelle toutes les Beautés palissent !

Quoi ! Tu m'as vu, tu m'as aimé dans le pays des ombres et tu ne pourrais ni me revoir,

Ni m'aimer encore... dans le pays des immuables réalités ?

Oh! crois moi, quand la mort viendra briser tes liens comme elle a brisé ceux qui m'enchaînaient...

Et quand un jour que Dieu connaît et qu'il a fixé...

Ton Âme viendra dans le ciel ou l'a précédé la mienne.

Ce jour là, tu recevras celui qui t'aimait et qui t'aime encore.

Tu retrouveras son cœur, tu en retrouveras les tendresses épurées.

Essuie tes larmes et ne pleure pas,

Si tu m'aimes.

 SAM_5190.JPG

 Qui sait vraiment... est-ce un signe ?

Une pensée pour tous nos (vos) êtres chers...

(Une pensée pour Monique qui vient de perdre sa maman).

A.gif

Une Abbaye est un lieu

pour prier.

Prier est un lieu

pour le cœur.

Le cœur est un lieu

pour l'Amour...

 

Commentaires

Chère Ornella, c'est un bel hommage avec
cette prière de St Augustin que nous avions également choisie. Comme toi je
ne connaissais pas ce deuxième passage, je
suis heureuse de le découvrir pour les mêmes raisons que toi.
Merci à toi d'avoir une pensée pour moi et ma maman.
Courage je t'embrasse - Monique

Écrit par : Monique | 14/04/2011

Chère Monique,
Me revoilà, je suis contente que tu aie découvert la deuxième partie de la prière de St Augustin et en plus pour les mêmes raisons mais bien plus tôt que moi qui ait dû attendre 5 ans.
Je te souhaite une bonne continuation, je t'embrasse.

Écrit par : Ornella | 25/04/2011

Les commentaires sont fermés.